Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 383 - Réinvention

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1300
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

28012018
MessageChapitre 383 - Réinvention

Terre 204378 - Cité nation d’Isola

Par chance, les rues d’Isola étaient désertes, pas que Oï s’en souciait mais cela allait lui donner toute latitude pour affronter le mastodonte féminin dévouée aux genetechs. A voir les yeux irradiant d’une lumière turquoise et vide de la jeune femme, on ne pouvait que difficilement l’appeler encore une cyborg. Oï le savait parfaitement pour en avoir fait les frais sous la dominance de PuppetMaster, l’esprit contrôlant son corps n’avait rien d’humain. C’était un simulateur de comportement qui lui dictait sa conduite. Par chance, Oï n’était pas resté bien longtemps sous son contrôle. Il avait donc pu retrouver intégralement ses capacités. Mais si cette jeune femme était sous le contrôle d’un autre genetech depuis leur évasion, il n’y avait aucune chance pour que son esprit humain soit encore présent quelque part dans sa tête.

Ceci dit, peu importait l’état de son adversaire. Elle se dressait entre lui et son objectif et Oï n’avait pas l’habitude de prendre des pincettes avec un obstacle quelle que soit sa nature.
Les avant-bras transformés en canon, Oï lui tirait dessus avec une cadence particulièrement élevée. Si les premiers tirs qu’il avait effectués dans les sous-sols l’avaient atteinte, il ne semblait plus toucher sa cible dorénavant. Convulsion dressait sa main gauche devant elle. Elle combinait le champ d’impulsions sismiques, qu’elle produisait avec sa main gauche, avec son champ de force corporel. Ainsi les tirs de Oï étaient grandement affaiblis par le premier champ avant d’être totalement arrêtés avec le second. Cela, Oï finit par le comprendre lorsqu’il vit Convulsion commencer à avancer vers lui d’un pas sûr et déterminé, implacable. Oï esquissa un sourire.

« - Une victoire n’a rien de glorieuse si l’opposition est trop faible ! »

A ces mots, Oï fit reprendre à ses avant-bras leurs formes originales. La seconde suivante, il métamorphosa son avant-bras gauche en tronçonneuse et fendit l’air droit vers Convulsion. Cette dernière ne changea pas sa position et accueillit Oï avec son champ d’impulsions sismiques. La lame de la tronçonneuse fut stoppée comme si elle avait rencontré un mur. Confrontée aux impulsions, la lame était soumise à rude épreuve. L’intégralité de la tronçonneuse vibrait énormément au point qu’Oï commençait à en ressentir de la douleur. Néanmoins il ne la retira pas car il sentait que Convulsion augmentait son champ sismique pour faire face à son assaut. C’était ce sur quoi il comptait. De son poignet droit surgit alors le manche de son épée.
_____________

Sous-sol d’Isola

Alliant une brume orange et des vortex sombres, Thundershock déjouait toutes les attaques du Hive. Le genetech détruisait les lasers au fur et à mesure que le Hive les reformait pour l’attaquer et surtout l’empêcher de récupérer les cœurs énergétiques. Ces derniers irradiaient de plus en plus et une pulsion lumineuse les entourait. A n’en pas douter, ils devenaient de plus en plus instables. La phase critique n’allait pas tarder. Pendant que Thundershock et le Hive s’affrontaient, Reaper observait la scène sans sourciller, impassible.
Cela faisait à peine quelques minutes que leur affrontement avait débuté que déjà Thundershock s’en lassa. Écartant les bras brutalement, il diffusa une brume orange particulièrement épaisse qui s’attaqua aux parois de la pièce. Le nuage d’énergie quantique, puisque telle était sa nature, décapa les murs en profondeur tel un puissant acide. En quelques secondes, les murs furent entamés à un point que le Hive ne pouvait momentanément plus créer de canons laser pour harceler le genetech.

« - Ce conflit avec ce malware insignifiant n’a que trop duré. Il est temps d’accéder ce pour quoi je me suis présenté » déclara Thundershock, tendant la main vers la plaque de métal blindée qu’Isaac avait matérialisée.

« - QUI TRAITES-TU D’INSIGNIFIANT, PANTIN DE PACOTILLE !! » s’emporta le Hive.

« - Que comptes-tu exécuter comme programme maintenant que tu es démuni d’outils offensifs ? »

« - Puisque je ne peux plus te détruire, tu vas devenir mien ! »

Le corps de Thundershock connut un tressaillement.

« - IMPOSSIBLE ! » cria le Hive.

« - Croyais-tu vraiment pouvoir devenir mon maître et faire de moi ton esclave ? PERSONNE n’asservit un genetech prime !! »

« - Alors faut le détruire ! » déclara Oï dans son dos.

Thundershock et Reaper se retournèrent vers Oï et le virent jeter au sol le bras gauche de Convulsion.

« - Reaper, acquière les cœurs énergétiques ! Semble-t-il qu’il ne faut pas reléguer à une marionnette une tâche qui relève de la compétence d’un prime ! »

« - Amènes-toi, je t’attends ! »
_____________

A plusieurs kilomètres d’Isola

Loin de la cité et de l’armée américaine s’amassant peu à peu autour de la cité d’Isola, un mystérieux individu scrutait la ville avec des jumelles à l’aspect futuriste. Il était seul au beau milieu du désert, sans armes ni protection particulière. Il était vêtu élégamment d’un costume trois pièces. Il passait la ville au crible fin, passant lentement de rue en rue lorsque son regard se posa sur Convulsion. La cyborg avait un bras coupé ainsi que les jambes. Néanmoins elle tentait de ramper tant bien que mal de son unique bras prothétique encore en état de marche. Bien que ce n’était pas ce qu’il cherchait, cette vision sembla retenir son attention. Peut-être pourrait-elle lui être utile. La récupérer pourrait lui être bénéfique. Il n’y avait plus qu’à attendre que le bouclier d’énergie qui protégeait la ville s’abaisse, ce qui ne semblait pas être prévu tant que l’armée américaine déverserait une véritable pluie de bombes sur la ville. L’homme, relativement jeune, baissa ses jumelles et tourna la tête en direction de l’armée. Son regard trahissait un certain agacement. Mais bien plus que ça, son visage semblait familier. Bien que n’ayant aucune pilosité faciale et le crâne rasé, il était indéniable que ce visage était celui d’Haakon Zolotarev ... mais pas non plus celui de Baker Bane. Même s’il était habillé de la même façon, celui-ci était un autre clone : Cornelis Caesar.
_____________

Sous-sol d’Isola

Reaper avançait d’un pas lent et mesuré droit vers les cœurs énergétiques lorsque soudain il suspendit son pas. Une nouvelle plaque d’holométal venait d’apparaître autour des cœurs. Immédiatement le pantin à la solde des genetechs tourna la tête vers Isaac. Le drone s’était relevé tant bien que mal. A peine la moitié de ses fibres musculaires s’étaient rallumées. Il se tenait sur sa jambe gauche et tendait le bras droit vers les cœurs. Son visage holographique n’affichait qu’un seul œil ... et encore, clignotant par intermittence. Bien que physiquement il semblait n’avoir subi aucun dommage, le drone ne semblait pas être capable de coordonner ses mouvements.

..oO( Désolée Isaac, je donne une bien piètre image de toi )

Le système d’Isaac était à la fois simple, élégant, intuitif mais également incroyablement complexe lorsqu’il s’agissait de faire plusieurs mouvements en même temps. Io, seule aux manettes, avait le plus grand mal à faire fonctionner le corps d’Isaac. C’était comme s’il lui manquait quelque chose, un élément clef pour faire fonctionner ce corps qui n’était pas le sien. Après avoir vécu si longtemps dans un corps partiellement cybernétique, elle aurait cru qu’animer ce corps aurait été plus simple. Elle venait d’entraver le chemin d’un genetech et il n’allait pas manquer de lui communiquer son mécontentement. Malheureusement elle ne pourrait rien faire pour se protéger et encore moins riposter.

Reaper se refocalisa sur les cœurs. A première vue, il ne comptait pas riposter. Mais Io se maudit d’avoir osé y croire ne serait-ce qu’un instant. Sans regarder le corps d’Isaac, Reaper tendit sa main droite vers lui et tira un puissant jet d’eau dans sa direction. Io se retrouva plaquée au mur avant de retomber lourdement au sol tel un pantin désarticulé.

..oO( Et il trouve ça drôle ? ) fulmina Io.

Arrivé face aux cœurs, Reaper s’immobilisa une seconde. Derrière lui Thunder Shock et Oï s’affrontaient en ébranlant tout le sous-sol. A la surface, les bâtiments au-dessus d’eux voyaient leurs vitres exploser. Puis Reaper tendit les deux mains vers les plaques d’holométal entourant les cœurs ... et suspendit à nouveau son geste. Il tourna la tête une nouvelle fois vers Isaac.

..oO( Mais à quoi il joue ? ... En tous cas, il m’a laissé le temps de faire ... ça !)

Relevant le bras droit, elle le tendit à nouveau vers les cœurs et forma deux nouvelles plaques d’holométal, les confinant un peu plus. Io se rendit alors compte que tout autour d’eux la structure se reformait petit à petit. Certains circuits étaient encore à vif mais déjà des canons lasers commençaient à se reformer. L’un d’eux en particulier menaçait directement Reaper. Sans lâcher le drone du regard, il produisit un laser qui fit exploser le canon en formation. Sa vive réaction surpris Io. C’est alors qu’elle vit au bord de son champ de vision que le pan de mur contre lequel elle était appuyée ne s’était pas encore reconstitué. L’occasion rêvée pour faire ce qu’elle voulait. Réorientant sa main droite vers le mur elle y enfonça les doigts.

Observant son action, Reaper se retourna à nouveau vers les cœurs. Il agrippa les plaques de ses doigts et commença à forcer dessus pour les arracher. Io regretta d’avoir privilégié un mal plutôt qu’un autre mais un choix devait être fait. Son entreprise ne dura que quelques secondes mais cela fut suffisant à Reaper pour arracher une des plaques. Alors qu’il s’attaquait à une autre, Io sortit les doigts du mur et reforma une plaque qui sectionna quatre des doigts de la main gauche de Reaper. La sanction du genetech fut immédiate. Il la pilonna d’un puissant jet d’eau avec une telle pression qu’elle ne pouvait plus esquisser un seul geste. Jamais elle n’allait s’en sortir seule. Mais elle n’avait pas à le faire. Maintenant qu’elle s’était occupé de l’épine qui la laissait dans cet état d’impuissance, Io s’occupa de rétablir les connexions du bios d’Isaac aux diverses sections du sous-système que Carnifex avait encodé. Sachant qu’il ne pourrait affecter directement le sous-système, il avait empêché le système principal d’y accéder en reroutant tous les accès vers son propre logiciel de démarrage. Pensant avoir plusieurs minutes de codage fastidieux devant elle, minutes qu’elle ne disposait pas, quelque chose d’inattendu eut lieu. Dès que le bios d’Isaac réaccéda à la première section du sous-système tout s’enchaîna à une vitesse hallucinante. Le bios semblait avoir analysé la situation et procédait de lui-même aux réajustements nécessaires dès le premier contact rétabli.
Les lignes de code fusaient à la vitesse de la lumière, ou du moins c’était là l’impression qu’elles donnaient. Io était à la fois émerveillée et effrayée par une telle vitesse de traitement. Elle n’avait pas le temps de lire les lignes qu’elles disparaissaient déjà. Cela allait beaucoup trop vite. Les bribes qu’elle percevait semblait faire l’état des lieux de l’architecture physique d’Isaac. Alors que tout l’espace virtuel était illuminé de lignes de codes bleues, tout devint subitement noir. Une nouvelle ligne de code apparut après quelques secondes. Celle-ci, elle eut le temps de parfaitement la lire et la comprendre : « Confinement compromis ! Intrusion détectée ! ».

Elle savait parfaitement de quoi il était question, ou plutôt qui. Il ne s’agissait pas de Carnfiex, ce n’était pas possible, il s’agissait d’elle et des processeurs qu’elle avait créés à l’intérieur d’Isaac pour lui venir en aide. Immédiatement elle sentit que les processeurs que ses nanites avaient créés étaient mis en pièces par les nanites propres à Isaac. Elle était pourchassée et systématiquement éradiquée tel un nuisible. Que pouvait-elle faire ? Si elle affrontait le système de sécurité d’Isaac, elle compromettrait son rétablissement. Mais si elle laissait son système faire la grande purge, elle cesserait d’exister. Même si regagner le réseau d’Isola était hautement risqué, cette option était devenue caduque depuis quelques minutes. Elle n’avait plus de solution de replis. Elle allait cesser d’exister purement et simplement.
Isaac aurait-il un souvenir de son existence ? C’était la seule chose qui la préoccupait tandis qu’elle vivait sa suppression du système d’Isaac comme si on la chassait au lance-flammes. Une déferlante de flammes qui la dévorait inexorablement. Elle repensa à la proposition d’Isaac d’investir son sous-système. Mais il était trop tard. Elle n’avait plus aucune connexion à ce sous-système. Et combien même, cela pourrait mettre en péril la restauration d’Isaac. Qui était-elle pour se permettre d’altérer l’existence d’une autre intelligence par pur égoïsme ?
Se résignant à être effacée, Io ferma symboliquement les yeux. C’est alors que le mur de flammes qu’elle ressentait se fit soudainement oublier.

« - Re-bonjour, Io Pesnl ! »

C’était la voix d’Isaac.

« - Une place vous attend toujours dans mon sous-système ! Je vous invite avec la plus grande cordialité à y prendre place » ajouta-t-il avec un sourire.

« - Isaac ? »

« - J’ai pu suspendre momentanément ma purge système mais pour que je sois parfaitement opérationnel à nouveau, elle doit être menée à son terme ».

« - Oui, je comprends ... et merci ».

Sans se faire prier, Io utilisa l’ultime processeur rescapé qu’elle avait créé pour uploader l’intégralité de sa conscience dans la partition allouée au sous-système d’Isaac. A sa grande stupéfaction, elle constata que la partition du sous-système était bien plus vaste qu’elle n’avait pu l’appréhender de prime abord. Pourquoi un tel espace mémoire était-il inutilisé ? Peu importe ! Pour l’heure elle était bien contente de pouvoir s’y faire une place. A la nanoseconde où elle eut fini de transférer le dernier bit de sa conscience, elle sentit que son ultime processeur était démantelé. Il n’y avait dès lors plus aucune structure étrangère dans le système d’Isaac.

Tandis que le système d’Isaac finissait de se restaurer, Io nota certaines sous-routines dont elle n’avait pas noté l’existence auparavant ; des sous-routines d’émulation de comportement ... au nombre de quatre ... aux noms évocateurs. Bien que surprise, Io se mit à sourire. Elle comprit ce qu’étaient ces sous-routines. Les paroles d’Evangeline McNieven avaient eu plus d’impact qu’elle ne l’aurait cru. Isaac avait bien connu une évolution ces derniers jours ... sa restauration était l’occasion pour se réinventer ... pour acquérir quelque chose d’unique ... pour devenir unique ... devenir un être avec une personnalité propre en s’inspirant d’individus qu’il avait côtoyés de près. Io assistait à la renaissance d’Isaac en tant qu’être vivant.

« - Io ? J’aurais besoin de votre aide » dit soudainement Isaac.

La purge achevée, Io réapparut.

« - Que puis-je pour t’aider ? »

« - Nous avons du pain sur la planche ! »

Ce n’était pas l’habitude d’Isaac d’utiliser de telles formulations. Io se mit à sourire, ça c’était l’ancien Isaac.
_____________

A suivre dans le chapitre 384 - Résolution, part 1
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» L'INVENTION DE HUGO CABRET de Brian Selznick
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 383 - Réinvention :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 383 - Réinvention
Message le Dim 28 Jan - 11:47 par Shion
Ah je suis content de voir qu'Isaac a pu s'en sortir... et même évolué.

Je pense que les noms des 4 sous routines sont évidentes x)

Sinon un nouveau clone de Zolotarev... cette Terre attire décidément beaucoup de monde.
avatar
Re: Chapitre 383 - Réinvention
Message le Dim 28 Jan - 15:12 par Jezekiel
Et j'ai oublié de donner l'origine de son nom XD

Comme pour Baker Bane, il provient de divers alphabets radio.

Cornelis est le C de l'alphabet radio néerlandais.
Caesar le C de l'alphabet radio allemand.
Re: Chapitre 383 - Réinvention
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 383 - Réinvention

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 2 - Rêves artificiels-
Répondre au sujetSauter vers: