Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 411 - De profundis mysteriis

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1338
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

26082018
MessageChapitre 411 - De profundis mysteriis

Terre 5499 - Paysage mental de Miles - Connectome nexus

Tandis que Nwa corrigeait Noc et que Desmond occupait Diehard avec ses poings, Nocturne observait Reinhardt se débattre au contact du connectome nexus. Manifestement, quelque chose n’allait pas. Reinhardt hurlait de douleur, ce qui en soit n’était pas forcément bon signe, mais le paysage mental semblait en être affecté. Des fissures surgissaient dans les fondations mêmes. Tout le paysage mental s’ébranlait. Des éclairs se mirent à parcourir les synapses émanant directement du connectome nexus.

Sur le plan physique, le corps de Miles était pris de convulsions violentes. De l’écume se formait au coin de sa bouche. Ses muscles se tétanisaient avec force. Si cela continuait, il finirait par se rompre les os.

Nocturne, qui avait toujours eu un lien privilégié avec le corps de Miles, ressentait ce qui se passait. Reinhardt devait impérativement se calmer. Nocturne s’approcha alors du connectome nexus. A voir la position et les torsions que Reinhardt infligeait à son corps, le démon comprit sans mal ce qu’il se passait ; il revivait la nuit fatidique du rituel encore et encore. Son esprit était focalisé sur cet instant traumatisant.

Encore et encore, comme un disque rayé, Reinhardt revoyait la fillette le mordre sauvagement dans le cou avant que son colosse de garde du corps ne prenne les traits d’un démon. Celui-ci lui ouvrit alors la cage thoracique à mains nues en y enfonçant profondément ses griffes. La douleur était indicible et il la revivait en boucle, une boucle infinie. Alors qu’il revivait une énième fois ce supplice, quelque chose changea. Sakhm, le démon qui servait de bras droit à la fillette, prononça son nom parmi tout un baragouinage incompréhensible.

« - ... Reinhardt ... »

Mais parmi toute cette douleur, Reinhardt ne parvenait pas à se concentrer pour comprendre ce que le démon lui disait avant de lui ouvrir une nouvelle fois la cage thoracique.

« - ... avance, Reinhardt ! »

Mais une nouvelle fois, le reste de la phrase était incompréhensible.

« - IL FAUT QUE TU AVANCES, REINHARDT !! » hurla alors le démon.

Ce ne fut qu’à la troisième fois que Reinhardt se demanda, entre deux supplices, vers quoi il pouvait bien avancer. Avancer quoi ? Où ? Quand ? ... Quand ? Était-ce cela la clef ? Au fil des tortures, Reinhardt avait failli oublier que c’était un souvenir qu’il revivait. Il s’efforça alors de se concentrer. Que se passait-il après ça ? C’est alors que le supplice progressa. Sakhm était maintenant au-dessus de lui. Son aspect était méconnaissable. Le corps tout entier du démon semblait se liquéfier et se répandait sans fin sur les entrailles de Reinhardt telle de l’huile bouillante. Encore une fois, il commença à revivre ce souvenir en boucle. La douleur était encore pire que dans la précédente boucle. Pourquoi avait-il écouté cette maudite voix ?

« - REINHARDT ! CONTINUE D’AVANCER !! »

Encore cette voix. Pourquoi voulait-elle qu’il avance ? A mesure qu’il le ferait, il redoutait de souffrir encore plus. Mais sous l’insistance que manifestait la voix, il regroupa toute sa volonté et s’efforça de se souvenir de la suite. Durant un long moment, ce fut le noir complet. Il n’y avait plus de douleur, tout était calme. Puis il sentit son corps être trainé, soulevé et amené dans un nouveau lieu où il fut allongé et attaché. Alors que tout avait fini par se calmer, ce fut une douleur terrible qui l’ébranla. Cette douleur était incomparable, indicible. Si les précédents sévices qu’il avait revécus jusque-là étaient tels des brasiers, cette nouvelle torture était tel un volcan. La douleur venait par à coups. Elle était tellement implacable qu’il ne parvenait même pas à hurler. C’était comme si son esprit était directement frappé par un gigantesque marteau, une masse. Revivant ce qu’il avait subi alors, Reinhardt sentit son esprit être fragilisé, fissuré, brisé, fragmenté. Il perdait toute intelligence, toute volonté. Il ne pouvait rein faire face à cette force impossible.

« - REINHARDT ! CONCENTRE-TOI ! CE N’EST QU’UN SOUVENIR ! » lui dit alors la voix.

Mais à qui était cette voix ? Était-ce son tortionnaire ? Il connaissait cette voix. Qui était-ce, bon sang !

« - Nocturne ! » dit-il soudain.

« - Oui ! C’est moi ! Concentre-toi sur ma voix ! »

Petit à petit, Reinhardt parvint à surmonter cette revivance mémorielle qui lui avait été imposée. Il ouvrit les yeux sur le blanc immaculé du paysage mental et sur Nocturne qui se tenait devant lui.

« - Qu’est-ce qui s’est passé ? » demanda-t-il.

« - Ce doit être le contact avec le connectome nexus » fit Nocturne.

« - En te connectant à lui, il a fait remonter tous tes souvenirs, y compris les plus pénibles ».

« - C’est le moins que l’on puisse dire » fit Reinhardt en tentant de s’avancer.

Mais quelque chose le retenait. Il semblait être pris dans une toile d’araignée inextricable. Il regarda comment s’en défaire et comprit que c’était le connectome nexus qui le recouvrait et qui l’empêchait de partir.

« - C’est quoi ce bordel ? Lâche-moi ! Laisse-moi partir ! »

Mais le connectome nexus continuait de le retenir.

« - Vous ne faites plus qu’un dorénavant ... mais il ne devrait pas t’entraver ».

« - Pourquoi je ne peux pas bouger alors ? »

« - Parce que c’est ce que tu t’imagines qu’il fait ».

Reinhardt comprit alors ce que voulait lui dire Nocturne. Le connectome nexus réagissait comme il pensait qu’il le ferait. Il voulut mettre à l’épreuve cette compréhension. Il fixa alors Nwa frappant Noc. En un éclair, il fut à leurs côtés, écartant Nwa de Noc. Sa compréhension se confirmait. Reinhardt regarda ses mains comme s’il ne croyait pas à ce qu’il venait de faire.

..oO( Incroyable ! Nocturne disait vrai, Miles n’avait pas atteint un tel niveau lorsqu’il s’estimait le maître de son propre esprit. Alors pourquoi moi ? Pourquoi en suis-je capable ? Comment se fait-il que le connectome nexus ne m’ait pas rejeté ? C’était pourtant ce que je craignais lorsque je m’y suis connecté et il n’a pas réagi ainsi, pourquoi ?)

Reinhardt releva les yeux vers Nocturne.

..oO( Il me cache quelque chose depuis tout à l’heure. Il choisit ses mots avec soin. Que ne me dit-il pas ?)

L’instant d’après, Reinhardt se retrouva à côté de Nocturne.

« - Que me caches-tu ? » lui demanda-t-il.

Nocturne se retourna vers lui et le regarda droit dans les yeux, sans dire un mot.

« - QU’EST-CE QUE TU ME CACHES ?? » s’emporta Reinhardt.

« - A quel sujet ? » répondit calmement Nocturne.

« - A MON SUJET !!! »

« - Il va falloir être plus explicite ».

« - POURQUOI ... Pourquoi ai-je le sentiment d’être plus puissant dans le paysage mental de Miles que Miles lui-même ? »

« - Parce que tu es directement relié au connectome nexus ! »

« - ARRÊTE DE ME PRENDRE POUR UN IMBÉCILE !!! »

« - Je ne te prends pas pour un imbécile mais il y a un temps pour chaque chose et le temps n’est pas venu pour parler de ça. On doit arrêter Nosht ! »

Alors que Reinhardt ouvrait la bouche pour répondre quelque chose, il s’interrompit. Nosht ? Où était-il passé au fait ? Et que faisait-il ? Instinctivement, Reinhardt ferma les yeux. Il visualisa alors Nosht. Le démon tout de noir vêtu descendait un escalier en colimaçon interminable. Avant qu’il ne remarque que les pieds du démon semblaient marcher sur une matière spongieuse, Reinhardt comprit où il se rendait.

« - LE CAVALIER ! » s’écria Reinhardt.

Tous s’immobilisèrent. Tous sauf Diehard et Noc qui en profitèrent pour s’enfuir en claudiquant à cause des coups reçus.

« - Nosht se rend jusqu’au cavalier ! »

Nocturne écarquilla les yeux. Il ne s’était pas douté un seul instant que son frère était venu pour le cavalier. Il se retourna instinctivement vers Nwa, incrédule. Le démon était tout aussi stupéfait que lui. Parmi leur fratrie, Nosht avait toujours été l’électron libre de la famille mais aussi le plus retors. Que comptait-il faire du cavalier ? Quoi qu’il en soit, il y avait urgence. Nocturne ne le savait que trop bien.

« - Reinhardt ! Nous devons empêcher Nosht d’entrer en contact avec le cavalier d’une quelconque façon que ce soit ! »

Reinhardt était d’accord. Le cavalier de l’apocalypse, l’hôte le plus reclus de tous les hôtes de Miles, ne devait pas être réveillé. Immédiatement, il posa sa main sur l’épaule de Nocturne et se déplaça jusqu’à Desmond. L’instant d’après, ils étaient aux côtés de Nwa. Le démon posa sa main sur l’épaule de Reinhardt et tous quatre se retrouvèrent devant les premières marches de l’escalier descendant vers les profondeurs où était enfermé le cavalier. Desmond regarda autour d’eux. Se trouvaient éparpillés les corps des démons inférieurs qui avaient combattu Nosht. Manifestement, ils s’étaient battus juste avant que Nosht ne descendent vers les niveaux inférieurs.

« - Je ne peux pas nous transporter plus loin, on doit continuer à pieds à partir d’ici » fit Reinhardt.

Nocturne l’observa du coin de l’œil. Il voyait bien que Reinhardt redoutait un tant soit peu ce lieu. A vrai dire il faudrait être complètement fou pour ne pas avoir peur de ce qui se trouvait en bas. Ce n’était pas une incapacité de sa part, c’était son subconscient qui refusait d’aller plus loin. Pourtant ce fut le premier à s’élancer et dévaler l’escalier le plus rapidement possible. Immédiatement, Nocturne lui emboîta le pas suivi de Desmond et Nwa.

Après quelques minutes d’une course effrénée, ils retrouvèrent Nosht au point le plus bas, face au cocon du cavalier.

« - Vous voici mes amis ? Vous avez mis votre temps pour me rejoindre ! » fit Nosht.

« - Arrête tes conneries ! » répliqua Nwa.

« - Qu’est-ce que tu es venu faire ici ? » demanda Reinhardt.

Nosht observa soigneusement l’apparence de Reinhardt et notamment son visage sur lequel couraient des veines bleues luminescentes.

« - Tu es toujours connecté au connectome nexus, même ici ? Impressionnant ! » fit Nosht.

« - Ce qui va être impressionnant c’est la profondeur à laquelle je fais enfoncer mon pied dans ton cul ! » répliqua Desmond.

D’un geste de la main, presque anodin, Nosht envoya Desmond se fracasser contre le mur.

« - Quelle insolence et quelle grossièreté ! Revenons sur toi, mon bon ami l’inconnu. Qui es-tu ? »

« - Reinhardt Nakts, l’un des hôtes de Miles ! »

« - Reinhardt Nakts ? Pourquoi ce nom me dit-il vaguement quelque chose ? »

Nwa jeta un coup d’œil à Reinhardt mais sans que son visage lui inspire quoi que ce soit.

« - Pourquoi père t’a-t-il envoyé, toi, à la recherche de Miles ? » fit Nwa.

« - Père ! Père ! Père ! Père est un imbécile ... ou plutôt rien de plus qu’un pantin aux mains du plus grand naïf de l’histoire ! »

« - COMMENT OSES-TU ... » commença à crier Nwa lorsqu’il se vit repoussé tout aussi violemment que Desmond contre le mur derrière lui.

« - Tu n’as aucune leçon à me donner après t’être retourné contre notre frère Noc ! ... Et toi, mon petit Reinhardt ? Comment as-tu fait pour passer inaperçu ? »

« - Pourquoi Nergal t’a envoyé toi plutôt que Neralu, Noche ou Nero ? » demanda Nocturne.

Nosht fronça les sourcils puis se mit à sourire.

« - Il se trouve que nos autres frères étaient indisponibles au moment où ce cher Miles s’est éloigné du troupeau, donc père m’a envoyé ».

« - Tu as toujours été le plus retors de la fratrie ».

« - Ces compliments me vont droit au cœur » fit Nosht, faussement ému.

« - Tu n’es certainement pas venu, comme Noc ou Nwa, pour raccompagner Miles auprès des autres hôtes de cavaliers. Tu es venu pour le cavalier même. Que comptes-tu en faire ? »

Nosht se mit à sourire encore plus.

« - Je suis certes le fourbe de la fratrie, mais tu n’es pas mal non plus dans ton genre. Le fils prodigue ! »

Nocturne fronça les sourcils. Il savait parfaitement ce que voulait dire Nosht par cette expression. Nosht ne cessait de sourire.

« - Peu m’importe en effet de ramener Miles dans le droit chemin, je suis bien venu pour le cavalier. Alors on pourrait s’affronter, là, ici et maintenant ... et risquer d’endommager le cocon qui retient le cavalier à l’état de doux rêveur. Ou alors on pourrait passer un marché ! »

« - Le seul marché qui vaille c’est que tu quittes l’esprit de Miles et que tu ne reviennes pas ! » fit Nocturne.

Nosht tenta de le projeter à son tour mais Reinhardt intercepta l’attaque d’une main et la bloqua parfaitement.

« - Et qu’est-ce qu’un fourbe comme toi aurait à marchander ? Tu as détruit l’esprit de Miles ! Pour cela tu ne mérites qu’une chose : que je t’éradique ici et maintenant ! » assura Reinhardt.

« - Tu as certes conquis le connectome nexus mais tu n’en maîtrises pas encore tous les aspects. De mon côté, je suis un télépathe de haut niveau et n’en suit pas à mon coup d’essai. A vue de nez, nos ressources se valent actuellement ... et ce n’est pas Nocturne, ni même les deux autres détritus qui feront pencher la balance en ta faveur. Quant à Miles ... Je ne détruis jamais un esprit avant d’être sûr qu’il ne me serve plus ! »

Nosht déploya alors de gigantesques ailes d’ébène. Ces ailes semblèrent s’embraser avant que leur vue n’identifie ce que c’était réellement. De multiples feux follets constellaient ses ailes. Nosht prit dans sa main droite l’un des feux bleu.

« - Voici l’esprit de Miles ! » dit le démon avec un large sourire.
_____________

Note : le titre du chapitre signifie "le Mystère des profondeurs" en latin.
_____________

A suivre dans le chapitre 412 : Ad sepulcrum
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 411 - De profundis mysteriis :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 411 - De profundis mysteriis
Message le Dim 26 Aoû - 11:17 par Shion
Ah l'enfoiré, il gardait Miles au cas où. J'aurais dû m'en douter...
 

Chapitre 411 - De profundis mysteriis

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 4 - l'Esprit en Tempête-
Répondre au sujetSauter vers: