Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek !

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1338
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

30062018
MessageChapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek !

Terre  5499

Miles s’éveilla à nouveau. Cette fois il semblait revenir à lui plus rapidement. Ses yeux s’ouvrirent et ne clignèrent presque pas. Au-dessus de lui le ciel était aussi noir que de l’encre ... du moins de prime abord. Clignant deux fois des yeux, les étoiles lui apparurent sur le ciel nocturne. C’est alors qu’un souvenir, une réminiscence de son dernier rêve, lui revint à l’esprit. Machinalement, il porta sa main droite à son front pour vérifier qu’il n’y avait pas de flèche ou une quelconque blessure ... mais rien. Cela le soulagea quelque peu. Soudain, il sentit une présence près de lui. A peine en eut-il conscience que deux yeux apparurent dans l’obscurité. Deux yeux aussi puissants que des phares de voiture déchirant l’obscurité. La seconde d’après, Miles rechutait dans les bras de Morphée.

Miles revint à lui en sursaut après ce qui lui avait paru une heure. A nouveau il se trouvait au fond d’un cratère ... mais il faisait jour. Le ciel était bleu avec quelques nuages épars et le soleil trônait haut dans le ciel ... au-dessus d’un arc-en-ciel étrangement net. Il s’était écoulé autant de temps que ça ?

Miles se releva et découvrit qu’il portait toujours sa tenue d’astronaute. Cette découverte sembla lui déplaire, comme s’il l’associait inconsciemment à de mauvais souvenirs. Debout, il vit qu’il était au beau milieu d’une prairie verdoyante avec de multiples papillons et abeilles butinant de fleur en fleur. Le cadre était idyllique, voire peut-être même féerique sur les bords. Soudain, un buisson à proximité sembla s’agiter. En tendant l’oreille, Miles entendit un son singulier.

« - Gnnnnnnn ! »

Pour Miles, cela lui rappelait quelqu’un en train de forcer sur le trône. Le supposé individu réitéra ce son trois fois avant qu’un son de cloche ne retentisse. Miles fut quelque peu surpris par ce son incongru. D’où provenait-il ? Tandis qu’il regardait autour de lui, une forme sortit du buisson.

« - Oh ? Hello étranger ! » fit une voix enfantine.

Miles se retourna et vit face à lui un lapin debout sur ses pattes arrières et tenant un œuf entre ses pattes de devant.

« - Qu’est-ce que c’est que ce délire ? » laissa échapper Miles.

« - Ce n’est pas un délire, mon ami. C’est bien moi qui vient de vous adresser la parole » fit le lapin.

« - Euh ... ok ? »

« - Je vous félicite ! Vous êtes le premier à me trouver cette année ! Pour vous récompenser je vous offre mon premier œuf du cru ! »

Le lapin lança alors l’œuf à Miles qui le rattrapa plus par réflexe que par volonté. Il regarda l’œuf et fut assailli de questions.

« - D’où vient cet œuf ? »

« - C’est moi qui l’ai fait ! »

« - C’est toi que j’ai entendu en train de chier ? »

« - Ce n’est pas évident pour un lapin de pondre alors, des fois, j’avoue, j’émets des sons pas très élégants ».

« - Non, mais ça va aller ! J’ai pas trop envie de me faire une omelette, là » fit Miles en renvoyant l’œuf au lapin.

Le lapin fronça quelque peu des sourcils et se mit à sourire, de façon forcée.

« - Mais ce n’est pas un œuf comme les autres » dit-il en le renvoyant à Miles.

« - Je m’en fiche » répliqua Miles en le lui renvoyant.

« - D’ordinaire ils sont en chocolat » renvoya le lapin.

« - Non mais j’en ai rien à foutre ! »

« - Mais celui-là, c’est le premier de l’année, il est en or ! »

« - Putain ! Mais je ne veux rien qui soit sorti de l’anus d’un lapin, bordel ! » renvoya une nouvelle fois Miles.

« - Bon ! Comme vous voulez ! Puis-je savoir quel est le nom de l’imbécile qui ne veut pas de mon œuf en or ? »

« - Miles ... Non ! Nocturne ! Nocturne ! » s’empressa de rectifier Miles.

« - Vous êtes sûr de qui vous êtes ? Allez ! Une dernière chance de le conserver ? » fit le lapin avant de renvoyer une dernière fois l’œuf à Miles.

« - Mais ... MERDE ! J’EN ... VEUX ... »

Miles n’eut pas le temps de finir sa phrase, ni même de renvoyer l’œuf que celui-ci lui explosa entre les mains.

Lorsque Miles rouvrit les yeux, il vit un ciel irisé d’orange, un ciel d’aurore. Il faisait encore sombre mais le soleil était en train de se lever. Avait-il dormi toute la nuit ? Se redressant du cratère où il était, une puissante lumière vint l’éblouir le temps que sa vue s’adapte. Il s’agissait des phares d’une voiture qui s’approchait lentement. Elle finit par s’arrêter à quelques mètres de lui. Miles entendit le son caractéristique du frein à main que l’on serre.

Ainsi éclairé, Miles ne parvenait pas à déterminer le modèle de la voiture. Tout ce qu’il parvenait à voir c’est qu’il s’agissait d’un petit modèle. La porte côté conducteur s’ouvrit alors et un homme en descendit.

« - Monsieur ? Vous allez bien ? »

« - Euh ... » fit Miles en s’inspectant du regard avant de répondre.

Tandis qu’il baissait les yeux vers ses bras, quelque chose attira son regard. En l’espace d’un instant il crut voir l’ombre projetée par l’automobiliste devenir soudainement plus noire. Il releva la tête brutalement, comme alerté d’une quelconque façon ... avant de tourner de l’œil et de retomber dans les vapes.

Lorsqu’il revint à lui, le soleil s’était entièrement levé et haut dans le ciel. Miles avait l’impression de passer le plus clair de son temps à pioncer. C’est pas que ça le dérangeait d’ordinaire mais quelque chose n’allait pas. Une fois sur deux il piquait inexplicablement du nez et l’autre il se faisait exploser ou tirer en pleine tête. Le plus étrange c’est qu’il n’avait pas l’impression d’en avoir la moindre stigmate.

Plus étrange encore, à chaque fois qu’il revenait à lui, il se retrouvait dans un endroit complètement différent. Il se retrouvait à nouveau au beau milieu d’une prairie. Pas aussi idyllique que la dernière fois mais pas loin. Celle-ci semblait plus ... normale. Comment une prairie pouvait sembler plus normale ? Se demanda alors Miles. A moins que "normal" ne soit pas le terme qu’il cherchait. C’est alors qu’il fut tiré de sa réflexion par une vision peu commune. Celle d’une tortue piquant un véritable sprint. Jamais il n’aurait cru qu’une tortue, aussi grosse que celle-ci, fusse capable de courir aussi vite. A peine quelques secondes plus tard, il vit un lièvre prendre le même chemin en courant à une vitesse folle au point d’en arracher les brins d’herbe sur son passage.

« - Une tortue ... et un lièvre ? » fit Miles, dubitatif par cette vision.

Il finit de se relever du cratère où il se trouvait. Décidément quelque chose n’allait pas. Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait face à des créatures impossibles, comme ces fichus bisounours carnivores, mais ici quelque chose clochait.

« - Haut les mains, peau d’humain ! » dit soudain une voix dans son dos.

..oO( Qu’est-ce que c’est que ça encore ?) pensa Miles en se retournant, les mains en l’air.

Quelle ne fut pas sa surprise en voyant un lapin dressé sur ses pattes de derrière, d’un bon mètre vingt et pointant un fusil droit sur son visage.

« - C’est une blague ? » fit Miles.

« - Ai-je l’air de me marrer, sale humain ? »

« - Humain ça suffit ... Quoique ... c’est vrai que je ne suis pas en bel état ».

« - Ça suffit ! D’ordinaire, on est censé vous ramener au clapier le plus proche mais ... moi et mes potes on ne dirait pas non sur un bon civet d’humain. Allez, AVANCE ! » fit le lapin en tapant le bout de son fusil sur le torse de Miles.

Miles se retourna et se mit en marche sous les directives du lapin.

..oO( Pitié ! Qu’il ne se mette pas à chanter !)

Comme en réponse à sa supplique silencieuse, le lapin se mit à chanter :
« - Ce matin, un lapin, a tué un chasseur.
C’était un lapin qui avait un fusil ... »

« - Ah non ! Pas cette chanson en plus ! » fit Miles en se retournant.

La lapin réagit promptement et lui tira en plein visage.

Miles revint à lui à nouveau en sursaut. Le ciel au-dessus de sa tête avait repris sa teinte verte. Face à lui se trouvait une voiture arrêtée, les phares allumés malgré la lumière du jour. Maintenant qu’il n’était plus ébloui, il put constater que c’était une vieille Citroën grise ; une AX s’il ne se trompait pas. Mais où était passé son conducteur ? Il se redressa alors et parvint à se relever malgré la tête qui lui tournait. Le monde autour de lui semblait balancer dans tous les sens. Qu’avait-il ? Malgré ce paysage semblant se dérober à son regard et sous ses pas, une odeur particulière lui vint aux narines. Il y avait certes du pot d’échappement du véhicule qui empestait l’air de la campagne mais il y avait autre chose. Une odeur vaguement ferrique. Pourquoi l’image de Jeremiah lui venait-elle à l’esprit en sentant cette odeur ?

« - Monsieur ? » fit alors une voix.

Sans se retourner, Miles reconnut la voix du conducteur. Mais quelque chose n’allait pas dans sa voix. Elle n’avait plus la même intonation. Ou alors c’était ses sens qui lui jouaient des tours. Tandis que tout tournait autour de lui, Miles finit par tourner de l’œil à nouveau. Il retomba dans le cratère dont il s’était pourtant enfin extrait.

Miles revint encore une fois à lui en sursaut, toujours au fond de ce sempiternel cratère et immanquablement vêtu de sa combinaison spatiale. Ne se laissant pas de temps pour acclimater ses sens, Miles se releva d’un bond et sortit du cratère. Il regarda de droite et de gauche pour faire face à un éventuel individu mais rien. Alors qu’il allait soupirer de soulagement une voix l’interpella dans son dos.

« - Quoi de neuf, docteur ? »

Miles n’en croyait pas ses oreilles. Il reconnaissait cette voix si particulière. Cette voix qui le ramenait une trentaine d’années en arrière alors qu’il n’était encore qu’un mioche fouillant dans les décombres d’une ancienne ville. Il avait trouvé à l’époque un vieil enregistrement d’un dessin animé montrant un lapin futé croquant des carottes et sortant cette même réplique par intermittence.

Miles se retourna lentement, les yeux écarquillés. Se tenait debout dans son dos un lapin de taille presque humaine avec de très grandes oreilles et croquant une carotte qu’il tenait entre ses doigts agiles.

« - C’est ... une ... blague ? » fit Miles, stupéfait.

« -Ch’sais pas ! Faut lui demander ! » répondit le lapin au regard malicieux en indiquant une personne tierce.

Miles se retourna à nouveau et vit un homme d’environ 1m70, habillé tel un chasseur d’antan et manifestement hydrocéphale.

« - N-N-Ne b-b-bougez p-p-pas ! » fit l’homme d’une voix étrangement aiguë tout en pointant un fusil à double canon droit sur la poitrine de Miles.

En voyant le canon de l’arme, l’étonnement que connaissait Miles laissa brutalement place à une colère sourde. D’un geste aussi brutal que vif, Miles arracha le fusil des mains du chasseur et s’en servit immédiatement comme d’un gourdin pour assommer l’homme.
Après quoi, il se retourna vers le lapin et épaula correctement le fusil.

« - Je commence à en avoir plus que marre de ce délire avec ces foutus lapins ! » dit-il avant d’exploser la tête du lapin.

« - Hey ! Monsieur ? Vous n’auriez pas vu ma femme, Jessica Rabbit ? Elle est du genre à ne pas passer inaperçue ».

Rabbit ? Le sang de Miles ne fit qu’un tour. Il se retourna vers l’inconnu et lui tira dessus avant de se rendre compte effectivement qu’il s’agissait d’un autre lapin parlant.
Plus qu’énervé, Miles s’attendait à tomber sur d’autres de ces lapins lorsqu’un nouveau spécimen apparut.

« - Bonjour, très cher ! Je pense m’être égaré, pourriez-vous m’indiquer le chemin vers la plantation de carottes la plus proche ? »

Miles se retourna pour voir un nouveau lapin, habillé cette fois. Miles se mit alors à sourire d’un air malsain.

« - Bien sûr ! Attendez que je me repère ... »

Mais Miles ne finit pas sa phrase et explosa la tête de ce nouveau lapin de son fusil. C’est alors que surgit un autre lapin.

« - Jeannot ? Mais c’est horrible ! Nooooon ! »

Sans attendre, Miles lui explosa la tête également.

« - Vous semblez savoir vous servir de cette arme. Peut-être pourriez-vous m’aider » fit une nouvelle voix.

Se retournant encore une fois, Miles ne vit rien de prime abord. C’est alors que sortit des fourrés un lapin de taille normale ... mais doué de parole.

« - La maman de mon ami Bambi s’est fait tuer par un chasseur » fit le lapin sanglotant.

« - Oooooh ! » fit Miles, faussement attendri.

« - Et comment tu t’appelles ? »

« - Panpan, monsieur ! »

A ce nom, Miles lui tira en pleine tête.

« - Je crois que t’as oublié un ’’pan’’ ! »

Miles entendit soudainement les bruits d’un pas de course et une voix stressée l’accompagnant.

« - En retard, en retard, je suis en retard ! »

Surgit alors à son tour un lapin blanc muni d’une montre à gousset. Dès qu’il entra dans son champ de vision, Miles fit feu et mouche.

« - Ah putain, que ça fait du bien ! » s’esclaffa-t-il.

« - Une tasse de thé peut-être ? » dit une nouvelle voix dans son dos.

Ne cessant de se retourner, Miles vit un lièvre aux yeux déments chaussé d’un chapeau melon.

« - Et en quel honneur ? »

« - Pour mon non-anniversaire, bien sûr ! ... Uuuuunnn Joyeux non-anniver... »

Miles lui tira dessus en pleine tête l’empêchant de continuer sa chanson tout juste entamée.

« - Alors ? CA FAIT QUOI DE SE FAIRE TIRER EN PLEINE TRONCHE A TOUT BOUT DE CHAMP ? »

Tandis que Miles éructait de ce plaisir malsain, il n’entendit pas le buisson derrière lui faire du bruit.

« - EXCAVARENNE ! GO ! » cria alors un adolescent.

Miles eut tout juste le temps de se retourner pour voir une balle rouge et blanche tomber au sol, s’ouvrir et laisser échapper en un éclair un lapin massif aux oreilles disproportionnées se finissant par ce qui ressemblait à des griffes.

« - EXCAVARENNE, LANCE TIR DE BOUE ! »

La créature lagomorphe s’apprêtait à lui cracher dessus mais Miles le devança et lui tira dessus en pleine tête. La créature s’effondra au sol, baignant dans son sang et des résidus de cervelle.

« - Noooon ! Mon Excavarenne ! Je vais te dénoncer à la ligue Pokémon de Johto ! »

L’adolescent s’enfuit sans que Miles ait pu voir son visage.

« - C’EST CA ! VA CHOUINER CHEZ QUI TU VEUX ! ET SI T’EN AS D’AUTRES, TU PEUX ME LES ENVOYER !!! » cria Miles.

« - BAAAAAH ! » hurla soudain une créature, juste à côté de Miles.

Celui-ci sursauta à cause de la proximité et de la puissance du cri.

« - BAH BAH BAH BAAAAAH ! » continua-t-elle.

Miles l’observa. Il s’agissait d’un nouveau lapin. Celui-ci était plus petit que les précédents, avait une énorme gueule quasiment édentée et des yeux petits qui ne transpiraient pas l’intelligence. Manifestement, il se joignait à Miles pour vociférer des propos incompréhensibles à l’encontre de l’adolescent fuyard.

« - T’as pas l’air d’avoir la lumière à tous les étages, toi ! Attends ! Reste bien tranquille ! »

Miles se saisit de son fusil comme d’un club de golf et shoota le lapin crétin qui s’envola à perte de vue. Après quoi, Miles resta immobile quelques secondes durant. Il n’y avait plus aucun bruit autour de lui ; tout était calme.

« - Bon ! Qui que tu sois, si tu cessais de me prendre pour un con et que tu arrêtes cette simulation débile ? »

L’interpellation de Miles resta sans réponse durant plusieurs secondes. Secondes ? Minutes ? Miles n’avait plus de notion de temps. C’est alors que des yeux lumineux apparurent, des yeux malicieux.
_____________

Note : Le titre du chapitre fait référence à une publicité devenue culte pour moi, celle d'un célèbre bonbon double effet.
Voici les liens de la première pub, suivie de sa suite Wink
https://www.ina.fr/video/PUB127806083
http://www.ina.fr/video/PUB669439027
_____________

A suivre dans le chapitre 404 - le Pays des Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek ! :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek !
Message le Ven 6 Juil - 19:54 par Shion
Haha, je me doutais déjà de la référence du titre ^^ Elle était super cette pub ^^

Sinon, je vois que tu t'es bien amusé pour ce chapitre, avec toutes tes références de lapin ^^
avatar
Re: Chapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek !
Message le Ven 6 Juil - 22:51 par Jezekiel
Eeeeet j'ai oublié de citer tous les lapins et lièvres apparaissant ici.
Même s'ils sont particulièrement évident les voici par ordre d'apparition :

le Lapin de Pâques
le Lièvre et la Tortue de La Fontaine
le Lapin rendu par célèbre par la chanson de Chantal Goya
Bugs Bunny
Roger Rabbit
Jeannot Lapin
Pierre Lapin
Panpan
le Lapin blanc d'Alice au Pays des Merveilles
le Lièvre de Mars d'Alice au Pays des Merveilles
un Excavarenne de Pokémon
un Lapin crétin

Vus venez donc de lire le chapitre WTF du livre 4 ^^
Bien que Jeremiah s'y soit également collé, je trouve que l'alchimie marche mieux avec Miles Smile
 

Chapitre 403 - Lapin ? Ouais ! kek-kek !

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 4 - l'Esprit en Tempête-
Répondre au sujetSauter vers: