Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 43 - Io Pesnl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17032012
MessageChapitre 43 - Io Pesnl

[Date originale : 21 Mai 2011]
[Date correctif : 29 Juillet 2014]
Terre 531 – Année 2016 – Parc National du Mercantour

Johnson, Lambert et Westwood avaient pris congé des faunanthropes loups et avaient rebroussé chemin jusqu’à leur point de départ. S’étant absentés presque durant deux heures, le campement était installé et les scientifiques à pied d’œuvre en train de s’affairer devant leurs instruments de mesure complexes et ressemblant à un casse-tête chinois pour un non-initié.

« - Dillon au rapport ! » aboya Westwood.

L’homme se présenta à Westwood d’un pas déterminé.

« - Rien à signaler mon colonel ! »

« - Où en sont-ils ? » demanda le colonel en désignant d’un signe de la tête l’équipe scientifique.

« - C’est à eux qu’il faut le demander mon colonel ».

« - J’espère que vous avez fini vos relevés messieurs car on plie bagages maintenant ! » adressa Westwood aux scientifiques après s’être approché de la tente principale.

« - A vrai dire colonel, nous venons de finir nos relevés. Cette Terre est tout simplement passionnante. D’importantes activités extradimensionnelles y sont détectées aussi bien dans le présent que dans le passé et … »

« - Gardez votre verbiage pour ceux que ça intéresse doc. On déménage ! »

Tandis que tout le monde s’affairait à ranger les outils d’analyse qui avaient été déployés à peine deux heures plus tôt, Westwood et quelques uns de ses hommes restaient en alerte, comme prêts à essuyer une attaque à tout moment.

« - De quel démon croyez-vous que parlait la fausse prophétie des deinones mon colonel ? » demanda Lambert en rejoignant le poste de Westwood.

« - Non seulement ces catins ne sont pas restées inactives mais j’ai bien l’impression qu’elles se soient mêlées des affaires de Moloch lui-même ».

« - Ça sent mauvais mon colonel ».

« - Détrompe-toi Lambert. Ça sent l’action à plein nez et je suis prêt à parier que l’on va nous confier la traque de ces deinones et de ce Vaubois et cette fois nous serons au complet ! »
_____________

Terre 3012 – Tour Cortex

Tous restèrent immobiles quelques secondes devant la jeune femme dans le plus simple appareil. Certains étant ébahis par la puissance qu’un corps aussi svelte que le sien pouvait développer, d’autres par la beauté de ce même corps. Frédéric fut le premier à reprendre finalement ses esprits.

« - Pouvez-vous vous rhabiller s’il vous plait » lui demanda-t-il.

« - Me "rhabiller" ? Aussi loin que je me souvienne je ne me suis jamais habillée mais si cela peut vous mettre à l’aise alors soit » répondit Io.

La jeune femme ferma les yeux et une lumière entoura son corps. Des vêtements apparurent à l’étonnement de tous, sauf des deux Alpha.

« - Matérialisation holographique » dit Kyle, toujours empalé sur les pieux métalliques de Naomi.

« - Il faut une sacrée source d’énergie pour procéder à cette réalisation » ajouta-t-il pendant que Frédéric coupait les empales avec son couteau.

« - Tu veux dire que c’est … » demanda Frédéric.

« - Une Gear mais d’un modèle inconnu même de nos bases de données ».

« - C’est sensé être inquiétant ou rassurant ? » demanda Miles

« - Au vu de son exploit, on peut estimer qu’elle ne représente pas une menace pour nous » intervint Jeremiah en se rapprochant du groupe.

Soudain ils entendirent des coups de feu en provenance de la cellule où Connors avait été mis à l’abri. En un éclair, Kyle, débarrassé de tous les empales, se rua sur la porte qu’il sortit de ses gonds et élimina d’un rayon d’énergie la pitoyable créature qui menaçait la vie de Connors. Remerciant l’Alpha, Connors sortit de la cellule.

« - Vous ne semblez pas être un spécimen viable » dit alors Io à l’attention de Jeremiah en observant son bras en moins.

« - Comment ça va ? » lui demanda alors Frédéric.

« - J’ai connu meilleure forme. La brûlure du rayon ralentit grandement ma régénération ».

« - Ouais, même si ce n’est pas aussi grave, je sais ce que c’est » répondit Frédéric en écartant une partie de ses vêtements pour montrer ses chairs entamées par le rayon d’énergie et pas encore régénérées.

« - Quel modèle de gear es-tu ? » demanda Kyle à Io.

« - Je suis l’unique modèle d’Epsilon Gear, Alpha Gear Kyle ».

« - Tu es doté d’une base de données qui était complète au moment de ta création donc tu sais ce que nous sommes. Pourquoi es-tu l’unique modèle d’Epsilon Gear ? »

« - Le patriarche a estimé que ma conception ne donnait pas des résultats acceptables, à l’image de la vôtre. Il a avorté la fabrication en série de mon modèle et m’a reclus dans cette cellule ».

« - Quels ont été les résultats qui l’ont amené à cette conclusion ? »

« - Je ne le sais. La biologie humaine est telle que vos blessures nécessitent des soins urgents » dit Io en se tournant vers Jeremiah.

« - Je te remercie mais je vais me débrouiller, il me suffit d’un peu de temps ».

« - Le temps est une variable qui en rien n’améliorera votre état ».

Io s’interrompit en observant Jeremiah avec attention. Dans le bleu de ses yeux des myriades de chiffres défilèrent à toute vitesse.

« - Je constate que votre biologie comporte de nombreuses singularités qui vous éloignent de l’espèce humaine, comme cette régénération accélérée qui vous donnera un nouveau bras dans 58 minutes et 36 secondes ».

Une fois de plus tous furent étonnés par la jeune cyborg. Néanmoins ils ne pouvaient restés à s’émerveiller alors que des hommes mourraient à l’extérieur de la tour.
Avant de partir, Jeremiah fouilla le corps de Naomi à la recherche des restes de son épée. Il ne parvint à retrouver que le manche qu’il glissa à sa ceinture.

Empruntant l’escalier que protégeait Naomi, le groupe arriva dans une gigantesque salle où les attendait une vingtaine d’Arctic Gears. Sans perdre un instant, Kyle et Reese métamorphosèrent leur bras et perforèrent deux unités ennemies d’un puissant rayon d’énergie.

« - Ça à l’air amusant votre jeu, puis-je ? »

Sans attendre une quelconque réponse, Io se précipita sur un Arctic Gear en franchissant la distance qui les séparait d’un bond tout en longueur. Arrivée à ses pieds, elle s’éleva d’un second bond et le décapita d’un fulgurant coup de pied avant de prendre appui sur ses épaules et de se jeter sur un second drone au travers duquel elle passa le poing droit en premier. Se retournant vers un troisième elle se retrouva bloquée par son champ magnétique.

« - Toi, tu n’es pas marrant ! »

Comme unique réponse, l’Arctic Gear, tout en continuant de la bloquer avec son champ magnétique, pointa son lance-flamme sur elle et déversa un torrent de flammes sur Io sans s’arrêter. Au milieu des flammes une lumière éblouissante scintilla et soudain une foudre blanche surgit du brasier et transperça l’Arctic Gear. Neutralisé, son lance-flamme et son bouclier magnétique s’éteignirent. Après quoi plusieurs éclairs surgirent du brasier et foudroyèrent les Arctic Gear que Kyle et Reese n’avaient pas encore éliminés.
Une fois la menace disparue, Io sortit du brasier, ses vêtements complètement brûlés et sa peau noircie par endroits.

« - Ça ne m’as pas amusée plus que cela » dit-elle une fois de plus nullement gênée par sa nudité.

« - Elle est quand même bien roulée ! » dit Miles en se rinçant l’œil avec délectation.

« - C’est une Gear ! » lui rappela Frédéric.

« - On a tous nos petits problèmes. Toi par exemple tu empestes le chien mouillé dès que tu es trempé ».

La réponse de Miles exaspéra Frédéric qui demanda une nouvelle fois à Io de se rhabiller. Io, dont les noirceurs sur la peau s’estompaient, accéda à sa demande en matérialisant un nouveau set de vêtements.
Bien qu’immense, la salle ne comportait que deux portes. La première, celle qu’ils avaient empruntée pour arriver, et la seconde au beau milieu du mur opposé. Cette seconde porte donnait sur un couloir étroit où l’on ne pouvait circuler que deux par deux de front. Mais l’aspect du couloir laissa perplexe le groupe. En effet le sol, le plafond et les murs étaient en verre laissant présager un piège, mais lequel ?

« - Vous attendez quoi ? Le déluge ? » dit soudain Miles en bousculant Frédéric et Connors pour entrer dans le couloir.

A peine y avait-il fait un pas que Frédéric entendit un léger bourdonnement, à peine perceptible. A l’autre bout du couloir la lumière sembla comme aspirée avant qu’un laser ne se manifeste. Rapidement la barre laser horizontale remonta le couloir en direction de Miles. Celui-ci eut tout juste le temps de se fondre dans son ombre pour réapparaître dans celle de Frédéric à l’extérieur du couloir.

« - Bordel de merde ! C’était juste ! »

« - Voilà pourquoi on attendait, espèce de bourrin » lui adressa Frédéric.

« - On fait quoi maintenant ? » demanda Connors.

« - Je me suis déjà fait coupé un bras, c’est assez douloureux, et je ne compte pas recommencer l’expérience de si tôt avec une autre partie de mon corps » dit Jeremiah.

Kyle et Reese scrutèrent l’intérieur du couloir à la recherche d’un éventuel panneau de contrôle et l’aperçurent à l’autre bout du couloir, encastré dans le mur à côté de la porte et à peine discernable.

« - Ça aurait été trop beau qu’il soit à portée de main ! » râla Miles.

« - A ce sujet … » dit Reese en tendant le bras dans le couloir.

« - Je crois que t’as le bras un peu court, couillon ».

Le bras de Reese se mit alors à s’allonger au travers du couloir et alors qu’il avait déjà parcouru les deux tiers de sa longueur, le rayon réapparut. Un second, vertical cette fois, apparut immédiatement après et tous les deux remontèrent le couloir en ciblant le bras de Reese. Comprenant qu’il n’aurait pas le temps d’atteindre le panneau de contrôle, Reese commença à rétracter son bras. Plus rapide que lui, les lasers le rattrapèrent et le frôlèrent. Le bras, revenu à une taille normale, fuma à l’endroit où les lasers l’avaient touché.

Alors que tous se demandaient comment passer cet obstacle, Io s’avança dans le couloir, concentrée. Lorsqu’ils s’en aperçurent elle était déjà trop loin pour la rattraper. Sans se faire attendre, les lasers réapparurent et fondirent sur elle. Io se plaça sur le côté gauche du couloir et les esquiva au dernier moment avec grâce en bondissant vers la gauche et en avant. Elle reprit sa marche vers le panneau mais les lasers revinrent en arrière. De longues secondes durant Io esquiva les lasers dans un ballet mortel d’acrobaties durant lequel elle ne cessa d’alterner les phases d’approche et de replis. Finalement elle atteignit le fameux panneau et déconnecta les lasers.

« - Vous pouvez entrer, tout danger est maintenant écarté » dit-elle en se retournant vers eux avec un grand sourire.

Tous y pénétrèrent avec prudence lorsque la porte se referma derrière le dernier d’entre eux. Après quoi un échappement de gaz se fit entendre et la seconde porte s’ouvrit alors sur une pièce tout aussi gigantesque que la précédente mais beaucoup moins vide.
Nombre d’armoires électriques et autres serveurs étaient rangés en trois cercles concentriques autour d’une énorme cuve d’eau dans laquelle plongeaient des barres d’uranium. En effet la salle n’était ni plus ni moins qu’une centrale nucléaire qui alimentait l’intégralité de la tour Cortex. Mais ce n’était pas le plus dérangeant. Au-dessus de la cuve résidait un gigantesque module dans lequel semblait être fusionné un être humain.
Seule la partie supérieure de son corps était visible. En dessous de la ceinture l’homme semblait faire corps avec le module. Son abdomen ouvert laissait voir les côtes flottantes à l’étrange aspect métallique. Ses entrailles avaient été remplacées par un enchevêtrement de câbles qui plongaient dans le module derrière lui. Son bras droit était entièrement mécanique ; des fibres musculaires synthétiques et noires semblaient s’enfoncer sous la peau de sa poitrine. Quatre petites perfusions s’enfoncaient dans sa poitrine au niveau du cœur alors que le bras gauche semblait être resté intact. La partie droite de son cou avait également été remplacé. L’homme avait le crâne rasé et de nombreuses électrodes et autres câbles y étaient fixés. Son œil gauche n'était plus qu'un module cybernétique de vision améliorée.
De par les nombreuses perversions cybernétiques qui recouvraient ou remplaçaient une partie de son corps, l’homme était méconnaissable. Néanmoins Frédéric, Jeremiah et Miles finirent par reconnaître les traits de leur ancien allié Manfred.


Dernière édition par Jezekiel le Mar 29 Juil - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 43 - Io Pesnl :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 43 - Io Pesnl
Message le Sam 17 Mar - 14:26 par Shion
[Date originale : 26 Mai 2011]
bon, voici les véritables retrouvailles avec Manfred ^^

Io, c'est une référence mythologique ?
avatar
Re: Chapitre 43 - Io Pesnl
Message le Sam 17 Mar - 14:26 par Jezekiel
[Date originale : 26 Mai 2011]
Nope, du tout.
"Io Pesnl" c'est l'anagramme de "Epsilon" :p
avatar
Re: Chapitre 43 - Io Pesnl
Message le Sam 17 Mar - 14:27 par Shion
[Date originale : 31 Mai 2011]
Ah, j'aurais du deviner XD
Re: Chapitre 43 - Io Pesnl
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 43 - Io Pesnl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 4 - un Monde Synthétique-
Sauter vers: