Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 412 - Ad sepulcrum

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

02092018
MessageChapitre 412 - Ad sepulcrum

Terre 5499 - Paysage mental de Miles - Cocon de Pestilence

Nosht se tenait là, devant le cocon de Pestilence. De par ses immenses ailes déployées, sa présence éclipsait totalement le cocon derrière lui. Ce qui attirait encore plus le regard c’était cette flamme azur qu’il tenait dans sa main. Cette flamme qui semblait vivante était en fait l’esprit de Miles. Mais était-ce bien son esprit ? Le démon s’était avéré retors à plus d’un titre et cette manifestation ne pourrait être qu’un artifice de plus. Reinhardt ne savait pas quoi en penser. Vouloir restaurer l’esprit de Miles était ce qu’il avait voulu depuis qu’il était parti à la recherche de ses autres hôtes ; le démon en jouait-il ? Bien que ce fut dur, Reinhardt finit par détourner un instant son regard de l’esprit de Miles pour observer la réaction de Nocturne. Ce dernier semblait tendu. Reinhardt en vint à la conclusion qu’il ne se mettrait pas dans un état pareil de stress s’il ne croyait pas lui aussi que c’était bel et bien l’esprit de Miles que Nosht tenait dans sa main.

De son côté, Nosht donna le change et profita de la stupeur qui habitait ses interlocuteurs pour tenter de se souvenir pourquoi le nom de Reinhardt Nakts lui disait quelque chose. Mais en vain, pour le moment cela lui échappait comme un courant d’air entre les doigts. Finalement, il choisit de briser le silence sépulcral qui s’était instauré.

« - Ce n’est pas compliqué, c’est même enfantin. Tu me donnes quelque chose, je te donne autre chose. L’esprit de Miles est à vous en échange de l’essence du Cavalier derrière moi ! »

« - Ton illusion est convaincante mais jamais tu n’aurais conservé avec toi l’esprit de quelqu’un que tu retiens prisonnier sur son propre paysage mental » fit Nocturne.

Nosht laissa échapper un petit rire.

« - Tu as parfaitement raison, mon frère ! L’esprit de Miles n’est pas ici mais je peux le restaurer dans son corps ... enfin si on considère que c’est son corps, bien sûr, ha ha ! »

De son côté, Reinhardt se demandait où pouvait bien être l’esprit de Miles s’il n’était pas ici. Le démon l’avait-il enfermé dans l’un des cadavres de l’allée ? Et pourquoi doutait-il que ce corps ne soit pas celui de Miles ?
Question encore plus cruciale, pouvait-il accepter le marché qu’il lui proposait ? Pour Reinhardt, cela ne faisait aucun doute que ce corps appartenait à Miles et à nul autre. Il lui revenait naturellement. Mais de l’autre côté de la balance, le plateau pesait lourd, très lourd. L’essence d’un Cavalier de l’Apocalypse n’était pas quelque chose à prendre à la légère, ce n’était même pas quelque chose que l’on devait, que l’on pouvait, marchander. Laisser une force primordiale de destruction tel qu’un Cavalier aux mains d’un démon, quel qu’il soit, était inconcevable et ne devait même pas être envisagé une seule seconde. Mais pourtant, Reinhardt hésitait. Qui était-il donc pour décider de l’avenir de Miles ?

« - J’ai failli oublier un détail dans ce marché ! Si jamais vous le refusez, je promets à Miles un tourment éternel avec des sévices innommables qu’aucun esprit humain, aussi sadique fut-il, puisse imaginer ».

Reinahrdt serra les dents.

« - Je commence à m’ennuyer. Je pense sérieusement à commencer à le torturer assez rapidement. Genre lui montrer les gens qu’il a tués, par exemple ».

Le sang de Reinhardt ne fit qu’un tour.

« - Jamais je ne te laisserai montrer à Miles les personnes que tu lui as fais tuer par ses yeux ! »

« - Il ne le verra pas de ses propres yeux alors ! » fit Nosht, amusé.

La réponse de Nosht fit comprendre à Nocturne que son frère était physiquement présent non loin de là. Reinhardt mit plus de temps mais finit par le comprendre également. Se concentrant, Reinhardt reprit connaissance de la réalité et se mit à chercher Nosht du regard parmi les ruines. Où pouvait bien se cacher l’infâme démon ?

Alors que Nosht était en train de commencer à rire, il finit par trouver la clef de l’énigme Reinhardt Nakts. Ses yeux s’écarquillèrent un bref instant en comprenant que Nakts était l’esprit original de ce corps. Il trouvait cela risible, ironique ... ou pathétique, qui sait ? Néanmoins, cela lui offrait un nouvel angle d’attaque.

« - Je me demande depuis tout à l’heure ... Qu’est-ce que tu fais dans l’esprit de Miles au fait ? Tu y es arrivé comment ? » demanda Nosht à Reinhardt.

Ne trouvant aucune trace de Nosht sur le plan physique, Reinhardt retourna toute son attention sur la représentation mentale du démon sur le paysage mental. La question qu’il lui avait posée était une énigme, il n’en connaissait pas la réponse.

« - Ne fais pas attention à ses questions, tout ce qu’il veut c’est t’embrouiller ! » lui confia Nocturne.

Nosht se mit alors à rire à nouveau.

« - T’es-tu rendu compte que tous les autres esprits présents sur ce paysage mental sont TOUS des démons ? »

Reinhardt réfléchit un instant. Effectivement, il disait vrai, tous les hôtes de Miles étaient des démons ... sauf lui ; Pourquoi ?

« - Sais-tu comment ces démons sont arrivés sur son paysage mental ? ... Il les a tous tués, sans exception ! Le corps de Miles, grâce à la présence de Nocturne, présente la particularité d’absorber les pouvoirs des démons qu’il tue ... ainsi que leurs esprits par effet secondaire. Donc si tu es présent ici ... c’est que tu es un démon ... et qu’il t’a tué ! HA ! HA ! HA ! »

« - N’y prêtes pas attention ! » fit Nocturne.

Mais c’était trop tard ! Les paroles du démon avaient eu l’effet escompté. Était-ce possible qu’il soit un démon ? Les démons ! Il haïssait ces créatures ... d’autant plus depuis la nuit fatidique où ils l’avaient attaqué en plein désert. Les côtoyer dans l’esprit de Miles était déjà de trop ainsi qu’en serait-il s’il était lui-même un démon ? Comment avait-il pu oublier qu’il en était un ?
C’est alors que Nosht reprit la parole pour lui donner le coup de grâce. Voyant cela, Nocturne se jeta sur son frère pour l’en empêcher ... mais Nosht le repoussa brutalement jusqu’à la paroi de la pièce. Le choc fut si violent que Nocturne fut étourdi quelques instants ... laissant à Nosht tout loisir de porter l’estocade.

« - Je me suis longtemps demandé qui tu étais. Ton nom me disait quelque chose mais je ne parvenais pas à savoir pourquoi. Mais ça a fini par me revenir : tu es le sujet d’une histoire drôle parmi les hordes de l’enfer ; le démon qui se prenait pour un homme et qui est mort comme tel ! Ta fratrie t’as vendu à Alricaus pour que celui-ci te convainque que tu étais humain. Il t’as inventé une jolie petite histoire puis tu as été envoyé sur Terre. Même si toi tu y croyais, ce n’était pas le cas de Miles. Il t’as sauvagement tué et te voilà dans son paysage mental avec ses autres victimes ! Et toi ? Tu continues à croire que tu es un humain et tu l’aides comme un bon toutou ! C’est PA-THÉ-TIQUE ! »

Nosht hurla alors de rire.

Ce n’était bien sûr qu’une tromperie de plus de la part du démon. Un mensonge éhonté mais en absence de toute illusion visuelle, il semblait vrai. Véritable maître dans la tromperie, les dires de Nosht commençaient à porter leurs fruits. Ils s’insinuaient en Reinhardt tel un virus et corrompaient son esprit.

Pourquoi Reinhardt ne se souvenait-il pas comment il était arrivé ici ? Nwa et Noc semblaient être parfaitement conscients que Miles les avaient tués alors pourquoi pas lui ? Son esprit avait-il été si faible que cela pour qu’il ne s’en souvienne même pas ? Sa nature de démon pourrait bien expliquer pourquoi il était capable de matérialiser des armes par sa simple volonté. C’était donc vrai ? Il était un démon ? Et Miles l’avait tué ? Reinhardt perdait complètement pied. Il se perdait dans une spirale de pensées et de rhétoriques qui se validaient les unes les autres ; toutes allant dans le sens des paroles de Nosht.

Sans adversaire face à lui, Nosht replia ses ailes et se retourna vers le cocon du Cavalier tandis que Nocturne retrouvait ses moyens.

Relevé, Nocturne ne put que constater dans quels tourments son frère avait plongé Reinhardt ... et c’était sa faute. En laissant Reinhardt dans l’ignorance de son état, il avait permis à Nosht de s’engouffrer dans cette faille et l’exploiter. Dorénavant le démon n’avait plus aucun obstacle pour atteindre le Cavalier. Certes, il pourrait l’affronter à nouveau mais au mieux il ne ferait que le retarder, ce qui serait une perte de temps inutile. Il avait une autre possibilité à sa disposition : la vérité.

Mais Nocturne hésitait. S’il apprenait la vérité, Reinhardt voudrait-il toujours sauver l’esprit de Miles après ça ? Était-ce souhaitable ? Devait-il agir aussi radicalement dans le destin de ce corps qui fut son hôte durant toutes ces années ? Il n’était jamais intervenu d’une telle façon auparavant. Il s’était toujours cantonné au rôle d’observateur passif ... du moins jusqu’à ce que l’essence du Cavalier Pestilence ne soit insufflée dans ce corps. Dès lors, Nocturne s’était manifesté à plusieurs reprises pour prendre le relais de Miles et le sauvegarder ... Ou plutôt ce ne fut que lorsque le Cavalier était sur le point de s’éveiller et de se manifester que Nocturne avait pris le relais pour l’en empêcher. Cet autre hôte aurait parfaitement été capable de le protéger ... mais à quel prix ?

Nocturne avait parfaitement conscience de la menace que représentait le Cavalier. Même s’il était plutôt indifférent quant au sort de l’humanité, libéré, le Cavalier menacerait de détruire toutes choses et pas seulement l’humanité.

Aujourd’hui encore, Nocturne devait empêcher cette menace. Il ne pouvait laisser Nosht s’en emparer. Et le seul à être capable de l’arrêter c’était Reinhardt. La vérité le rendrait complet ... Mais ... est-ce que des mots suffiraient ? Comment pourrait-il expliquer avec de simples mots la raison pour laquelle il était resté sans agir lorsque l’esprit de Miles s’était formé à partir des fragments de souvenirs de Wade ? Comment il l’avait laissé grandir et prendre progressivement sa place. Cela présentait le risque de faire s’effondrer Reinhardt un peu plus encore. Non, des mots ne suffiraient pas ! Il n’avait pas le choix ! Le temps passé avec Miles et le temps passé au contact de ses ascendants lui avait appris une chose primordiale : la responsabilité de ses actes. De par sa passivité, il avait tracé le chemin jusqu’à ce moment. Il était temps qu’il prenne ses responsabilités et fasse en sorte que Reinhardt se renforce suffisamment pour affronter Nosht. Il fallait que Reinhardt comprenne qui il était réellement et quelle était sa place. Il avait besoin du souvenir complet de toute une vie ... et il n’y avait qu’une seule personne à en avoir été le témoin d’un bout à l’autre.

Nocturne jeta un coup d’œil aux agissements de Nosht. Son frère psalmodiait des formules à voix basse et dessinait des signes ésotériques sur le cocon de Pestilence. Nocturne n’avait plus de temps, Reinhardt devait être entier et ce rapidement.

« - Cela fait un moment que tu t’es remis, mon frère. Que comptes-tu faire ? M’attaquer sournoisement dans le dos ? » lui lança Nosht sans le regarder.

Mais Nocturne ne lui répondit pas. Devant cette absence de réponse, Nosht s’enquit de ses actes ... mais ne le vit pas. Nocturne avait disparu.

« - Tu t’es retranché dans ta petite grotte, comme du temps de ton passage sur Feu ? Espèce de pleutre ! »

Nosht se remit à ses affaires en souriant. Nocturne pouvait bien aller se cacher là où bon lui semblait dans cet esprit, bientôt cela n’aurait plus d’importance. Une faible lueur verte commença à émaner du cœur du cocon.

Contrairement à ce que Nosht pensait, Nocturne n’avait point fui par lâcheté. Au contraire, arrivé là où il était et prêt à faire ce qu’il comptait faire requérait un courage hors norme. Nocturne réapparaissait face au connectome nexus. Il observa le nœud central presque de façon détachée, comme s’il voyait au-delà. Il savait ce qui allait se produire lorsqu’il franchirait le pas. Il tourna la tête en arrière, observant ce paysage mental complètement vide une dernière fois. Puis il reporta son attention sur l’enchevêtrement de synapses pulsant à des rythmes variés. Il avait pris sa décision.

« - Je suis mort il y a de cela des lustres. Je ne suis même plus un esprit, juste une essence consciente d’elle-même ».

A ces mots, lui revint le souvenir du passage dans l’Érèbe où il n’était pas sorti du corps de Miles comme Sakhm ou Reinhardt.

« - Cela fait des siècles que je hante cette famille, m’accrochant à ce reliquat d’existence pitoyable sans en faire quoi que ce soit de probant. Il est temps de passer la main et d’être enfin utile ! »

Sur ces derniers mots, Nocturne leva le bras vers le connectome nexus. Il y plongea la main lentement et sans appréhension. La réaction du connectome nexus confirma les paroles de Nocturne. Au lieu de violemment le repousser comme il l’aurait fait face à un esprit, le connectome commença à l’absorber. Des veinules bleues se répandirent sur son avant-bras, dessinant un maillage de plus en plus resserré. Le maillage se propagea sur son bras. Nocturne se sentait tiré. Son premier instinct fut de résister ... mais il se reprit et se laissa tirer progressivement. Bientôt le maillage se répandit sur son torse. Nocturne sentit son essence être lentement fragmentée, dissoute, liquéfiée et aspirée. La douleur était pire que tout ce à quoi il s’était préparé ... mais Nocturne y fit face dignement sans émettre un seul son.

« - Ainsi c’est ... ce que tu as ressenti ... sous les coups d’Alricaus ? ... Pardonne-moi de ... n’être pas intervenu ... plus tôt ... Adieu ... »

Directement connecté au connectome nexus, la réaction chez Reinhardt ne se fit pas attendre. Brutalement, il se redressa et se raidit. Les yeux grands ouverts, une puissante lumière blanche en jaillit tels des phares éblouissants. La lumière blanche devint rapidement noire et Reinhardt émit un cri terrifiant qui interrompit Nosht.
_____________

Note : le titre du chapitre signifie "jusqu'à la tombe" en latin et fait écho au titre du chapitre 408.
_____________

A suivre dans le chapitre 413 : Æternum vale !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 412 - Ad sepulcrum :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 412 - Ad sepulcrum
Message le Ven 7 Sep - 20:03 par Shion
Reinhart va apprendre la vérité. Je me demande bien comment il va réagir...
 

Chapitre 412 - Ad sepulcrum

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 4 - l'Esprit en Tempête-
Répondre au sujetSauter vers: