Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 53 - un Dernier pour la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17032012
MessageChapitre 53 - un Dernier pour la route

[Date originale : 30 Juillet 2011]
[Date correctif : 18 Août 2014]
Terre 3458

S’étant assuré qu’aucun danger ne serpentait entre les générateurs du 24ème étage, la force de frappe Oblivion se posa un moment. Dillon consulta l’appareil dont il avait la charge et confirma, après un affinement des données, que le point de sortie deinone qui les intéressait se situait bel et bien à l’étage supérieur.

« - Putain ! On était 30 et on est réduit à 26 ! Comment le clébard des deinones a pu s’en sortir seul ? » râla Johnson.

« - Je crois t’avoir dit de la fermer soldat ! » lui répondit du tac au tac Westwood.

Toutefois le malaise s’était déjà insinué au sein de l’équipe. Même s’il se fut agi d’un lycanthrope aux facultés hors normes, ils constituaient une équipe d’hommes surentraînés ayant déjà plusieurs fois fait face à la mort. Mais lorsque Westwood leur donna l’ordre de se diriger vers la cage d’escaliers, ils se levèrent comme un seul homme.
Dans la cage d’escaliers, ils escaladèrent un monticule de débris et gagnèrent la suite de l’escalier. Ils atteignirent le 25ème étage sans mal où un spectacle peu commun leur fut offert.
Une gigantesque porte d’acier écrasait de nombreux cadavres. Les murs étaient constellés d’impacts de balles et une trace d’inondation à la couleur rosâtre décorait le bas de ces murs. Quel que soit le liquide, il s’était évaporé depuis longtemps.
Toole porta la main sur une sorte de régulateur et sa masse musculaire reprit sa taille d’origine. Puis, avec l’aide de Giaz, il se mit à fouiner pour voir ce qu’il pouvait récupérer comme armement. Le reste de l’équipe pénétra, quant à elle, dans la salle dont la lourde porte blindée gardait autrefois l’accès et d’où était parti Frédéric. Dans la salle d’incubation de Scylla, Westwood et ses hommes inspectèrent les lieux.

« - Lambert ! Fais parler ces ordinateurs ! » ordonna Westwood.

Sans dire un mot, l’homme sortit de son sac à dos un appareil compact. A l’aide de son couteau, il dénuda le câble d’alimentation des différentes machines qu’il brancha ensuite à son appareil, un mini générateur qu’il alluma. Seuls quelques uns des ordinateurs de la salle s’allumèrent, et parmi eux peu possédaient encore un écran opérationnel. Lambert pianota alors sur l’interface de son avant-bras et téléchargea dessus l’ensemble des données qui étaient encore viables sur les disques durs.

« - Tu as pu déterminer ce qui se trouvait ici ? » lui demanda Westwood quelques minutes plus tard lorsque Lambert eut fini.

« - D’après les données, une arme biologique était en cours de développement dans cette pièce avant que plusieurs alarmes ne se déclenchent » répondit ce dernier.

« - Le clebs est venu la voler ? » demanda Johnson.

« - Si c’est le cas alors pourquoi y-t-il des traces de combat également à l’intérieur de cette pièce ? » répondit pensivement Westwood.

Après quelques secondes il se reprit et donna l’ordre de quitter cette dimension.
_____________

Terre 7243 – devant la Taverne le Cheval Ivre

Jeremiah fut le premier à rejoindre la taverne, il décida d’attendre ses amis avant d’entrer. Frédéric, Miles, Io et Reese ne tardèrent pas. Les regards des cinq hommes et femmes trahirent si bien leur détermination à mettre fin au règne d’Ansfrid que nul mot ne fut nécessaire. Ils entrèrent l’un après l’autre dans la taverne.

Le Cheval Ivre était une taverne populaire et nombre d’habitants s’y donnaient rendez-vous pour se vider une bière ou deux dans le gosier.
Cherchant Humfroy du regard, ils le remarquèrent plus par la présence de son colossal ami assis à côté de lui que lui-même.

« - Guerriers talentueux, laissez-moi vous en présenter un autre en la présence de mon fidèle ami Néopole ! »

Néopole était une véritable masse de muscles haut de deux mètres. La barbe naissante, les cheveux longs et châtains décoiffés, il avait les yeux marrons. Son corps était parcouru de longues cicatrices.

« - Néopole était la seule personne que je connaissais qui ait survécu à un combat contre un stalag sans protection magique d’aucune sorte avant votre rencontre » ajouta Humfroy.

« - Sacrées saloperies, n’est-ce pas ? » dit Néopole en serrant les mains de nos héros.

« - Venez, joignez-vous à notre table » invita chaleureusement Humfroy.

Tous prirent place et commencèrent à discuter de plusieurs choses, des stalags, de leur origine, de comment ils allaient s’y prendre pour affronter Ansfrid. Miles suggéra de foncer dans le tas et d’entrer par la grande porte, ce qu’appuya Néopole puisqu’il s’agissait grosso modo là de la seule possibilité : se rendre au château et confronter Ansfrid en sa demeure qu’il ne quittait jamais. Alors qu’ils se levaient pour quitter la taverne, un brouhaha plus fort que celui ambiant s’éleva au niveau de la porte de la taverne : des gardes brûlants se dirigeaient en nombre vers la taverne. L'enseigne commença aussitôt à se vider dans une cohue indescriptible.

« - Avez-vous rencontré des problèmes lors de vos excursions ? » demanda Humfroy inquiet.

Tous firent oui de la tête. Toutefois Frédéric et Jeremiah assurèrent qu’il n’y avait pas eu de témoins. Ce qui n’était pas le cas de Io et Reese qui avaient laisser filer les gardes amputés par leurs soins. Ceux-ci s’étaient retournés à la caserne la plus proche avertir leurs collègues. Collègues qui entraient à présent dans la taverne en nombre, refoulant les retardataires à l’intérieur.

« - Là ! Voilà la sorcière et son valet ! » cria le premier des gardes en pointant son épée en direction de Io.

« - Chouette, un peu d’action avant le plat de résistance » s’exclamât Néopole.

Le géant sortit alors de sous la table son immense massue de pierre. A peine l’eut-il en mains qu’il se jeta sur la troupe de gardes brûlants en décrivant de grands swings, écrasant plusieurs crânes à chaque passage. Quelque peu surpris par l’initiative de Néopole, le reste du groupe engagea rapidement le combat, tranchant à tout va les gardes qui entraient sans cesse dans la taverne et dont les corps s’amoncelaient. Bien qu’ils aient l’avantage sans contestation possible, Néopole et Humfroy n’étaient que des humains et tôt ou tard ils se fatigueraient, entraînant un relâchement qui pourrait leur être fatal.

« - Miles ! Va voir s’il y a une porte derrière ! » cria Frédéric dans le chaos du combat.

Sans discuter, Miles se rendit dans l’arrière boutique et trouva effectivement une porte de sortie. Il passa la tête à l’extérieur et mémorisa la ruelle et ses ombres. Après quoi il revint dans la taverne prêter main forte et confirmer la présence de la porte.

« - Je vais les occuper, vous, sortez par derrière ! » cria Frédéric qui se battait avec une épée empruntée à un garde qui n’en avait plus l’utilité.

« - Non ! On fait comme sur la Terre 3012 ! » répondit Miles.

Frédéric comprit ce qu’il voulait dire. Ainsi il battit en retraite avec Humfroy. Quelques secondes après ce fut Io et Reese qui se retirèrent. Puis encore quelques secondes plus tard, ce fut Jeremiah.

« - Néopole ! Dégage et rejoins les autres ! » cria Miles.

« - Non ! Je ne laisserais pas un frère d’armes seul face à l’adversité ! » lui répondit-il.

« - Tu ne nous connais pas ! Et Humfroy ? Tu es sûr qu’il est en sécurité avec mes amis ? »

Puis Néopole finit par capituler et se retira. Mais avant cela Miles le retint par le manche de sa masse.

« - Je peux t’emprunter ça ? » lui demanda-t-il avec un grand sourire alors qu’une nouvelle vague de gardes brûlants entrait.

« - Défonce-les ! » lui répondit Néopole, lui rendant son sourire.

Miles était à présent seul avec une ribambelle de gardes face à lui.

« - Tu dois être le forgeron qui a saccagé notre taverne » dit l’un des hommes.

« - Quoi ? Le boui-boui à l’alcool pour enfant ? » répondit Miles sur un ton sarcastique.

Les gardes, en surnombre, s’emportèrent et foncèrent sur Miles. Ce dernier se métamorphosa et asséna un surpuissant swing avec la masse de Néopole au dernier moment, fauchant un nombre important de gardes. Ceux qui étaient derrière hésitèrent un moment et se mirent à reculer alors que Miles avançait vers eux. Les ayant repoussés dehors, Miles frappa les linteaux qui encadraient la porte et la façade s’écroula. Se reprenant, les gardes brisèrent les vitres et commencèrent à nouveau à entrer dans la taverne, mais pour n’y trouver que du vide. Miles s’était fondu dans l’obscurité et avait rejoint ses amis dans la ruelle à l’arrière de la taverne.
Courant au travers de ruelles plus sombres les unes que les autres, ils durent se rendre à l’évidence. Leur présence en Elron a été plutôt remarquée. Souffrant de la tyrannie d’Ansfrid, la population n’hésiterait pas un seul instant à les dénoncer contre une récompense clinquante et trébuchante. Ainsi ils décidèrent d’accélérer leur plan et de se rendre directement au château où résidait Ansfrid : le Château de l’Été Éternel.

Comme leur avait dit Humfroy à leur entrée en Elron, plus ils se rapprochaient du château et plus ils pouvaient sentir que la température augmentait … et plus les ruelles sombres et étroites se faisaient rares également. Elles laissaient progressivement la place à de grandes et larges avenues pavées entourées d’édifices qui transpiraient la richesse de leur propriétaire. Mais ils n’étaient rien comparés au château. Il était entouré d’une haute muraille qui dépassait en hauteur la moindre bâtisse dans son environnement proche. A ses quatre coins jaillissaient quatre imposantes tours. La muraille était entourée d’une tranchée autrefois remplie d’eau qui avait laissé la place à de l’acide. L’enceinte ne possédait qu’un seul pont-levis qui permettait l’entrée. Au centre trônait la tour principale, la Tour du Soleil, surplombant l’ensemble d’Elron.

Le groupe hétéroclite avança prudemment dans les grandes rues pavées, longeant les maisons pour se faire le plus discret possible. Ils ne rencontrèrent aucun autre garde jusqu’à la place devant le château. Camouflés dans l’ombre au coin de la rue, ils observèrent le pont-levis discrètement avant de reculer de quelques pas dans la rue.

« - Nous y sommes ! » déclara à voix basse Humfroy.

« - Effectivement. Il semblerait que l’alerte ne se soit pas répandue jusqu’ici, il n’y a que deux gardes à l’entrée du pont-levis. Miles et Jeremiah devraient pouvoir nous en débarrasser rapidement et discrètement » dit Frédéric.

« - Je crois que tu as parlé trop vite » répondit Jeremiah qui était resté jusque-là au coin de la rue à observer les agissements des gardes. En effet, une garnison entière de gardes brûlants sortit de l’enceinte du château et se plaça en rang sur le pont-levis.

« - On passe au plan B ? » demanda Miles.

« - C’est quoi ton plan B ? » rétorqua Frédéric.

Miles échangea un regard complice avec Néopole et ce dernier répondit : « - Foncer dans le tas ! » avec un grand sourire.


Dernière édition par Jezekiel le Lun 18 Aoû - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Flexaret Automat VII (un dernier pour la route)
» Un dernier pour la route...
» Pour Jean Pierre: le meilleur camion du monde face au Mercedes Actros qui va gagner ?.
» Naruto 562 - L'endroit pour te racheter
» un tit quizz pour la route, heu le rail pardon ...
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 53 - un Dernier pour la route :: Commentaires

avatar
temp
Message le Sam 17 Mar - 15:39 par Shion
[Date originale : 8 Août 2011]
J'imagine que Miles et Néopole vont s'entendre d epar leur grande... finesse XD
 

Chapitre 53 - un Dernier pour la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 5 - un Monde Blanc-
Sauter vers: