Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 415 - Perdu

Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1310
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 38
Localisation : Poitiers, Vienne, France

23092018
MessageChapitre 415 - Perdu

« - Il est temps, plus que temps ... »

Multivers - Quelque part entre la planète Janus 24 de l’Univers 9105 et la Terre de l’Univers 531

La confrontation au sommet et toute l’effervescence des combats et du chaos en général sur Janus 24 avaient été soudainement interrompus par l’irruption de Liquaï. L’alien qu’ils avaient libéré du nexus des Genetech venait de mettre un terme au conflit de façon magistrale. Sans leur laisser le temps de respirer, et encore moins de s’y opposer, l’alien les avait expulsés de Janus 24 pour les renvoyer sur la Terre 531, LEUR Terre. A cette pensée, cela ravit Jeremiah. Peut-être allaient-ils pouvoir prendre un peu de temps pour récupérer.

Le flux d’énergie, cette énergie blanche, qui les enveloppait et les transportait était éblouissante mais relaxante. Un sentiment de plénitude les envahissait. Tout semblait se dérouler pour le mieux. Pour autant, Jeremiah ne semblait pas vouloir, ou pouvoir, s’abandonner à cette quiétude comme ses compagnons. Leur expérience leur avait déjà démontré que lorsque tout se passait trop bien, ça attirait une catastrophe, une sorte de mauvais œil. Il tentait de scruter le flux d’énergie mais la luminosité était telle qu’il ne distinguait pas grand chose hormis les silhouettes de ses compagnons, vagues tâches sombres au sein du flux.
Apparemment, il était placé aux premières loges, en tête de pont du cortège. Ce n’était pas plus mal se dit-il. S’ils devaient arriver à plusieurs mètres au-dessus du sol, il pourrait réagir promptement en usant de sa télékinésie pour leur éviter tout désagrément ... du moins espérait-il en avoir le temps.
Au volume des ombres dans le flux lumineux, le vampire parvenait à deviner qui était où. Frédéric semblait se situer en arrière sur sa droite. Sur sa gauche cela semblait être Isaac. A l’arrière, la masse imposante devait sans aucun doute être Miles. Enfin au milieu d’eux se trouvait Wade.

Bien que Frédéric soit le pyrokinésiste du groupe, Jeremiah était tout aussi sensible que lui aux variations de températures, pour une raison diamétralement opposée. Alors qu’il allait finalement se laisser aller, le vampire sentit une sensible hausse de température. En train de fermer les yeux, il les rouvrit, alerte. Quelque chose n’allait pas.
Ce fut presque indétectable aux premières secondes mais la lumière si blanche commençait à faiblir et sa teinte commençait à se dorer progressivement. Jeremiah sentit comme une légère pression, une tension dans le flux.
Entouré d’une lumière franchement dorée, le vampire vit soudain un œil effilé se dessiner dans les flammes les entourant. Ce n’était pas Liquaï, une force extérieure avait fait irruption et le regard qu’elle portait sur eux n’avait rien d’amical. Jeremiah réagit à l’instinct et provoqua une violente poussée télékinésique. L’œil sembla plus surpris qu’incommodé. Il plissa les paupières avant de se rouvrir plus grand et flamboyant que jamais. Qui que ce fusse, Jeremiah n’avait fait qu’attiser la colère que cette entité semblait déjà éprouver à leur encontre. Peu importe ! Que son ressentiment soit justifié ou non, Jeremiah ne comptait pas la laisser les attaquer sans réagir. Alors qu’il s’apprêtait à frapper une nouvelle fois, il vit des serres de flammes vertes fondre sur lui. Au même instant, un reflux de flammes le protégea ... Non, protégea le flux entier. C’était comme une longue spirale de flammes blanches et noires qui s’enroulait autour de leur flux de transport, comme un serpent de feu.

Que se passait-il ? En quelques secondes, c’était comme si deux entités s’étaient abattues sur leur flux de transport pour se disputer leur sort. C’est alors que Jeremiah vit Wade s’agiter du coin de l’œil. Il prenait lui aussi conscience que quelque chose ne se déroulait pas normalement. Se retournant vers son compagnon, Jeremiah tenta de le rejoindre lorsque soudain les serres de flammes vertes réapparurent et l’arrachèrent du flux.
Retiré du flux, il vit alors deux manifestations se battre l’une contre l’autre. Un serpent titanesque, un boa de flammes blanches et noires s’enroulait autour d’un oiseau de proie, un rapace de flammes jaunes et vertes. Le combat semblait se dérouler sur un niveau complètement hors de portée de Jeremiah. Il avait le sentiment de n’être qu’une puce comparé à ces deux titans élémentaires.
Les deux monstres de puissance s’affrontaient avec une énergie incommensurable, provoquant des éruptions solaires au passage de certains astres. Alors qu’il semblait que cela faisait déjà une éternité que les deux monstres s’affrontaient, le rapace plongea ses autres serres à nouveau dans le flux et en arracha un autre occupant. Il s’agissait de Frédéric. Il ne semblait pas se rendre compte de ce qu’il se passait. Soudain, le serpent mordit le rapace au cou et commença à s’y enrouler autour. Le rapace ainsi ébranlé lâcha Jeremiah.

La célérité du flux l’expulsa de sa traîne et le vampire commença à partir à la dérive dans l’espace sans qu’aucune des deux entités ne se rende compte de son absence. De par la vitesse inculquée par le flux, le vampire commençait à traverser l’espace à toute vitesse lorsqu’un fouet blanc le rattrapa. Le serpent blanc l’avait repéré. Arrêté net, la secousse fut violente. Néanmoins Jeremiah redressa la tête. Le combat entre les deux entités n’était pas fini. Le rapace saisit l’occasion où le serpent était distrait pour l’attaquer et lui perforer le cou de son bec. Le serpent ouvrit la gueule de douleur et relâcha Jeremiah.

A nouveau le vampire traversa l’espace interdimensionnel à toute vitesse. Soudain, il sentit une force d’attraction s’exercer sur son corps. Qu’est-ce que c’était encore ? Une troisième entité ? Jeremiah se retourna et ne vit rien d’autres que le noir abyssal de l’espace. L’attraction devenait de plus en plus forte, irrépressible. Soudain, il entendit un cri derrière lui, complètement distordu mais encore compréhensible : « - NOOOON !!! »

Jeremiah se retourna à nouveau et vit l’image du serpent s’éloigner à toute vitesse et se distordre. Est-ce le rapace qui lui faisait subir tel supplice ? Non, l’image du rapace aussi se distordait, ainsi que le flux qui s’enroulait progressivement comme une spirale et s’éloignait à toute vitesse. Jeremiah sentait une pression de plus en plus grande s’exercer sur son corps. Avant qu’elle ne devienne trop importante pour esquisser le moindre geste et être paralysé par la douleur, le vampire parvint à s’enfermer dans un cocon de glace renforcé par sa télékinésie.

Cette réaction instinctive lui épargna une mort douloureuse, pris qu’il était dans un puits de gravité débouchant sur un trou de ver naturel. Le temps et l’espace n’avaient plus aucun sens. Un instant une seconde s’étirait sur une durée interminable, l’instant d’après, l’horloge semblait défiler à toute vitesse. La température connaissait également des hauts infernaux et des bas abyssaux dans une alternance des plus chaotique. Le voyage fut éprouvant à plus d’un titre lorsque tout sembla se stabiliser brutalement en sortant du trou de ver. Les perceptions chamboulées du vampire semblèrent caler sauvagement. C’était comme une roue tournant à toute vitesse que l’on stoppe instantanément.
A l’intérieur de son cocon, Jeremiah fut ébranlé, tentant de cracher du sang s’il en avait eu la place. Il tomba dans les vapes tandis que son cocon fendait le cosmos droit sur une planète bleue.

A son entrée dans l’atmosphère, son cocon de glace fut mis à rude épreuve. Ne bénéficiant plus de protection télékinésique, il commença à se déliter sous le frottement brûlant de l’atmosphère. Bien que le cocon craquait et que la glace s’évaporait en sifflant, Jeremiah ne revint toujours pas à lui. Les secondes s’écoulèrent et avec elles la glace se sublimait à vue d’œil, passant d’état solide à l’état gazeux dangereusement vite. Poursuivant sa folle course dans le ciel de la planète tel une météorite, le cocon protecteur devint dangereusement cristallin avant d’éclater complètement.
Par chance, Jeremiah avait traversé la grande majorité de l’atmosphère de la planète et se situait maintenant dans la stratosphère, soit encore à plus de 20 km au-dessus de la surface de la planète. S’il ne revenait pas à lui, l’atterrissage serait des plus douloureux.
Traversant plusieurs nuages, leur humidité rafraichit le vampire qui rouvrit alors péniblement les yeux. Il était encore groggy de sa sortie du trou de ver et son altitude continuait de décroître dangereusement vite.

A 16 km au-dessus du niveau de la mer, il pénétra dans la troposphère, la limite haute où les avions volaient habituellement. Par chance, il n’y avait aucune aéronef à perte de vue.

14 km - Sous l’air frais, Jeremiah referma les yeux un instant.

12 km - Jeremiah rouvrit les yeux. Encore dans le coltard, il voyait la terre se rapprocher sans comprendre ce qui se passait.

10 km - Les montagnes et les reliefs commençaient à se dessiner dangereusement.

8km - Le vampire venait de passer sous l’altitude du Mont Everest. La situation devenait de plus en plus critique avec les forêts se dessinant sous son regard livide.

4km - Il y avait de la végétation à perte de vue, tout semblait boisé. Il n’y avait à priori aucune construction humaine.

2km - La cime des premiers arbres gigantesques était discernable. Jeremiah commençait à revenir à lui.

Ce ne fut qu’à un kilomètre du sol que Jeremiah revint complètement à lui. Il ne savait pas comment il s’était mis dans cette situation mais il savait une chose : il devait réagir. Se concentrant du peu de forces qui lui étaient revenues, Jeremiah commença à exercer sa télékinésie pour freiner sa chute. Cela fonctionnait mais pas assez vite, il allait s’écraser au sol et ça allait faire mal. Il n’avait plus qu’une solution. A la dernière seconde, il parvint à ériger une nouvelle barrière de glace et se crasha en pleine forêt.

Après avoir heurté à forte vélocité plusieurs arbres, l’impact violent acheva Jeremiah qui perdit connaissance. Le corps couvert de brûlures et brisé, ce n’était peut-être pas un mal. Encore eut-il fallut atterrir sur une planète hospitalière. Le vampire ne put s’inquiéter de ce dernier point de "détail".

Autour de lui la végétation était luxuriante. Les arbres se dressaient par centaines. Des plantes diverses et variées poussaient en toute liberté sans qu’aucune main ne les ait guidées. Autour de Jeremiah, les animaux s’en donnaient à cœur joie. L’on pouvait entendre des chants d’oiseaux assez exotiques. Non loin, on pouvait entendre les jappements d’une portée de jeunes canidés en train de s’amuser. Plus au nord, ce fut un barrissement qui retentit, repris plusieurs fois par ses congénères. Le territoire semblait être vierge de toute empreinte humaine.

Moins d’une heure après son crash, un animal osa s’aventurer près de Jeremiah. Pour le moment il restait sous les fourrés, se faisant le plus discret possible. C’était à coup sûr un prédateur, un gros étant donné les feuilles qui bougeaient au gré de ses mouvements. Ses yeux luisirent un bref instant, dévoilant des pupilles félines complètement dilatées. Le félin scrutait le corps de Jeremiah, à l’affût de tout mouvement de sa part. Progressivement, le félin se mit à grogner de plus en plus fort. Il sentait en Jeremiah comme une menace. Le vampire était une proie qui lui semblait facile mais son instinct lui hurlait tout autre chose. Soudain, il se mit à feuler et disparut à bride abattue. Aucun autre prédateur ne s’approcha de lui. C’était comme si les animaux ressentaient la présence du Cavalier enfoui dans son être.

Deux heures plus tard, le soleil était à son zénith. Ses rayons traversaient le feuillage comme une douche de lumière. Une créature d’une toute autre sorte sortit soudainement de derrière un buisson. Celle-ci ne semblait pas effrayée par la présence de Jeremiah. Et pour cause, son instinct avait commencé à s’émousser il y a plusieurs millénaires de cela pour laisser la place à une intelligence plus développée. Il s’agissait d’un homme ... même si on pouvait se poser la question en voyant son apparence. Il avait les cheveux longs et crasseux, une longue barbe et une pilosité hirsute sur une bonne partie du corps ... lorsqu’il n’était pas masqué par une peau de bête. Il portait un arc en bandoulière, un coutelas en os à la ceinture et s’approchait de Jeremiah en pointant droit sur lui sa lance à pointe minérale.
De son côté, le vampire reprit connaissance un court instant. Il entrouvrit les yeux et ne distingua qu’une vague silhouette ... avant de retomber dans les vapes.

« - Baw kwala ! » fit l’inconnu.

Mais Jeremiah ne l’entendit pas. L’inconnu s’approcha alors prudemment de lui. Il tourna sa lance et le tapota du manche. Après quelques secondes à la tapoter de différentes manières et avec une force différente, l’inconnu s’agenouilla près de Jeremiah et se pencha au-dessus de lui pour tenter de sentir son souffle sur sa joue. Vampire de son état, Jeremiah n’avait plus besoin de respirer depuis longtemps à un point que cela n’était même plus un réflexe pour lui. Lorsqu’il respirait, c’était consciemment. Ainsi, l’inconnu à la peau de bête ne sentit rien. Il se releva et observa le visage de Jeremiah. Il semblait contrarié. Il ne respirait pas, c’était le signe que n’importe qui était mort. D’ordinaire, il aurait laissé n’importe qui sur place. Mais cette fois, quelque chose le fit aller à l’encontre de ses habitudes. Il souleva Jeremiah, le mit sur sa large épaule et l’emmena avec lui.
_____________

Note : Baw kwala ! = Hey ! (en s’adressant à un homme)
_____________

A suivre dans le chapitre 416 - Dusyagi !

Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Bleach - Chapitre 439
» [Riordan, Rick] Héros de l'Olympe - Tome 1: Le héros perdu
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 415 - Perdu :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 415 - Perdu
Message le Dim 23 Sep - 17:44 par Shion
Jeremiah serait-il tombé sur une Terre sur laquelle l'être humain n'aurait pas évolué au-delà de l'âge de pierre ?

Concernant les deux entités, je pense avoir compris qui est le boa, mais pas le rapace.
avatar
Re: Chapitre 415 - Perdu
Message le Dim 23 Sep - 19:10 par Jezekiel
Ah ? Intéressant ! Qui penses-tu qu'il soit ?
avatar
Re: Chapitre 415 - Perdu
Message le Jeu 27 Sep - 18:53 par Shion
Je pensais à Lucifer, mais depuis, je me suis dit que ça pourrait aussi être Samael.
Re: Chapitre 415 - Perdu
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 415 - Perdu

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre IV - Babel :: Arc 19 - A des Mondes de distance :: Sous-Arc 5 - la Rivière des Mémoires-
Sauter vers: