Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 384 - Résolution, part 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1300
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

11022018
MessageChapitre 384 - Résolution, part 1

Terre 204378 - Sous-sol de la cité nation d’Isola

Tandis que Thundershock et Oï s’affrontaient presque sur un pied d’égalité, Reaper s’efforçait d’arracher les plaques d’holométal protégeant les cœurs énergétiques ... qui pulsaient de plus en plus rapidement. Le seuil critique s’approchait à vitesse grand V au plus grand plaisir du Hive. Même si actuellement il ne pouvait rien faire pour interrompre Reaper, ses calculs indiquaient qu’il ne parviendrait jamais à récupérer les cœurs avant leur explosion.
C’est alors que le corps d’Isaac se releva d’un trait. Ses fibres musculaires irradiaient d’une puissante lumière azur. Io ayant partagé ses souvenirs avec lui, Isaac savait parfaitement à quoi s’en tenir à son "réveil". A peine debout, le drone repoussa Reaper par télékinésie arithmétique, l’écartant des cœurs.

Surpris par son retour si soudain, Reaper fut expulsé de la pièce centrale. Se réceptionnant mécaniquement, il propulsa une nouvelle fois sur Isaac un puissant jet d’eau. Mais le drone savait parfaitement comment contrecarrer cette attaque. Isaac fit un mouvement de poignet vers le genetech et créa un arc électrique. L’arc remonta le long du jet et asséna une puissante décharge. La décharge parcourut le corps de Reaper et le neutralisa pour les secondes à venir, largement assez de temps pour s’occuper des cœurs.

« - NE TOUCHE PAS A CA, VULGAIRE ROBOT !!! » cria le Hive.

Mais Isaac n’y prêta pas la moindre attention. Il créa deux plaques d’holométal sur ses mains. A les voir ainsi, elles faisaient quelque peu penser à des gants de baseball. Il enserra les cœurs entre ces plaques et les arracha du champ d’induction. Un son caractéristique accompagna la chute de tension. Les systèmes d’Isola les plus gourmands en énergie cessèrent presque immédiatement. D’après les capteurs d’Isaac, le bouclier protégeant la ville fut parmi les premiers. Presque immédiatement, la ville au-dessus d’eux fut frappée par de premiers missiles.

« - Jamais vous ne sortirez d’ici ! » promit le Hive.

Immédiatement un mur vint obstruer la seule des deux issues qu’Isaac pouvait emprunter sans risques. L’autre étant bouchée par Thundershock et Oï.

..oO( Isaac ? Laisse-moi faire, s’il te plait)

Soudain l’hologramme de Io apparut aux côtés d’Isaac. Il n’était pas projeté par des projecteurs dissimulé du sous-sol. Non, il était émis directement du corps d’Isaac.

« - Hive ! Je t’ai laissé un petit cadeau ! Dis bonjour à ton nouveau camarade de jeu ! »

« - Ce que tu dis n’a aucun sens, petite Epsilon ... Qu’est-ce que c’est que ce fichier ? »

Le visage holographique du Hive se distordit, se brouilla sous les parasites avant de disparaître. Isaac observa Io sourire, satisfaite de sa combine.

« - Qu’avez-vous uploadé sur le réseau d’Isola ? » demanda-t-il.

« - Carnifex ! » répondit-elle en élargissant son sourire.

« - Comme dirait Miles : Tu lui as bien vérolé la tronche ! »

« - Oui, je reconnais bien là sa délicatesse. Ce n’est peut-être pas un bon exemple à suivre ».

« - Quoi qu’il en soit, je n’ai pas sa force physique pour abattre ce mur » fit Isaac, reprenant soudainement un ton plus impersonnel.

« - Maintenant que le Hive est distrait, je vais peut-être pouvoir détourner quelques unes de ses ressources ... »

C’est alors que le mur disparut comme il était apparu. Sans attendre, Isaac s’éleva quelques centimètres au-dessus du sol et vola à travers le tunnel à toute allure. En quelques secondes, il gagna la sortie et surgit en plein air. Les explosions détonaient un peu partout en ville. Les tours et autres bâtiments étaient durement frappés et commençaient à chanceler. Sans marquer de pause, Isaac fendit l’air à la verticale.
Il ne restait pas beaucoup de temps avant l’explosion des cœurs, quelques secondes tout au plus. Jamais Isaac ne parviendrait à mettre suffisamment de distance entre les cœurs et Isola. La ville allait être touchée ainsi que les militaires stationnés aux abords de la ville. Tous autant qu’ils étaient n’étaient plus qu’à quelques secondes d’une véritable apocalypse. A côté, Hiroshima et Nagasaki n’étaient qu’un vulgaire feu de paille. Il devait absolument trouver un moyen de gagner du temps. Tout en fendant les cieux, il observa les cœurs. Tous deux étaient reliés entre eux de façon sommaire. Mais le plus déroutant c’était qu’ils semblaient être issus de deux âges technologiques différents. Un peu comme si on tentait d’armer un fusil automatique moderne à la façon d’un mousquet archaïque. Même si plusieurs réajustements avaient été appliqués, les deux cœurs n’étaient pas destinés à s’assembler ainsi. Le problème principal dont était issu la situation d’urgence actuelle était le plus ancien des deux cœurs. C’était lui qui présentait une fuite. Des gouttes d’un liquide bleu irradiant s’en écoulaient régulièrement. C’est lui qui présentait une instabilité croissante, ayant dépassé le seuil critique il y a déjà plusieurs minutes de cela. Le second cœur, en parfait état de fonctionnement, allait servir de carburant à l’explosion imminente. C’était comme si on versait de la trinitroglycérine sur un sac de poudre noire auquel était reliée une mèche allumée. Pour diminuer l’explosion, la solution était donc simple. Sans hésiter un seul instant, Isaac sépara les deux cœurs en les arrachant l’un de l’autre sans aucune espèce de délicatesse.

Maintenant il devait éloigner les cœurs l’un de l’autre sinon cette opération n’aurait servi à rien. Isaac remarqua alors qu’en les arrachant l’un à l’autre, le nombre de fuites avait subitement augmenté sur le cœur défaillant. L’explosion était plus imminente que jamais. Réagissant promptement, Isaac lança le cœur défaillant vers le ciel avec le plus de force qu’il lui était permis. Immédiatement, il stoppa son ascension et entreprit de chuter à toute vitesse vers le sol pour mettre le plus de distance possible entre les deux cœurs. Le drone eut tout juste le temps de se recroqueviller autour du cœur que le cœur défaillant explosait haut dans le ciel.

# Verrouillage activé #

Durant un instant, la lumière émise par l’explosion sembla éclipser celle du soleil. Presque de façon instantanée, les flammes de l’explosion vinrent lécher le dos d’Isaac. Dans les premiers instants, le drone semblait perdre sa course effrénée vers le sol avec les flammes de l’explosion. Celles-ci l’englobaient progressivement. Puis, à vingt mètres du sol, Isaac sortit de la fournaise.

# Amortisseurs cinétiques activés #

Isaac frappa le sol à quelques centaines de mètres d’Isola en créant un grand cratère. Le drone resta immobile après l’impact durant plusieurs minutes avant que son système de verrouillage ne se désactive. Après quoi, Isaac se releva en déroulant son corps mécaniquement. Il tenait toujours entre ses mains le cœur énergétique. Il n’avait pas été atteint par l’explosion. Isaac l’observa un long moment. Que devait-il en faire ? Il restait la convoitise des genetechs. En l’analysant, Isaac ne détecta aucune fuite d’énergie émanant de cet organe ; les genetechs ne pourraient donc pas le détecter. Était-il vraiment utile de le détruire ?

..oO( Isaac ? Quelque chose ne va pas, c’est trop ... silencieux) l’avertit Io.

La jeune femme avait raison. Il régnait dans la région un parfait silence. Isaac se retourna vers Isola. La première fois qu’il avait vu la ville, elle lui avait semblé étincelante, lumineuse au milieu du désert tel un phare en pleine mer. Aujourd’hui, ses flèches étaient ternies, elle fumait du bombardement intensif dont elle avait été la victime. Chose étrange, le bombardement avait cessé. L’armée américaine était-elle passée à une nouvelle étape de leur offensive : l’invasion terrestre ? Scrutant l’horizon, Isaac sut que tel n’était pas le cas. Tout comme Isola, les machines de guerre s’étaient tues. Plus aucun véhicule n’était en état de marche. Le drone comprit alors que l’explosion avait créé une onde électromagnétique qui avait tout grillé à des kilomètres à la ronde. Le drone était muni d’une protection contre ce type d’attaque.

..oO( C’est fini ) dit alors Io, soulagée.

« - Négatif ! Les genetechs primes sont immunisés contre ce genre d’attaques ».

..oO( S’il est vraiment du même modèle que moi, alors Oï aussi ).

« - Ce n’est donc pas fini ! »
_____________

Rues d’Isola

Resté jusque-là bien à l’écart d’Isola, observant les événements à distance, Cornelis Caesar avait fini par bouger dès que l’occasion lui eut été donnée. Depuis que le bouclier de force urbain s’était dissipé, Cornelis était sur le qui-vive. Alors lorsque l’onde électromagnétique frappa les rangs de l’armée américaine, Cornelis sut que le moment était venu pour lui d’infiltrer la ville.

Ayant vu l’explosion, il savait que le cœur énergétique pour lequel il était initialement venu sur cette Terre avait été retiré de l’équation. Néanmoins, il avait repéré un butin qui justifierait sa venue auprès d’Haakon Zolotarev. Usant de sa télékinésie pour se faufiler à vive allure dans les rues d’Isola, il fut intrigué par l’absence totale de victimes. Où étaient donc les civils ?
Peu importe, ce qui l’intéressait était droit devant lui. En une fraction de seconde il se rapprocha du corps de Convulsion, autrefois Liliana. Son adversaire l’avait laissée en piteux état. Les jambes et le bras gauche coupés, la cyborg, ou plutôt la marionnette à la solde des genetechs avait tenté de se traîner sur le sol de son dernier bras jusqu’à rendre l’âme. La survie du spécimen n’aurait été qu’un bonus ... négligeable. Cornelis se mit à sourire ; il connaissait cette technologie d’asservissement organique dont usait les genetechs. Des nanites parcouraient l’intégralité de son système nerveux. Si l’envie lui prenait, il pourrait la réactiver une fois revenu chez lui. Mais c’était à condition que le spécimen se révèle aussi prometteur que ses cheveux bleus le laissaient penser.
_____________

Sous-sols d’Isola - Quelques minutes plus tôt

Oï et Thundershock se faisaient face dans les sous-sols de la ville qu’ils étaient dorénavant seuls à occuper ; Reaper n’étant toujours pas revenu à lui. Le cyborg portait les traces de nombreuses injures de nature diverses allant de la perforation jusqu’aux marques faisant penser à l’attaque d’un quelconque acide. Face à lui, le genetech n’avait pas été épargné non plus. Sa tôle présentait de nombreuses lacérations et des brûlures de laser. Plusieurs gerbes d’étincelles jaillissaient de ci de là. Les deux adversaires semblaient être sur un pied d’égalité.

Se jaugeant l’un l’autre pour déterminer sous quel angle lancer leur prochaine attaque, ils s’interrompirent en entendant la puissante explosion, haut au-dessus d’eux. Le son était sourd mais immanquablement reconnaissable ; les cœurs énergétiques avaient fini par exploser dans le ciel d’Isola. Thundershock se dressa alors. Parfaitement droit, il n’adoptait plus une position de combat. C’était comme s’il n’avait plus de raison de se battre. Et tel était le cas. Les cœurs énergétiques disparus dans l’explosion, son objectif venait de disparaître. Il n’avait plus de prétexte pour gaspiller des ressources en continuant ce combat devenu futile. Comprenant ce qui allait suivre, Oï resta concentré et lui lança : « - Si tu crois que tu ... ».

Mais il ne put finir sa phrase que des excroissances, tels des tentacules métalliques, naquirent alors des murs autour et se jetèrent sur lui. Qu’est-ce que c’était ? Était-ce une capacité que Thundershock lui avait réservé pour la fin du combat ? Oï eut beau se débattre, l’étreinte des tentacules se faisait de plus en plus impossible. En à peine en quelques secondes, Oï se retrouva complètement immobilisé. Il sentit dès lors la douleur d’un aiguillon se plantant à la base de son crâne ... et un autre dans sa colonne vertébrale. Il eut tout juste le temps de ressentir cette douleur qu’il ressentit une puissante vague électromagnétique. Les tentacules tombèrent au sol, inertes. Ses systèmes avaient été prémunis devant une telle attaque. Apparemment, tel n’avait pas été le cas de la ville. Oï regarda les tentacules au sol et donna un coup de pied dedans. Devant lui, Thundershock tourna finalement les talons et s’enfonça davantage dans le tunnel. Il récupéra Reaper, toujours inerte, en le soulevant par le col. Il le traîna derrière lui en direction de la sortie du tunnel à l’opposé d’Oï.

« - Où crois-tu aller, saleté de machine ? J’en n’ai pas fini avec toi ! » lança le cyborg.

Thundershock s’arrêta un instant.

« - Ma localisation ici n’a plus d’objet » répondit-il avant de reprendre sa marche.

Oï fit mine de s’élancer à sa suite. Mais à peine eut-il esquissé un premier pas qu’il tomba face contre terre, inconscient. Alors que Thundershock ne se souciait plus de celui qui était son ennemi il y a à peine quelques minutes encore, les yeux d’Oï se rouvrirent rayonnant d’une lumière émeraude. Il se releva mécaniquement avant qu’un sourire malfaisant ne déforme son visage.

« - Personne ne surclasse le Hive ! » proclama-t-il en écartant les bras dans une position victorieuse.

« - En terme de connerie, effectivement, personne ne te surclasse. Pas fichu de détecter mon intrusion. Je sens qu’on va s’amuser toi et moi ! »

« - NON ! PAS TOI ! »

« - Oh que si ! Où en étions nous ? »

« - Qu ... qu’est-ce qu’il se passe ? » fit alors Oï en se réveillant.

Le cyborg fronça les sourcils et sembla regagner le contrôle de son corps.

« - Saloperie d’I.A. ! Une fois, j’ai été sous le contrôle de l’une d’entre vous. Je me suis juré que plus jamais ça ne recommencerait. J’ai pris des dispositions ! »

« - CELA SUFFIT ! TU VAS OBÉIR A MES ORDRES, EPSILON GEAR !!! » vociféra le Hive.

Oï ferma les yeux et se concentra.

..oO( Là ! Je t’ai trouvé, sale parasite !)

« - QUE FAIS-TU ? NON ! NOOOON ! »

« - AH ! AH ! AH ! Pas fichu de reprendre le contrôle de sa création. Minable ! Tu vas voir, avec moi, ça sera plus dif ... »

« - Je n’ai nul maître ! »

En exilant le Hive dans un espace de quarantaine hautement renforcé de sa partie cybernétique, Oï entrevit ce que le Hive avait comme projet : son nouvel ordre mondial. Il était déjà en marche. Il ne devait pas prendre le risque que le Hive entre en contact avec quiconque sur cette planète. Réagissant brutalement, Oï transforma ses avant-bras en de puissants canons. Il perfora le toit au-dessus de lui et s’échappa par la trouée tel un boulet de canon. Il monta haut dans le ciel tout en se débarrassant de son armure. En quelques secondes, il atteignit la vitesse d’arrachement et coupa dès lors ses réacteurs. Dans son plus simple appareil, Oï ouvrit alors un portail qui l’emmènerait loin de cette planète, loin de cette dimension.
_____________

A suivre dans le chapitre 385 - Résolution, part 2
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» La délicatesse, chapitres 22 à 46 : "c'était la troisième fois qu'il pleurait devant une femme".
» La Part du Chapitre (Uriel Ventris Tome 6)
» Spoil Bleach chapitre 274
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» Bleach - Chapitre 322 BKT
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 384 - Résolution, part 1 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 384 - Résolution, part 1
Message le Lun 12 Fév - 22:00 par Shion
Je ne pensais pas qu'Oï se débarrasserait du Hive et de Carnifex aussi facilement. Il en a sous le coude ^^
 

Chapitre 384 - Résolution, part 1

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 2 - Rêves artificiels-
Répondre au sujetSauter vers: