Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 46 - Sunray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1038
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17032012
MessageChapitre 46 - Sunray

[Date originale : 11 Juin 2011]
[Date originale : 4 Août 2014]
Terre 3458

Connaissant la réactivité de la force de frappe Oblivion, le portail dimensionnel était prêt à leur arrivée à l’UniCorps. Remontant chronologiquement les déplacements dimensionnels des deinones et de leur protégé, ils se rendirent sur la Terre 3458. Ils arrivèrent à proximité immédiate du point d’arrivée du portail deinone. La planète leur offrit le même spectacle qu’aux premiers visiteurs. Le ciel était obstrué de nuages ténébreux qui ne laissaient passer que peu de lumière.

« - Lambert ! Situation ! » demanda Westwood en observant leur environnement direct.

« - Nous sommes au sud du continent africain, mon colonel. Atmosphère polluée … respirable durant une semaine approximativement sans effets secondaires sur nos organismes » déclara Lambert qui avait commencé à pianoter sur son clavier dès son arrivée.

« - Dillon ! L’appareil de Richards fonctionne-t-il ? »

« - Ça a l’air mon colonel. Hormis notre signal d’arrivée et celle des deinones, il indique deux distorsions dimensionnelles rapprochées, approximativement à 800 kilomètres au Sud – Sud – Est d’ici. L’une d’elles est sûrement le point de départ des deinones » répondit Dillon en utilisant un appareil ressemblant à un module d’alunissage miniature qui projetait un écran holographique en trois dimensions sur lequel de multiples ondes circulaires brillaient comme les ricochets d’un caillou sur la surface de l’eau.

« - Parfait ! Force de frappe Oblivion, on se dirige vers le point indiqué par Dillon au pas de course ! »

Aucun homme ne fit la moue, ils se mirent tous en mouvement immédiatement au travers des ruines de ce qui devait être autrefois une cité.
_____________

Terre 3012 – A une centaine de kilomètres de la Tour Cortex

Ayant affronté moult robots, Wade avait fini par comprendre que sa présence était trahie par le sol métallique saturé de nanites qui détectait la moindre pression et le signalait immédiatement aux unités à proximité. C’est ainsi qu’il s’était mis à léviter à quelques centimètres au-dessus du sol, le faisant ressembler, avec sa houppelande sombre comme la nuit, à une apparition spectrale. Son hypothèse s’était avérée juste puisque dès lors il n’avait plus croisé la route d’un quelconque drone.
Depuis son arrivée sur cette planète, il ne cessait de changer de direction au fur et à mesure des rapides déplacements du petit groupe de trois personnes qu’il était venu observer mais qu’il n’avait pas encore vu malgré ses efforts. Mais cette fois, il semblait bien que sa cible restait plus ou moins cantonnée à une région. Bientôt il pourrait enfin apprécier à quel niveau de développement ils se situaient.
_____________

Terre 3012 – A une dizaine de kilomètres de la Tour Cortex

La Tour Cortex éteinte, le groupe s’attendait à un véritable déluge de feu … qui n’eut pas lieu. Au lieu de cela, ils ne virent qu’un seul missile intercontinental fuser vers la tour et exploser contre l’édifice, comme une sorte de test. Puis plus rien.

« - Connors, qu’est-ce qui se passe ? » demanda Frédéric.

« - Ne vous inquiétez pas, tout se déroule comme prévu » répondit le concerné.

« - Comment ça ? On s’est donné tout ce mal pour simplement envoyer un seul missile ? »

« - Le but de l’opération Sunray n’était pas de pilonner la tour de missiles, nous n’en aurions pas assez pour la réduire à l’état de cendres ».

« - Et vous comptez l’abattre avec quoi alors ? » demanda Frédéric.

« - Le bouclier magnétique de la tour ne faisait pas que la protéger d’attaques physiques, il émettait un brouillage très sophistiqué et puissant qui empêchait tout ciblage par géolocalisation ».

« - Tu vas accoucher, oui ? » s’esclaffa Miles.

« - C’est le soleil qui va la détruire. Avant l’attaque du Control Hive nous avions mis en position géostationnaire un satellite qui nous aurait permis de contrôler la météo pour optimiser nos exploitations agricoles. Depuis, l’assimilation de la planète par le Control Hive a rendu caduc ce projet. En revanche les ingénieurs, là haut, ont trouvé un moyen pour rendre le satellite meurtrier mais avec le brouillage, impossible de cibler la tour avec exactitude et on ne pouvait pas se permettre de frapper à l’aveugle » expliqua Connors.

« - Qu’est-ce que cela pouvait faire ? Vous connaissiez la position exacte de la tour au sol, pourquoi ne pas la communiquer au satellite et ajuster le tir en conséquence ? » rétorqua Frédéric.

« - Vous ne comprenez pas ! Le satellite va créer un minuscule trou dans la couche d’ozone et donc laisser passer les rayons du soleil au maximum de leur intensité. La couche ne pourra être reconstituée et la région frappée sera condamnée pour l’éternité ! »

Soudain de terribles craquements furent émis de la Tour Cortex. Ceux-ci devinrent de plus en plus bruyants et furent accompagnés des sons des poutres métalliques se tordant. C'est alors que sortit du sol une monstruosité sans nom. Une créature biomécanique ressemblant à une raie manta munie de multiples tentacules dans l’abdomen duquel était logé un être humain.
La créature, à peine extraite du sol, s’éleva dans les airs et fondit sur eux de plus en plus rapidement.
Tous se mirent sur leur garde, prêts à en découdre. La créature s’arrêta à quelques mètres d’eux brusquement. L’être humain n’était pas n’importe lequel, il s’agissait de Manfred, du moins son corps. L’assemblage ainsi présent montrait avec certitude que ses membres inférieurs avaient été amputés car son corps semblait surgir de la masse mécanique au niveau du bassin et le corps de la créature se finissait à peine quelques centimètres en dessous par une longue queue. Son bras gauche avait subi le même sort. Amputé au niveau de l’épaule, de multiples câbles s’enfonçaient dans le buste, entre la clavicule et l’omoplate tandis que le bras droit, déjà synthétique, était resté intact. Le cou était dorénavant intégralement remplacé par des fibres musculaires synthétiques noires. Le visage ressemblait plus que jamais à l’hologramme que projetait le Control Hive : sa mandibule avait été remplacée par une prothèse cybernétique. Son œil droit, autrefois valide, avait été remplacé par un module à l’instar de celui qui remplaçait le gauche. Sur le peu de peau qui lui restait, on pouvait distinguer de nombreuses brûlures sûrement dues à l’irradiation provoquée par la fusion du cœur du réacteur. Outre son bras droit, la créature présentait huit fouets métalliques et deux bras apparurent comme sortant de son dos. Ces deux membres artificiels se finissaient chacun par un canon. Pour le moment, hormis ses fouets qui ondulaient lentement dans l’air, la créature était parfaitement inerte, les yeux fermés.

« - Signes vitaux à un niveau extrêmement faible. Incompatible avec la survie de l’entité Manfred » dit soudain Io, sur un ton froid qui sembla trancher le silence qui s’était instauré depuis qu’ils faisaient face à l’horrible amalgame de chairs et de métal.

« - Ton temps d’analyse est vraiment médiocre, tu es un échec complet Epsilon Gear ! » dit soudain la créature en ouvrant les yeux dans lesquels une lumière rouge néfaste brillait intensément.

« - Putain de merde ! Le Control Hive ! » dit Connors alors que la peur s’emparait de lui.

« - Oui ! C’est la dernière fois que vous prononcerez mon nom car votre vie s’arrête ici, avec moi, l’Omega Gear ! »

Immédiatement le Control Hive émit des lasers de ses yeux qui allèrent frapper Io en pleine poitrine et lui faire mordre la poussière. De façon simultanée, son canon droit tira une foudre d’énergie sur Kyle qui fut projeté à une centaine de mètres et son canon gauche projeta un rayon d’énergie blanche fumante sur Reese. Le rayon lui congela immédiatement tout le bras gauche en remontant jusqu’à l’épaule. Et enfin il fouetta l’air de ses huit fouets en direction des autres cibles.
Frédéric et Jeremiah esquivèrent les coups sans problèmes. Miles se fondit dans sa propre ombre et réapparut dans celle de Reese. Mais Connors, humain sans pouvoirs particuliers, ne put esquiver le fouet qui lui était destiné. Frappé sur le côté gauche, il vit au ralenti son avant-bras voler dans les airs, coupé par le fouet. La douleur ne vint pas de suite mais lorsqu’elle se fit sentir, Connors hurla de douleur, tenant son moignon sanglant de sa main droite.

« - Quatre sur sept, bon score pour une première attaque ! » dit le Control Hive sur un ton parfaitement sadique.

« - Il nous en faudra plus pour nous tuer, patriarche ! » dit Io tout en se relevant, la poitrine fumante.

Derrière elle, Kyle se relevait également tandis que Reese ne semblait pas gêné d’avoir un membre ainsi immobilisé.
Lorsque Kyle vit l’état de son frère, une colère sourde s’empara de lui comme ce fut le cas dans la citadelle des Alpha Gears. Ses bras se transformèrent en canon et il se rua sur le Control Hive en tirant de multiples salves de rayons d’énergie surpuissants. Les deux créatures biomécaniques s’échangèrent de multiples rayons d’énergie en s’éloignant quelque peu du groupe.

« - Une cautérisation de la blessure est immédiatement requise pour préserver la vie de cet humain » dit Io en observant Connors.

« - Je m’en occupe ! » déclara Reese dont la capacité à combattre avait tout de même grandement diminué après le gel de son bras gauche.

Frédéric se transforma alors en loup, Miles reprit sa forme démoniaque et Jeremiah s’éleva dans les airs. Puis sous l’impulsion de Io, tous les quatre mitraillèrent le Control Hive en prenant bien soin de ne pas toucher Kyle. Le Control Hive faisait face à l’Alpha Gear sans problèmes si bien qu’il put contrer chaque tir que Io lui assénait avec ses rayons optiques. Quant aux balles des trois surhommes, il ne semblait pas s’en soucier.

« - Ce cirque a assez duré ! » finit-il par dire.

Ne se contentant plus de repousser les tirs furieux de Kyle, il augmenta la puissance de ses tirs pour repousser constamment le front d’affrontement de leurs tirs jusqu’à exploser littéralement les canons de Kyle. A peine ses bras furent-ils endommagés, que déjà ses nanites opéraient pour un moyen de tir secondaire au niveau de sa poitrine. Mais le Control Hive ne lui laissa pas le temps de finir la procédure. Reconfigurant son canon gauche, il tira deux puissants tirs qui vinrent déchiqueter les épaules de Kyle, l’amputant presque simultanément des deux bras. Après quoi un double tir vint le frapper en pleine poitrine, expédiant le corps de l’Alpha Gear à plusieurs centaines de mètres.

Pendant ce temps, en retrait du combat, Reese avait transformé son bras droit en une pointe incandescente qu’il appliquait sur le moignon de Connors pour le cautériser avant qu’il ne se vide de son sang. Les cris de Connors témoignèrent de la douleur que provoqua une telle opération.

Kyle neutralisé, le Control Hive s’en prit dès lors à Io qu’il continuait de contrer avec ses rayons optiques. Il dirigea sur elle les canons avec lesquels il venait de neutraliser Kyle. Plus puissante, l’Epsilon Gear résista plus longtemps au barrage d’énergie qui se rapprochait d’elle inexorablement. Mais finalement le Control Hive produisit une surpuissante impulsion qui transperça Io de part en part en pleine poitrine. La puissance fut telle qu’elle fut transpercée instantanément, sans aucune force appliquée pour la repousser. La jeune femme resta debout, les bras ballants, comme pétrifiée. Au beau milieu de sa poitrine, le silicone, l’acier, les chairs organiques dont elle était constituée avaient fondu. Io inclina légèrement la tête en avant pour regarder l’étendue des dégâts et finit par tomber à la renverse.
Du ciel, tombèrent des armes à feu, ce qui, couplé à une baisse significative de la température, attira l’attention du Control Hive. Jeremiah avait lâché consciemment ses armes pour opter pour un autre type d’attaque. Il accabla la créature de puissants chocs télékinésiques. Pris au dépourvu, le Control Hive s’affaissa et toucha le sol, lui qui lévitait depuis le début du combat. Toutefois il prit rapidement la contre-mesure et frappa chaque déflagration avec ses fouets, les uns après les autres.
Soudain Frédéric se mit à hurler comme un loup face à la lune. Continuant de contrer les attaques de Jeremiah, le Control Hive dévia son regard vers Frédéric. Soudain la créature ressentit un puissant choc dans le dos : Miles venait de lui asséner un surpuissant coup d’épaule. Ce dernier ne laissa pas le Control Hive se reprendre et enchaîna les coups de poings tels des coups de béliers dans le dos de son adversaire. Le Control Hive ouvrit la bouche et émit un son complètement distordu.

« - Tu vois, toi aussi tu peux crier ! » lui dit Miles tout en continuant de frapper comme un sourd.

Frédéric se joignit à la curée en courant comme un dératé vers le Control Hive. Il franchit dans un dernier bond la distance qui le séparait de sa cible et vint lui lacérer à grands coups de griffes la partie du Control Hive restée humaine.
L’intelligence artificielle ne pouvait être tenue en échec simplement que par la force, elle ne pouvait le permettre. Désactivant la partie dorsale du système nerveux de son hôte, le Control Hive redressa la tête et émit deux rayons lasers de ses yeux, extrêmement fins et concentrés, qui vinrent frapper le vampire en plein abdomen. La douleur fut terrible, comme si on venait de faire fondre ses tripes. L’être ailé chuta, lourd comme du plomb après une dernière déflagration télékinésique.
Jeremiah n’était pas encore à terre que le Control Hive se redressa et enroula son fouet caudal autour du cou de Miles. Comprenant que la situation changeait à nouveau, Frédéric bondit sur l’épaule gauche de la créature pour atteindre son dos et tenter de lui arracher l’un de ses canons. Mais le Control Hive l’attrapa par la nuque de son unique bras.
Tandis que le Control Hive étranglait ses deux amis, Jeremiah rampa péniblement, déversant un flot de sang discontinu sur le sol. Il se munit du lance-roquette que Miles avait laissé au sol et pointa la créature. Mais son tir fut intercepté par l’un des fouets de son adversaire.

« - Tu es le premier à vraiment m’endommager. Félicitations ! »

Sur ce il pointa son canon droit sur Jeremiah et l’abattit. Ne pouvant point esquiver ce rayon, Jeremiah fut frappé en pleine poitrine et retourné. Allongé sur le dos, la poitrine présentant une profonde brûlure fumante, le vampire était inerte.

« - Je … Jere … miah … » dit péniblement Frédéric toujours étranglé par la poigne de fer du Control Hive.

« - On dirait que tu étais attaché à lui, voyons voir si tu es tout aussi attaché à celui-ci ».

Soulevant Miles au bout de son fouet caudal, le Control Hive le transperça de cinq de ses fouets. Miles hurla sous la douleur mais son calvaire n’était pas fini. Le Control Hive orienta son canon droit vers lui et lui tira dessus à bout portant, pour le déloger de sur ses fouets.
L’homme fut projeté à une dizaine de mètres en arrière. Au sol, il reprit sa forme humaine, présentant une brûlure tout aussi semblable que celle de Jeremiah mais, comme lui, le rayon ne semblait pas l’avoir transpercé.

« - Je ne sais pas si je le trouve moins laid ainsi ou sous son autre forme » s’esclaffa le Control Hive en tournant le visage vers Frédéric.

Ce dernier serra le poignet de la créature de toutes ses forces tandis que sa température montait au fil de sa colère.

« - Ah ! Cette fameuse faculté à augmenter ta température corporelle. J’aurais bien aimé l’étudier en détail mais je ne compte pas le faire au détriment de mon intégrité structurelle donc on va y mettre fin maintenant » déclara la créature biomécanique.

Alors qu’elle augmentait progressivement la pression dans ses doigts, elle reçut un tir d’énergie en pleine face, endommageant son œil droit. Reese venait de finir de cautériser Connors, qui s’était évanoui sous la douleur et lui avait ainsi facilité la tâche. Il avait donc pu finir plus vite et venait de rejoindre le combat en transformant son bras droit.

« - Un peu plus et je t’aurais oublié, toi ! »

Sans faire attendre Reese, il lui tira dessus de ses deux canons et de son œil encore valide.
Ne pouvant faire face à autant d’énergie avec son seul bras droit, Reese fut propulsé en arrière, une fine perforation dans l’épaule droite et le buste entièrement pris dans la glace.

Soudain, à plusieurs kilomètres derrière eux, un surpuissant rayon d’énergie solaire vint frapper la Tour Cortex. Le satellite avait fini de cibler le point précis où il fallait détruire la couche d’ozone et venait de réduire en cendre l’édifice.

«- Ce n’est pas grave. J’en rebâtirais une dans une de mes nombreuses annexes. En attendant tu es donc le dernier mon cher Frédéric … enfin pas tout à fait. Après toi, je prendrais bien soin d’achever Connors et d’éradiquer l’espèce humaine de la surface de MA Terre. Mais tu admettras que ce ne sera pas un challenge à la hauteur de celui que vous m’avez vainement opposé ».

« - Je … »

« - Oui ? Tu as un dernier mot à dire avant de mourir ? » demanda-t-il en augmentant encore un peu plus la pression pour l’empêcher de parler.

Soudain le canon droit du Control Hive fut arraché par une force invisible. Il tourna la tête vers la gauche et vit Jeremiah à genoux, tendant la main vers lui.

« - Finis-le, Frédéric ! » dit-il avant de s’évanouir.

« - Encore toi ? Je t’assure que je vais te dépecer très lentement dès que j’en aurais fini avec ton ami ! » cracha le Control Hive.

Soudain, le Control Hive tourna la tête vers Frédéric dont la température venait d’augmenter grandement.

« - Je … ne … te … le … permettrais pas !!! » dit ce dernier en dégageant une terrible explosion de flammes.

L’explosion fut plus puissante que jamais. Outre le niveau de puissance incomparable, cette fois l’explosion sembla se contenir en une sphère de feu autour de Frédéric. En effet, soucieux de ce que l’explosion ne s’étende pas et n’aille pas menacer ses compagnons, Frédéric avait relâché toute sa rage tout en se concentrant sur le Control Hive.
Comme une braise qui bondit hors d’un brasier, le Control Hive fut expulsé de cette sphère, lourdement endommagé. Sa partie organique était entièrement carbonisée, ses chairs étaient à vif et le module cybernétique de son œil gauche, le dernier valide, avait entièrement fondu et dégoulinait sur sa joue. A l’instar de son œil, son unique bras n’était plus qu’un morceau de fer fondu dégoulinant. Il avait tenté de contrer l’explosion d’énergie en tirant avec son canon cryogénique sur ses quatre fouets droits érigés en barrage … ce qui lui avait certainement sauvé la vie.
Face à lui, le brasier provoqué par Frédéric ne s’éteignait pas et l’homme semblait être resté prisonnier à l’intérieur, périssant sous ses propres flammes.

Soudain le Control Hive sentit que quelqu’un s’emparait de son fouet caudal. Il s’agissait de Miles. Bien que présentant toujours un horrible cratère au niveau de la poitrine, sous sa forme démoniaque, ce dernier fit tournoyer la créature au-dessus de sa tête avant de la rabattre violemment au sol. Le Control Hive, bien qu’aveugle, était encore opérationnel et le repoussa de ses trois fouets gauches.

« - J’ai encore bien assez de ressources pour t’abattre espèce de monstruosité ! » cria-t-il.

« - Que crois-tu être ? » dit alors la voix de Frédéric provenant du beau milieu du brasier.

Miles tourna la tête péniblement vers la sphère de feu et la vit rétrécir progressivement. A force de concentration, Frédéric parvint à réduire la sphère en aura autour de son corps d’où semblaient émaner les flammes.

Bien que n’ayant plus l’usage de la vue, le Control Hive tourna la tête vers Frédéric. Tous ses autres capteurs lui signalèrent qu’il ne lui restait plus qu’une seule option pour gagner.

« - Aucune des mes prévisions stratégiques n’avait entrevu une telle conclusion à notre affrontement. Toutefois je conserve toujours l’avantage. Avant de m’extirper de la Tour Cortex, j’ai dupliqué et diffusé ma matrice vers mes annexes. Ici et depuis mon arrivée, j’ai perdu mon premier combat mais vous … vous allez y perdre la vie … ce qui me va tout aussi bien ! »

Enfonçant ses trois derniers fouets brachiaux dans sa poitrine, il écarta sa cage thoracique pour exposer son cœur. Il n’avait ni la couleur, ni la forme d’un cœur humain. Il irradiait d’une lumière verte néfaste.

« - Il ne vous reste plus que quelques secondes à vivre et les seuls à pouvoir s’éloigner suffisamment vite de moi sont tous hors circuit, adieu ! »

Soudain, Frédéric sentit une main sur son épaule alors qu’il était toujours enflammé. Il tourna la tête et vit Kyle.

« - Je vous confie Connors » dit-il simplement.

Puis, telle une fusée, il se jeta vers le Control Hive et le percuta. Il l’enserra de ses bras à peine reformés.

« - KYLE ! » cria Connors qui venait de reprendre connaissance.

Kyle tourna la tête vers lui et dit :

« - Adieu … mon frère ! »

Puis Kyle s’envola avec le Control Hive en direction de la Tour Cortex. La créature ne cessa de le larder de ses fouets mais rien n’y fit, Kyle ne desserra pas son étreinte et plongea avec son bourreau dans le rayon d’énergie solaire, mettant un terme à cette éprouvante bataille.


Dernière édition par Jezekiel le Lun 4 Aoû - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 46 - Sunray :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 46 - Sunray
Message le Sam 17 Mar - 14:34 par Shion
[Date originale : 15 Juin 2011]
L'enfoiré s'ets dubliqué... Je commence à me demander s'ils vont vraiment réussir à s'en débarrasser :/

Une triste fin pour Kyle...
avatar
Re: Chapitre 46 - Sunray
Message le Ven 15 Juin - 20:50 par Nyko
Un arc avec un peu moins d'action que le précédent, l'intrigue est bien en place, les deinones sont de plus en plus louche et l'arrivée de westwood va je pense foutre un gros bordel parmis nos héros.
En ce qui concerne les artics si tout ça sort de ton imagination je dis chapeau^^
avatar
Re: Chapitre 46 - Sunray
Message le Ven 15 Juin - 21:34 par Jezekiel
Nyko a écrit:
En ce qui concerne les artics si tout ça sort de ton imagination je dis chapeau^^
Si ça n'avait pas été de ma création, je ne vois pas l'intérêt de prétendre le contraire et d'en récolter une "gloire" sachant pertinemment que je ne la mérite pas (quelque chose que les plagieurs n'ont pas l'air d'avoir connaissance XD).

Après je ne peux pas prétendre honnêtement que tout ce que je dis "inventer" est à 100% de l'invention.
D'une part parce qu'on est toujours plus ou moins influencé au niveau du subconscient par ce qu'on a vu, lu ou entendu.
D'autre part c'est aussi parce qu'il y a certains éléments que je veux volontairement en tant que clin d'oeil à d'autres oeuvres. Par exemple les unité data avec le cerveau visible n'était pas tout à fait prévu ainsi au tout début. Elles devaient effectivement avoir un cerveau organique mais la visiblité de ce dernier était un point sur lequel je n'avais pas vraiment réfléchi puis m'est venue le petit clin d'oeil aux cyborgs de DBZ Smile
Re: Chapitre 46 - Sunray
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 46 - Sunray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 4 - un Monde Synthétique-
Sauter vers: