Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 50 - Libérez Elron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17032012
MessageChapitre 50 - Libérez Elron

[Date originale : 9 Juillet 2011]
[Date correctif : 11 Août 2014]
Terre 3458

Ne déplorant pour le moment encore aucune perte, ce fut à trente que l’équipe de Westwood arriva au Complexe Elysée à la nuit tombante face au mur d’enceinte de dix mètres. Qu’importe la hauteur de ce mur, son franchissement allait être facilité par l’ouverture béante en face de laquelle ils se trouvaient.

« - Dillon ! Tu confirmes le point de départ du vortex des deinones à l’intérieur de ce complexe ? » demanda Westwood.

Le concerné donna quelques tapes sur l’appareil comme s’il ne fonctionnait pas correctement.

« - Qu’est-ce qu’il y a avec l’appareil de Richards ? »

« - Ce n’est que maintenant qu’il me signale quatre autres signaux. Un signal d’entrée assez éloigné d’ici. Un signal d’entrée et un autre de sortie de nature démoniaque au sein d’une des trois tours et encore un autre de sortie similaire à ceux des deinones à quelques mètres du complexe ».

« - Okay ! Mais le signal de sortie des deinones que tu as détecté de prime abord est toujours là ? »

« - Oui, il se trouve juste à côté du signal d’entrée démoniaque ».

« - La fête semble s’être finie sans nous donc puisque tout le monde s’est apparemment barré de cette dimension. Toutefois il faut quand même aller inspecter le lieu d’extraction. On pourra peut-être y trouver des informations quant au but de leur venue ».

Sur ces mots du colonel, toute l’escouade s’engouffra dans l’enceinte sur le qui-vive.
La nuit tombante, aucune lumière ne s’alluma au sein du complexe rendant le lieu que plus sinistre et abandonné encore. Progressant lentement, les hommes allumèrent progressivement les torches au bout de leurs armes. Suivant les indications de l’appareil de Richards, l’équipe marchait au travers de ce qui fut autrefois une pelouse et qui ressemblait maintenant plus à une savane. Arrivant au niveau d’une des trois grandes tours du complexe, ils firent une pause. Johnson demanda à Dillon s’il s’agissait de cette tour. Observant l’écran de l’appareil, il lui répondit par la négative. Durant ce temps, les lampes des militaires éclairèrent brièvement la façade délabrée de l’immeuble. De nombreuses bavures d’un marron sombre avaient dégouliné, il fut un temps, des nombreuses fenêtres brisées du bâtiment.
Tandis que Dillon s’orientait pour savoir vers quelle tour se diriger, une rumeur provenant de la tour monta lentement. Il s’agissait là de voix humaines mais les sons étaient inarticulés et incompréhensibles. Toutefois ils semblaient se rapprocher.
Juste au-dessus de l’entrée, un faisceau éclaira brièvement une inscription : "Tour Gemini".
_____________

Terre 7243

« - Qui c’est ça, Elron ? » demanda Miles en regardant incrédule l’étranger tout juste arrivé.

« - Avant toutes choses, vous avez besoin d’une protection ! » répondit le jeune homme.

« - Par soucis de galanterie, ce sera donc vous, gente dame, qui en bénéficiera la première ».

Puis le chevalier se mit à réciter une formule.

« - Afin de ne plus être chassé
Et pour vous préserver
Enfouissez votre chaleur
Au plus profond de vos cœurs
Et mimez les morts
En accueillant le froid qui mord ».

La formule finie, des glyphes bleus apparurent sur la poitrine et les épaules de Io.

« - Oh là ! C’est quoi ça ? » s’esclaffa Miles.

« - Énergie d’origine inconnue … nullement nocive pour mon intégrité » déclara Io sur un ton monotone.

« - Ne vous tourmentez pas, il s’agit d’une protection magique pour masquer votre chaleur » tenta de rassurer Humfroy.

« - Pourquoi en aurions-nous besoin ? » demanda Jeremiah en regagnant le sol.

« - Les monstres que vous avez vaillamment affrontés sont des stalag, des créatures caloriphages ».

« - Mais encore ? » demanda Miles qui ne comprit pas le sens du dernier mot.

« - D’après l’étymologie, cela signifie qu’ils se nourrissent de chaleur » expliqua Io.

« - Belle et intelligente, les dieux vous ont tout donné » dit élégamment Humfroy.

« - Et plus encore ! » répliqua Miles avec un sourire en coin observant qu’Humfroy ne savait pas ce qu’elle était vraiment.

« - Ceci dit, j’en connais un qui va avoir des problèmes avec ces bestioles » ajouta-t-il en regardant Frédéric.

« - Certes, votre ami semble avoir grandement intéressé les stalag. Ce sera donc le prochain, même s’il semble à l’article de la mort ».

« - Ça ne vas pas durer » répondit l’intéressé.

« - Soit ! »

Sur ce Humfroy récita une seconde fois sa formule magique et tout comme pour Io, des glyphes apparurent sur le buste et les épaules de Frédéric.

« - Pour en revenir à Elron, elle est l’ultime ville humaine à avoir survécu au grand froid ».

«  - Et c’est reparti pour un tour » râla Miles.

« - C’est bien joli tout ça, mais en quoi ça nous concerne ? » ajouta-t-il.

Humfroy récita sa formule une troisième fois, sur Miles.

« - Je suis pantois que des hommes n’aient que faire du dernier havre qui perdure sur Terre ».

« - Vous ne connaissez pas Miles, on s’y fait à force » répondit Frédéric.

« - Ce n’est pas ceci qui va me désarçonner cependant. Dans sa grande bienveillance et clairvoyance, mon défunt aïeul Quiariace le Coriace … »

« - Pas si coriace que ça s’il est trépassé » coupa Miles.

« - Soit, Quiariace, donc, a créé la pierre estivale qui maintient une température clémente sur plusieurs lieues. Mais lors de sa conception, son apprenti, Ansfrid le perfide, l’a trahi et l’a assassiné lâchement. Depuis il s’est instauré en tant que régent de la cité et fait régner au sein d’Elron la tyrannie et l’injustice. Il réclame une dîme colossale sous la menace de faire mourir la population de froid ».

Humfroy récita une quatrième fois sa formule et en fit bénéficier Reese.

« - Et pourquoi ils ne se révoltent pas ? » demanda Jeremiah.

« - Ansfrid, malgré sa lâcheté, possède de grands pouvoirs magiques. De plus, le peuple croit que s’il meurt, la protection de la pierre estivale cessera ».

« - Bon ! C’est sympa de nous avoir filé un coup de main tout à l’heure, mais on s’en serait démerdé. On a nos propres problèmes mon gars » dit Miles voyant quelle tournure prenaient les choses.

« - Oui, le même que celui de toutes les contrées : l’Hurlegivre » répondit Humfroy.

« - C’est quoi encore ce truc ? »

« - La créature maléfique qui a provoqué le grand froid ».

« - Ouais ! Ben voilà, c’est ça notre problème à nous ! »

« - Comment comptez-vous la trouver ? »

« - Chacun sa merde, on sait se débrouiller ! »

« - Très bien ! Alors je vais annuler la protection dont mon petit-fils vous a aimablement gratifiés ! » dit une voix d’outre-tombe.

Apparut derrière Humfroy, un spectre qui posa sa main droite sur l’épaule du jeune homme.

« - Je vous présente Quiariace le coriace, mon vénérable aïeul » dit humblement Humfroy.

« - Je croyais qu’il était mort ! » s’esclaffa Miles.

« - Je le suis ! Ceci est ma forme spectrale mais on ne m’appelle pas le coriace pour rien. Même mort je n’aurais de cesse de rétablir la justice ».

« - Ouais ? Ben, commencez par aller botter le cul de votre apprenti ! »

« - Je le ferais si cela était dans mes moyens ».

« - Comment cela ? » demanda Jeremiah.

« - Juste après m’avoir abattu, Ansfrid a appliqué un sort de forte puissance sur la pierre estivale dans laquelle j’ai insufflé beaucoup de mes pouvoirs. Ainsi je ne peux agir dans la zone d’influence de ma propre pierre. C’est pourquoi j’entraîne mon petit-fils pour qu’il y accède et brise ce sort. Malheureusement, comme vous avez pu le constater, il a encore besoin de formuler à voix haute les sorts qu’il a besoin de pratiquer. Il ne pourra absolument rien faire face à Ansfrid sans une aide qui le protège durant ses formulations. J’ai presque consommé toute la puissance magique qu’il me restait pour rechercher des hommes qui pourraient l’aider et je vous ai vus apparaître dans mes visions, sortant de nulle part. Je vous conjure de nous aider ».

« - Notre mission n’est pas d’aider ces malheureux mais de neutraliser la créature responsable de ce changement climatique » finit par dire Reese après quelques secondes d’un silence embarrassé durant lequel ses quatre compagnons semblaient se poser des questions.

« - Je vous repose alors la question de Humfroy : comment comptez-vous la trouver ? Gaïa est vaste et l’Hurlegivre pourrait se cacher n’importe où ».

Durant cette longue conversation, les blessures de Frédéric s’étaient suffisamment régénérées et il avait regagné assez d’énergie pour tenir une conversation.

« - Vous marquez un point honorable Quiariace. Mais j’imagine que si vous nous posez la question, vous avez aussi la réponse ».

« - Il est vrai et je serais parfaitement enclin à vous aider dans votre quête si échange de bons procédés il y a » répondit Quiariace en esquissant un léger sourire, satisfait que l’un de ses interlocuteurs comprennent où il voulait en venir.

« - Donc si on vous aide à vous débarrasser d’Ansfrid, vous nous révélerez l’emplacement de l’Hurlegivre ? »

« - Aussi vrai que l’on m’appelle le coriace, je vous révélerai le lieu où votre quête prendra fin une fois le perfide devenu une histoire ancienne ».

« - Après tout c’est notre spécialité de virer les régents, non ? » intervint Miles.

« - Humfroy, mon enfant, si tu veux bien faire bénéficier de ta formule à notre ami l’homme dragon, nous pourrions nous mettre en route dès à présent ».

« - Euh … je ne suis pas un homme dragon … »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’Humfroy avait déjà fini de réciter sa formule et que Jeremiah ressentait une étrange sensation.
Ses yeux se remplirent d’une énergie bleue semblable aux glyphes qui venaient d’apparaître sur son buste et ses épaules et il sembla comme figé.

« - Détection d’une anomalie dans l’organisme de Jeremiah. Chute brutale de sa température corporelle » déclara Io.

Soudain le corps de Jeremiah se hérissa de pics de glace qui semblèrent sortir de son corps en déchirant sa peau.


Dernière édition par Jezekiel le Lun 11 Aoû - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 50 - Libérez Elron :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 50 - Libérez Elron
Message le Sam 17 Mar - 15:20 par Shion
[Date originale : 29 Juillet 2011]
Décidemment, le groupe se fait embaucher assez facilement XD

C'est marrant, j'imagine très bien le ton monocorde de Io et Reese Smile
avatar
Re: Chapitre 50 - Libérez Elron
Message le Sam 17 Mar - 15:21 par Jezekiel
[Date originale : 29 Juillet 2011]
En même temps entre leur donner un coup de main et obtenir la localisation de l'Hurlegivre ou errer dans la toundra au petit bonheur la chance ... y a pas à hésiter longtemps XD
Re: Chapitre 50 - Libérez Elron
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 50 - Libérez Elron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 5 - un Monde Blanc-
Répondre au sujetSauter vers: