Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1309
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

MessageSujet: [Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain   Mer 18 Juil - 10:11

Metal Gear Solid V - Phantom Pain



Descriptif Xbox Live : Konami Digital Entertainment poursuit l'expérience METAL GEAR SOLID V avec le dernier chapitre en date, METAL GEAR SOLID V: The Phantom Pain. Ouvrant une nouvelle ère pour la franchise avec la technologie de pointe du moteur Fox, MGSV: The Phantom Pain, offre aux joueurs une expérience de premier plan en leur donnant la liberté tactique de mener à bien leurs missions dans un monde ouvert.
Se déroulant neuf ans après les événements de MGSV: Ground Zeroes et la destruction de Mother Base, Snake, Aussi appelé Big Boss, sort d'un coma de près de dix ans. Nous sommes en 1984, à une époque où la guerre froide continue d'alimenter les crises mondiales. Motivé par la vengeance, Snake établit une nouvelle armée privée et reprend les armes pour traquer un groupe secret, XOF.
L'équipe METAL GEAR SOLID continue l'exploration ambitieuse de thèmes adultes tels que la psychologie de la guerre et les atrocités commises par tous ceux qui se trouvent pris dans son cercle vicieux. Un des jeux les plus attendus de l'année, avec son monde ouvert, son photoréalisme et son game design foisonnant de trouvailles, MGSV: The Phantom Pain laissera son nom dans l'histoire du jeu vidéo pour son scénario cinématique, ses thèmes puissants et son gameplay tactique totalement immersif.
Points principaux : - Le monde ouvert offre une totale liberté au joueur sur la manière d'aborder ses missions et la progression générale de l'aventure. - Le moteur Fox offre ses graphismes photoréalistes, un game design mûrement pensé et un niveau de production de nouvelle génération. - La connectivité en ligne qui développe l'expérience de jeu au-delà des consoles vers d'autres appareils accroît encore les fonctionnalité et l'accès au jeu.

Notes Jeuxvideo.com

Note de Panthaa
18 / 20
Moyenne Joueurs
14,9 / 20


Mon avis : Après un Ground Zeroes plus qu'à chier, j'ai tout de même tenté l'expérience de ce Phantom Pain ... n'en attendant vraiment pas grand chose.
Autant annoncé la couleur tout de suite, ce Phantom Pain est un véritable hummer, une machine surpuissante tout-terrains mais qui doté d'une carrosserie de deux chevaux peinte en rose et avec des accessoires dont on se passerait bien comme le recharge dildo à peine camouflé à côté de l'allume cigare.

Je vais commencer par exposer les points forts du jeu car c'est ce qui nous saute aux yeux dès les premières heures ... ce n'est qu'après que les défauts nous frappent sournoisement par derrière, au moment où on est conquis.

Les graphismes photoréalistes font vraiment merveille ! Le jeu est à tomber par terre graphiquement tellement il est beau ... et là je vous parle de ça alors qu'on se trouve en Afghanistan ... attendez de vous retrouver en Afrique et là vous vous prendrez une claque supplémentaire.
Les graphismes sont hyper soignés, tout est retranscris à la perfection. On pourra ... Je pourrais dire ce que je veux derrière mais les graphismes sont vraiment splendides. Voir un Assassin's Creed avec un tel moteur graphique risquerait de me faire attraper un infarctus.

Niveau gameplay, le personnage de Snake répond vraiment bien. Pas de soucis majeurs et une prise en main qui se fait progressivement. Faut dire que Ground Zeroes nous y aura aidé quelque peu ... même si le gameplay de Phantom Pain est ô combien plus agréable et moins rigide.

Le scénario est, d'une manière globale, assez prenant. Seul soucis, il paraîtra souvent très, trop ?, complexe pour un néophyte tel que moi. Après plusieurs aspects du scénario auraient pu être limité à leur plus simple expression au lieu d'être détaillé/poussé à ce point.

Terme que je n'ai pas encore employé pour un quelconque test mais que vous comprendrez immédiatement, parlons maintenant de l'épaisseur du jeu.
Le jeu est RICHE !! J'ai passé 7 jours et 14 heures sur le jeu au total avant qu'il ne me saoule définitivement. Mais passons ce dernier point, vous aurez de quoi vous occuper, croyez-moi !

Le jeu se compose de 50 missions principales affichées. En réalité vous en avez que 40, les 10 autres étant des redites d'anciennes missions avec des handicap plus ou moins élevés comme le mode survie (où vous commencerez quasiment à poil), le mode furtivité totale (pas le droit d'être détecté une seule fois) et le mode extrême (où la moindre blessure peut vous tuer sur le coup). Une façon d'augmenter la durée du jeu dont on se serait fort bien passé.
A côté de ça, nous avons près de 160 missions secondaires aux objectifs variés.

A côté de ces missions, vous aurez aussi à gérer le développement de votre base offshore et de ses différentes équipes, le développement de nouvelles armes et équipements, la récupération d'animaux en danger, etc ... Un jeu très complet.

Passons aux points négatifs.
Le jeu va trop loin à de trop fréquentes occasions. Prenons le développement de la base. Il nous est possible de bâtir des bases avancées en divers points du globe. La première est gratuite, les suivantes devront être achetés avec des points que l'on glane trop lentement (je n'ai pas récupéré assez de points pour m'acheter une seconde base avancée intéressante, c'est dire), tentant de nous forcer à les acheter avec de l'argent réel. Le jeu nous incite donc à passer notre vie sur le jeu, c'est un fait établis.
Dès l'apparition des bases avancées, vous vous rendrez compte que vous vous êtes fait baisé. A plusieurs moments clefs du scénario, vous débloquez de nouvelles capacités, opportunités qui font vivre le jeu et l'intérêt qu'on lui porte de façon intelligente ... sauf pour ces bases avancées. Dès lors, vous comprendrez que la majorité des ressources que vous vous êtes fait chier à glaner jusque-là sont parties sur ses bases avancées ... en ligne. Ce dernier point est crucial car si vous vous déconnectez du serveur, vous perdez l'accès à ces ressources jusqu'à votre reconnexion.
Ensuite, ces bases avancées sont sujettes à être envahies par d'autres joueurs pour vous piquer vos ressources et votre personnel. D'une part cette opportunité va complètement à l'encontre du jeu qui se veut doter d'une droiture irréprochable (mais vacillante, je reviendrais dessus plus tard) mais en plus ça va permettre à des petits cons (y a pas d'autres mots) de vous envahir pour piquer vos ressources durement collectées. Oui, ça dégoûte pas mal. Bien sûr vous serez avertis de l'invasion d'un joueur mais attendez-vous à vous confronter à un connard qui n'use que d'armes non fairplay tant qu'à faire.

Ça c'est le premier gros point noir du jeu.

J'ai parlé du développement d'armes et d'équipements plus haut ... sachez que les meilleurs vous seront inaccessibles si vous ne passez pas votre vie sur le jeu. En effet, certaines demandent beaucoup, énormément d'argent pour les développer ou alors que certaines de vos équipes soient à une développement complètement ahurissant. Mes équipes ayant dépassé le niveau 70, je ne remplissais toujours pas cette formalité, c'est dire.

On continue ? Allez, on continue !

Malgré es thèmes abordés très sérieux et complexe, le jeu s'avère à plusieurs moments quelque peu naïf et la touche de perversité ecchi apportée par le personnage de Quiet était largement dispensable.
Quiet est une femme sniper qui est quasiment à poil tout le temps. Elle a des boots, des collants déchirés, un string en cuir noir, un soutif identique et c'est quasiment tout. Le prétexte est qu'elle respire par la peau suite à un traitement dont je tairais tout pour ne pas vous gâcher la découverte. Le prétexte est que si on lui fait porter de vrais vêtement,s ça risquerait de l'étouffer. Mouais ! Moi je veux bien. Mais va falloir m'expliquer pourquoi un vieillard que l'on rencontre plus tard dans le jeu, ayant bénéficié du même traitement et respirant également par la peau, se retrouve avec des habits normaux, lui. Certes, voir un vieillard en string ne serait pas très sexy mais ça montre que le jeu est incohérent et que ce côté ecchi était donc tout à fait dispensable. on notera que Panthaa de jv.com a signalé ce personnage comme un point positif du jeu -_-

Ensuite, pour tous ceux qui veulent en savoir plus, il vous est possible d'écouter de long discours sur K7 audio qui permettent de développer le background du jeu. Si au départ on juge cela intéressant, vous allez vite être saoulé en comprenant que ça relève de la masturbation intellectuelle presque à chaque fois. Heureusement, on n'est pas obligé de les écouter.

Vous pensez que j'ai mis une bonne cartouche au jeu jusque-là ? Lisez donc ce qui suis, je ne fais que commencer.

Comme je l'ai dis plus haut, les héros se veulent être des parangons de vertu, de justice et de droiture.
Sauf qu'en réalité, cela n'est vrai que lorsque cela les arrange.

On commence par la plus grosse hypocrisie : les armes atomiques.
On va vous le matraquer pendant une bonne moitié du jeu, les armes atomiques c'est le mal ! Pourtant quand l'occasion arrivera de récupérer la plus puissante d'entre elles, cela ne vous empêchera pas de la récupérer ... comme symbole qu'ils disent. Mouais ! Pour montrer qu'on a la plus grosse serait plus juste à mon avis.

Tuer, c'est mal !
Lorsque vous serez en mission, vous aurez la possibilité soit de tuer soit de neutraliser (temporairement) vos adversaires. Alors si ça vous amuse de vous faire chier à endormir tout le monde pour pouvoir naviguer dans les postes au risque qu'ils se réveillent à tout moment, quitte à vous de le faire ... mais il est évident que vous viendrez bien vite à les tuer surtout que le panel d'armes disponible fait tout pour vous y inciter.
Inconvénient c'est que le fragment de shrapnels que vous avez sur le front va se mettre à grossir pour devenir une corne et vous punir de vos mauvaises actions. Complet WTF mais bon c'est pas le pire. Arrivé au dernier stade, vous serez constamment recouvert de sang sans moyen de le faire partir. Si ça peut paraître amusant, ça va vous gaver à force des heures passées ainsi.
En revanche, là où on a encore une hypocrisie pas possible c'est que torturer des personnages qui nous sont acquis pour tenter de leur faire avouer d'hypothétiques méfaits (je pense essentiellement à Quiet), ça ce n'est pas mal. Notre fameux Snake y assiste sans sourciller.

Après il y a le délire autour des langues parlées et leur disparition progressive au profit de l'anglais, la lingua franca.
Le délire est poussé extrêmement loin jusqu'à être comparé à la disparition d'espèces animales.
On sent que derrière tout ça se cache un petit japonais qui doit le vivre dans son pays et à qui ça déplait.
Oublierons-nous que le rêve utopique d'une union planétaire humaine, et tous ses bienfaits, passera obligatoirement par l'adoption d'une langue unique ? Moi, je choisis de ne pas l'oublier pour traiter ce point de vue de purement égoïste ... et je suis français.

Je vais finir par un dernier point ... double : le culte de la personnalité !

Parlons d'abord de Snake.
Ce n'est pas compliqué, Snake est le meilleur, tout le monde l'aime, tout le monde veut être avec lui, tout le monde veut avoir un bébé avec lui ... mais ce n'est rien de plus qu'un Dog of War ... et une belle enflure lorsqu'on joue l'ultime et véritable dernière mission principale.

Attention GROS SPOILER
Spoiler:
 

Passons maintenant à Hideo Kojima !
Le mec a un sérieux problème de reconnaissance. On le voit d'une façon ou d'une autre partout dans le jeu.
Déjà, chaque mission principale est présentée comme un épisode de série tv avec son générique où son nom est bien mis en évidence.

Ensuite il y a son apparence dans le jeu. Non seulement on peut le sauver dans Ground Zeroes ... mais aussi dans Phantom Pain. Paie ton égo mon pote !

Mais il apparait aussi autrement.
La boîte de Kojima se nomme Kojima Productions (évidemment vu son problème) et a pour emblème un renard stylisé.
Ce renard stylisé est aussi le logo du groupe paramilitaire dont faisait partie Snake, l'équipe FOX.
Cette équipe FOX avait une sorte d'antithèse : l'équipe XOF (très original).
Mais ce n'est pas tout puisque le moteur du jeu se nomme la Fox Engine.
Kojima est partout je vous diais !

Je confluerais en disant qu'on avait là un jeu splendide sur lequel de trop nombreuses tares sont venues se greffer et qui laissent un goût plus qu'amer dans la bouche.

Alors à part si vous êtes adeptes (ou sadomaso) du style Kojima, je ne vous recommande pas ce jeu qui est un véritable piège.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org
Shion

avatar

Messages : 746
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: [Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain   Mer 18 Juil - 19:44

Je retrouve certaines choses déjà lues ailleurs (l'hypocrisie autour de l'apparence de Quiet et l'égocentrisme de Kojima notamment)

Le coup de l'équipe XOF c'est bien naze quand même XD

Bref, cette fois c'est clair, je ne toucherai pas à cette série...
Revenir en haut Aller en bas
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1309
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

MessageSujet: Re: [Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain   Mer 18 Juil - 20:27

Ah ben moi j'y ai joué car je les ai eu gratos via les GwG.

A la fin de l'histoire, on a une rapide chronologie des événements qui suivent et à priori ce Phantom Pain se situe avant les autres MGS. Si c'est bien le cas, dans les autres MGS on a droit à des clones et des fantômes qui prennent la place de Snake XD
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mini-Test] Metal Gear Solid V - Phantom Pain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Metal Gear Solid V the phantom pain (Ground Zeroes)
» METAL GEAR SOLID 4 - RAIDEN
» METAL GEAR SOLID 3 - SNAKE CAMOUFLAGE VERSION ( RAH-228 )
» METAL GEAR SOLID 3 - SNAKE SQUARE CAMOUFLAGE VER. ( RAH-226 )
» Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: En dehors de Babel :: l'Antre des Verres :: Jeux Vidéo-
Sauter vers: