Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 370 - Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

29102017
MessageChapitre 370 - Rencontre

Terre 204378 - États-Unis - Charlotte

Depuis son arrivée sur cette planète, Lilliana n’avait cessé d’être confrontée aux forces de l’ordre de Charlotte. Mais chaque affrontement se soldait immanquablement de la même façon. Convulsion laissait derrière elle un sillage de mort et de destruction. Rien ne semblait pouvoir arrêter sa marche déterminée en direction du Sud-Ouest.

Arrivée sur les berges du lac Wyllie, Convulsion s’arrêta un instant. Plongée dans l’obscurité de la nuit, Convulsion appréhenda tout de même la distance à parcourir. A cet endroit le lac faisait au bas mot 400 mètres de large, mais ce n’était pas cela qui la fit s’arrêter. Sur la berge opposée, un véritable cordon de sécurité s’était dressé. Il était composé de policiers lourdement armés, d’anciens militaires et de membres de la garde nationale. Il y avait là un armement militaire avec lance-roquettes, lance-grenades et même des blindés du S.W.A.T..

A son arrivée, de puissants projecteurs s’allumèrent et les lance-roquettes firent feu sans aucune sommation. Les rapports entre Convulsion et les forces de l’ordre avaient dépassé ce stade depuis plusieurs heures.
Impassible, Convulsion observa les roquettes fendre l’air dans sa direction. Jusque-là, elle n’avait pas pris la peine d’éviter le feu adverse. Armées d’armes à feu conventionnelles, son bouclier personnel s’était avéré assez puissant pour arrêter les projectiles à quelques centimètres seulement de sa peau. Mais là il s’agissait d’engins explosifs, autrement plus dangereux.
Sans prendre d’élan, ni même plier énormément les genoux, Convulsion procéda à un formidable bond qui la fit traverser le lac Wyllie d’une seule traite à la stupeur des forces adverses. Les spots balayèrent le ciel nocturne de façon chaotique durant le saut de Convulsion. Finalement l’un d’eux parvint à la capturer juste avant qu’elle n’atterrisse. Le poing gauche dirigé vers le sol, Convulsion le frappa avec une force inouïe. Le choc fractura le sol et le souleva à plusieurs mètres de hauteur. L’onde de choc se propagea dans tous les sens autour de Convulsion. L’eau du lac Wyllie, maintenant derrière elle, se souleva tel un gigantesque et puissant geyser tandis que telle une vague déferlante, la terre se souleva et balaya le cordon de sécurité en un instant. Après quelques secondes, les morceaux de roche retombèrent au sol dans de violents impacts et la terre se dispersa, créant un véritable brouillard de poussière. Tous ceux qui s’était réunis sur la berge du lac Wyllie furent emportés dans une mort aussi violente que rapide. Parmi la terre et la roche qui retombaient, se mêlaient des morceaux de chair humaine sanguinolente.

Convulsion se redressa du point d’impact et se remit en marche, droit vers le Sud-Ouest. Tandis que des débris soulevés s’écrasaient sur son bouclier personnel dans de petits éclairs bleutés, une goutte de sang sembla avoir traversé son bouclier et se mit à ruisseler le long de sa joue. Il ne fallait pas s’y fier, ce n’était pas une larme. Son visage était parfaitement impassible, vierge de tout sentiment. Depuis qu’elle avait été infectée par la technologie de PuppetMaster, elle était devenue une arme à tuer implacable.

Laissant derrière elle une Charlotte en partie dévastée, des augmentés osèrent enfin sortir de leur cachette. Certains se mirent à suivre Convulsion, qu’ils prenaient pour une sorte de leader, tandis que les autres mettaient le reste de la ville à feu et à sang.
_____________

Terre 204378 - États-Unis - Route 80 - Lexington

Mia ayant embouti le véhicule qu’ils utilisaient jusque-là contre la façade de la pharmacie, Isaac avait dû vandaliser un autre véhicule pour poursuivre leur périple. Cette fois, il avait opté pour un véhicule banalisé, attirant bien moins l’attention qu’un véhicule de la police. Ils traversèrent ainsi une bonne portion de l’Amérique méridionale sans rencontrer d’autres problèmes. Sous la fatigue provoquée par le stress de la fin de journée Mia s’était assoupie sur le siège passager. Elle s’éveilla lorsque les premiers rayons du soleil vinrent lui caresser le visage. Elle fut surprise de se retrouver quasiment allongée, le dossier abaissé. En le redressant, et elle avec, elle comprit que c’était là une délicate attention du messie qu’elle accompagnait. Celui-ci ne s’était pas reposé, mais en avait-il besoin se demanda-t-elle. Voyant le soleil poindre dans le rétroviseur, elle en déduisit qu’il avait conduit durant toute la nuit. Mia s’étira en baillant.

« - Avez-vous bien dormi, Mia ? » lui demanda Isaac sans décoller le regard de la route.

« - Très bien ! Merci pour le siège ».

« - Je vous en prie ».

« - Où sommes-nous ? »

« - Nous pénétrons à l’instant dans la ville de Lexington ».

« - Dans le Kentucky ? » s’esclaffa Mia, stupéfaite.

« - Négatif ! Nous sommes dans la ville de Lexington, siège du comté de Dawson, dans l’état du Nebraska aux coordonnées 40° 46’ 46’’ nord et 99° 44’ 38’’ ouest » indiqua précisément Isaac.

Mia resta quelque peu surprise par tant de précision. Néanmoins, elle fut rassurée de savoir qu’ils allaient toujours dans la bonne direction, vers Isola.

En pénétrant Lexington, Mia vit que de nombreux bâtiments et biens publics avaient été dégradés. Des poubelles en travers de la route fumaient encore des feux dont elles avaient été l’hôte. De nombreux bris de verres tapissaient les trottoirs. De-ci de-là gisaient les cadavres de grenades lacrymogènes et de cocktail molotov. Rien n’avait été épargné durant cette nuit qui semblait avoir été infernale à Lexington. Plusieurs arbres et poteaux avaient été coupés en deux ; des véhicules incendiés ou utilisés comme voitures bélier. Des impacts de balles constellaient même certaines façades.

« - Qu’est-ce qui s’est passé ici ? » fit Mia en portant sa main droite à sa bouche, sous le choc.

« - Ce qui s’est passé dans de nombreuses villes du pays cette nuit : de violentes échauffourées entre la police et des bandes d’augmentés » répondit Isaac.

Mia observa les rues traversées avec les larmes au bord des yeux.

« - Le monde devient fou » dit-elle presque de façon étouffée.

Isaac allait lui répondre froidement que les tensions géopolitiques indiquaient que ces incidents ne demandaient qu’à éclater et que cela ne faisait que commencer. D’après les rapports qu’ils captaient, la situation ne s’était pas améliorée avec le lever du soleil. La garde nationale était dépêchée partout où elle pouvait l’être ... même si sa présence n’était pas garante de réussite comme cela avait pu être le cas à Charlotte. Mais finalement Isaac n’en fit rien, il se retint de lui répondre pour ne pas la stresser et gâcher l’effet bénéfique de la nuit de repos qu’elle avait eue. Elle aurait besoin de toutes ses forces pour affronter les horreurs que cette journée lui promettait. Une nouvelle fois, Isaac fit preuve d’un tact qui ne lui était pas habituel. D’ordinaire lorsqu’il livrait des informations, elles étaient brutes. Sans s’en rendre compte, Isaac développait une certaine sensibilité depuis Davenport.

Dans Lexington, Isaac ralentit la vitesse de leur véhicule. Il ne voulait pas être repéré et préférait donc rouler discrètement sans accélération ni freinage trop bruyant. Pour le moment, les rues de Lexington étaient calmes ... du moins celles par lesquelles ils circulaient. En effet des échauffourées entre augmentés et forces de l’ordre avaient lieu en plein centre-ville et dans certains quartiers de la ville défavorisés dans lesquels les augmentés étaient reclus. Isaac se faisait un devoir de les éviter lorsque soudain un homme sembla surgir de nulle part et traversa la route juste devant eux. Isaac n’eut comme d’autre choix que de piler.
Par chance, il ne heurta pas l’individu. Celui-ci ne sembla même pas se rendre compte qu’il venait d’échapper à une collision. Il avait poursuivi sa course. Quelque peu surpris, Isaac allait redémarrer lorsqu’une seconde silhouette bondit sur le capot de sa voiture et poursuivit sa course, à la poursuite du précédent individu.
La scène avait été rapide, néanmoins quiconque avait assisté à cela aurait remarqué que le second coureur avait une silhouette quelque peu étrange. Elle était volumineuse et présentait une pilosité hors norme. Analysant le peu qu’il avait pu voir, Isaac serra le frein à main et sortit de la voiture. Le deuxième individu était indéniablement un lycanthrope. Le drone se mit à analyser intégralement son environnement, que ce soit via ses capteurs visuels, auditifs, odorants ou encore échographiques. Ses analyses signalèrent la présence de particules exodimensionnelles dans le sillages des deux inconnus. Tout comme lui, ils n’étaient pas issus de cette dimension. Se pourrait-il que la deuxième silhouette soit celle de Frédéric ? Et qui pourchassait-il ainsi ? Il devait absolument en avoir le cœur net ... mais il ne pouvait pas non-plus abandonner Mia ici. La solution qui s’offrait à lui était simple. Il remonta dans la voiture et redémarra, tournant dans la rue où les deux hommes avaient disparu.

« - Pourquoi les suit-on ? » fit Mia.

« - Il se pourrait que je connaisse l’un d’eux » répondit Isaac.

« - Un ami ? »

« - Je ne suis pas certain d’être capable de partager un tel lien avec autrui. Ce que je partage avec Frédéric est ce qui s’en rapproche le plus ».

En voiture, il ne fut pas difficile de les rattraper. Bien que le lycanthrope était capable de courir bien plus vite que cela, il se contentait de suivre le premier individu. Manifestement il ne le chassait pas mais courait avec lui. Mais après quoi ? Isaac n’avait vu personne s’engouffrer dans le rue avant eux.

Remarquant qu’ils étaient suivis, le lycanthrope fit volte face et se tourna vers le véhicule tout en pointant une arme à feu à l’encontre du véhicule d’Isaac qui avait tout l’air d’un fusil. Isaac freina d’un coup sec, faisant crisser ses pneus. Le premier homme s’arrêta à son tour et se retourna pour s’enquérir de la nature de leur nouveau poursuivant.

« - Qui est-ce ? » dit l’homme.

Mais le lycanthrope ne dit mot. Isaac coupa alors le contact et sortit du véhicule en levant les mains en l’air. Pouvant l’analyser calmement, Isaac comprit que le lycanthrope n’était pas Frédéric.

« - Ce n’est pas lui ! » fit le lycanthrope en baissant doucement son fusil.

« - Même si je bénis cette courte pause, il nous faut repartir. Il a le don pour nous retrouver où que nous allions » fit l’inconnu.

« - Attendez une minute, Émile ».

« - Pourquoi vous suiviez-nous ? » lança le lycanthrope à Isaac.

Isaac hésita un moment. Était-il bien prudent de leur dire quoi que ce soit ? Ils semblaient fuir quelqu’un ou quelque chose et cela ne le regardait pas. Néanmoins, ils étaient tous les deux des voyageurs dimensionnels à n’en pas douter. Peut-être pourraient-ils l’aider à fuir cette dimension.

« - Votre apparence et le sillon de particules exodimensionnelles de la Terre 531 que vous laissez derrière vous m’ont trompé. Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre ».

Le dénommé Émile sembla se figer quant au lycanthrope il restait sans réaction.

« - La Terre 531 ... Émile, n’est-ce pas ma Terre natale ? » demanda le lycanthrope à son acolyte.

« - Hein ? ... Euh, si ! Tout à fait ! ... Mais cela veut dire que ... vous êtes aussi des voyageurs dimensionnels ? » fit Émile, tout en activant discrètement l’armature qu’il avait de fixée à son bras droit.

Bien qu’il ait essayé de le faire discrètement, cela n’avait échappé ni au lycanthrope qui l’accompagnait, ni à Isaac. Celui-ci analysa l’individu et sa fameuse armature. Il y décela un reliquat de capteurs solaires, un système archaïque de batterie à énergie solaire et un complexe de lentilles optiques rudimentaires.

« - Votre système de projection lumineux ne me fera aucun dommage, Émile » fit alors Isaac.

Ses deux interlocuteurs furent surpris. C’est alors que Mia sortit de la voiture.

« - Alors ? C’est Frédéric ? » fit-elle en essayant d’esquisser tant bien que mal un sourire face à l’apparence du lycanthrope.

Le lycanthrope la regarda, stupéfait.

« - Négatif, Mia. Il provient de la même ... du même endroit que lui mais ce n’est pas lui ».

Ayant analysé tout l’appareillage en possession du dénommé Émile, Isaac avait conclu qu’ils n’avaient aucun moyen de voyage interdimensionnel ... du moins pas en état de marche. Il se retourna alors vers le véhicule et s’apprêta à y remonter lorsque le lycanthrope l’interpella.

« - Attendez ! Vous connaissez Frédéric ? Frédéric Vaubois ? »

Isaac s’immobilisa un instant avant de faire volte face en un clin d’œil.

« - J’ai accompagné Frédéric Vaubois dans de nombreux voyages jusqu’à parvenir sur cette Terre » répondit Isaac.

« - Alors ça ! » fit le lycanthrope.

Il reprit alors forme humaine et s’avança vers Isaac. Il lui tendit la main.

« - Je me nomme Marc, Marc Franz. On était dans la même meute » fit l’homme, tout enjoué.

« - Très touchante presque-réunion mais ce n’est ni le lieu, ni le moment » fit Émile.

Marc tourna la tête vers lui et reprit un air sombre.

« - Vous avez raison. Nous devons ... »

C’est alors qu’Isaac s’immobilisa. Son radar de proximité lui signalait l’arrivée impromptue d’un individu. Il se retourna et leva les yeux vers le toit du bâtiment le plus haut les entourant. Une silhouette s’y détacha soudainement. Le radar d’Isaac lui indiqua que deux autres individus se tenaient sur les toits de deux autres bâtiments. C’est alors que le premier individu se munit d’un gigantesque fusil sniper et commença à les viser.
_____________

A suivre dans le chapitre 371 - Les purs, part 1.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 370 - Rencontre :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 370 - Rencontre
Message le Mer 1 Nov - 10:42 par Shion
AH, une réunion entre Emile, Marc et isaac. Très intéressant. Ca donne presque l'impression d'un prémisse de crossover ^^
 

Chapitre 370 - Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 2 - Rêves artificiels-
Sauter vers: