Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 60 - Un Village à anéantir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

20032012
MessageChapitre 60 - Un Village à anéantir

[Date originale : 18 Septembre 2011]
[Date correctif : 21 Septembre 2014]
Terre 7243 – Village inconnu

Hors de la maison, les villageois, qui avaient changé d’apparence à l’instar des enfants, se regroupaient devant la porte de leur chef. Ils observaient ce qui se passait à l’intérieur via les différents orifices créés lors de l’échauffourée. Jeremiah conclut qu’il était temps qu’il reprenne possession de son épée. Il tendit la main vers le trou béant que la fillette avait créé en sortant mais l’épée ne revint pas à lui. Il vit alors que l’un des villageois l’avait ramassée et la brandissait comme un trophée.

« - On est trop à l’étroit dans cette maison, profitons de ce moment de flottement pour engager le combat de suite à l’extérieur » proposa Frédéric.

Tous furent d’accord. Miles empoigna les siamois et avec toute la force et la finesse qui le caractérise il les envoya tel un boulet de canon fracasser la porte et faire tomber nombre de villageois à l’extérieur.
De suite Frédéric, Jeremiah, Io et Reese sortirent de la maison et entamèrent le combat, rejoints peu de temps après par Miles.
Rapidement Frédéric enflamma ses mains et produisit un surpuissant rayon de flammes qui zébra la foule, réduisant à des flaques d’eau une dizaine de villageois et amputant une quinzaine d’autres. Ces derniers se régénérèrent rapidement.
Jeremiah exerça une forte poussée télékinésique et explosa le coude du villageois qui détenait son épée. Le vampire attira à lui son épée et en reprit possession rapidement.
Io et Reese transformèrent leurs deux bras rapidement en tronçonneuses et découpèrent à tout bout de champ.
Profitant que la foule était dense, Miles mettait sa force prodigieuse à profit et faisait voler bon nombre de villageois dans tous les sens.
Le nombre élevé d’adversaires, et surtout le fait qu’il ne décroisse pas, sépara les cinq héros les uns des autres au sein du village.
Soudain tous entendirent des cris bestiaux. L’un des villageois arrivait, une sorte de maître chien tenant en laisse cinq stalags. Rapidement il lâcha ses monstres qui se dispersèrent dans la foule chacun en direction de sa cible.
La vingtaine d’hommes qui encerclait Frédéric étaient sûrement les plus agiles et habiles d’entre eux car ils parvenaient à esquiver les tirs de Frédéric sans subir de blessures mortelles. Se contentant jusqu’à maintenant de tirer avec ses deux mains réunies, Frédéric commença à tirer des rayons flamboyants de ses deux mains de façon indépendante. Mais cela ne suffisait toujours pas, les valides laissaient le temps aux blessés pour se recomposer et tournaient sans cesse pour harceler Frédéric. Soudain une masse imposante se faufila entre les villageois et vint heurter Frédéric de plein fouet. Le stalag avait trouvé sa cible au-dessus de laquelle il se trouvait maintenant.
De son côté Jeremiah n’éprouvait aucune difficulté. Une simple entaille de son épée suffisait à réduire à l’état de glaçons ses adversaires. De sa main gauche il repoussait via la télékinésie les villageois trop hardis pour ne pas être submergé par la masse. Entendant une cavalcade effrénée dans sa direction, le vampire comprit de suite qu’un stalag l’avait pris en chasse. Sous la forme d’une sphère télékinésique grandissant brutalement, Jeremiah repoussa tous les villageois autour de lui afin de déployer ses ailes et s’envoler. Il eut à peine le temps de s’élever dans les airs de 3 mètres qu’il ressentit une terrible morsure à sa cheville gauche : le stalag était parvenu à l’attraper avant qu’il ne soit trop haut.
Avec sa force extravagante, Miles repoussait sans mal les villageois qui avaient la folie de s’en prendre à lui. Cela ne l’empêchait toutefois pas de subir diverses entailles de leurs griffes glaciales. Bien qu’il pulvérisait leur crâne de ses poings, cela ne suffisait pas pour les neutraliser car ils se reformaient au fur et à mesure qu’il les frappait. Le stalag qui avait pour ordre de le tuer sauta sur lui du toit d’une des maisons de la ruelle où il se trouvait. Il eut tout juste le temps de lever son bras gauche pour l’empêcher de se faire griffer au visage.
Quant à Io, la jeune cyborg appliquait sa stratégie de façon systématique. Elle agrippait l’un des villageois et s’envolait avec lui pour le débiter en copeaux en l’air avec sa tronçonneuse. Bien sûr l’application d’une telle stratégie prenait du temps mais elle était efficace. Alors qu’elle venait d’en finir avec sa troisième victime, elle vit parmi la foule le stalag qui en avait après elle.
Enfin, Reese s’appliquait à copier la stratégie de Io mais avec une moindre rapidité. Alors qu’il s’envolait avec sa troisième et future victime, il sentit une masse s’abattre sur lui. Le stalag qui l’avait pris en chasse venait de sauter d’un toit et lui lacérait le dos de ses puissantes griffes.
Au sol, Frédéric se débattait avec le stalag en roulant de part et d’autre et souleva un léger nuage de particules de glace. Soudain la créature ouvrit sa gueule et tenta de le mordre au visage. Frédéric parvint à la retenir de ses mains au niveau de la gorge.

« - Tu veux becter quelque chose ? Alors mange ça ! » dit-il en enfonçant sa main gauche dans sa gueule et produisant un puissant rayon de flammes qui traversa la créature de part en part, la faisant littéralement fondre sur lui.

Après quoi, Frédéric se releva face à la vingtaine de villageois toujours prêts à le tuer de leurs mains.
De son côté, Jeremiah ignora la terrible douleur de la mâchoire qui meurtrissait ses chairs et secoua sa jambe gauche vigoureusement pour tenter de faire lâcher le stalag, mais en vain. Il replia alors sa jambe et trancha la tête du stalag d’un grand coup d’épée. La tête du monstre restée accrochée à sa cheville se fendit et éclata en morceaux. Le corps de la créature connut le même sort et explosa avant de toucher le sol.
Repoussant le stalag toujours de son bras gauche, Miles eut la surprise de sentir son bras droit immobilisé par trois villageois qui tentaient de l’empêcher de frapper le stalag. Il fronça des sourcils et d’un coup sec, il envoya les trois villageois s’écraser contre une maison. Après quoi il fit disparaître sa main droite pour attraper le stalag par la queue. En ramenant sa main à son emplacement originel, il délogea le stalag de sur lui. Le saisissant de sa main gauche par la queue également, Miles entreprit de s’en servir comme d’une massue sur les villageois. Il découvrit alors une chose intéressante : la glace qui composait les stalags était d’un froid plus intense que celle dont était fait les villageois. Ainsi à chaque fois qu’il parvenait à faire en sorte que le stalag griffe les villageois, ces derniers ne tardaient pas à se fendre et exploser en glaçons.
Quant à Io, elle fondit vers le stalag et l’emmena dans les airs avec elle. La créature la déchira de toutes part avant qu’elle ne le neutralise en la démembrant. La jeune cyborg resta un moment en l’air afin que ses blessures cicatrisent un minimum avant de repartir au combat.
Enfin, Reese dut lâcher le villageois qu’il venait de prendre pour s’occuper du stalag qui lui déchirait littéralement le dos. La créature était bien ancrée sur son dos et même les pointes acérées que Reese créait sur son dos et qui transperçaient le monstre de part en part ne lui fit pas lâcher prise. Reese se débattait comme un beau diable mais rien n’y faisait, le stalag continuait de le déchiqueter, exposant sa colonne vertébrale à l’air. Soudain Reese ressentit une douleur atroce et perdit l’usage de ses jambes. Les rapports d’avaries qui arrivaient en masse dans son cerveau furent soudain plus insistants. Le stalag venait de rompre sa colonne vertébrale, le rendant hémiplégique. Sans ses jambes, aucun moyen de rester en l’air. La chute fut brutale. Il heurta d’abord un toit, le stalag perdit prise avec deux de ses quatre pattes. Tous deux roulèrent en roulé boulé jusqu’au bord du toit avant de chuter dans la rue en soulevant un épais nuage de glace. Transformant son bras gauche en spatule, il parvint enfin à déloger le stalag et l’expulser à quelques mètres de lui. La créature atterrit sur le dos. Le temps qu’elle mit pour se relever permit à Reese de métamorphoser son bras droit en canon. Il visa le monstre et tira un rayon à énergie de haute intensité, puis un autre, encore un autre et encore un autre jusqu’à ce que la créature ne soit plus qu’une flaque sur le sol.

Sur la place du village, debout face aux villageois qui restaient pantois devant la mort du stalag, Frédéric saisit l’occasion et fit fondre deux d’entre eux avec deux rayons de flammes. Malheureusement les villageois restants réagirent promptement et esquivèrent les tirs suivants. Frédéric ressentit soudain le contrecoup de son combat au corps à corps avec le stalag. La créature, non contente de le lacérer, lui avait aspiré beaucoup d’énergie calorifique et il s’en rendit compte lorsque sa vue commença à se brouiller sous la fatigue. Ses tirs devinrent moins fréquents et bientôt il dût s’arrêter. Il n’eut rapidement plus la force de se tenir debout et mit un genou au sol.
Entre-temps, Jeremiah avait neutralisé cinq autre villageois avec son épée recouverte de glace et il ne fut bientôt plus qu’en face d’une dizaine d’hommes, ayant réduit leur nombre de moitié. Il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin.
De son côté, Miles avait repoussé le combat jusqu’au niveau du forgeron factice. Se servant toujours du stalag comme d’une arme mortelle, il rattrapait son retard sur Jeremiah à vive allure, abattant parfois jusqu’à deux villageois en même temps.
Ayant repris sa technique implacable, Io avait débité deux autres villageois lorsqu’elle reçut un appel de détresse : Reese était en grand danger. Lançant le repérage du cyborg, son analyse montra que ses signes vitaux décroissaient rapidement. Sans réfléchir un instant de plus, Io vola à toute vitesse vers Reese lorsqu’elle le vit au sol en train d’être lynché par les villageois qui le lacéraient à tour de bras. Elle transforma les siens en tronçonneuse et atterrit en grand fracas juste à côté de Reese, repoussant les villageois tout en en découpant trois d'entre eux en deux. Faisant reprendre à son bras gauche sa forme normale, elle prit Reese par un bras et s’envola immédiatement. Elle constata alors que les villageois qui en avaient après elle, l’avaient poursuivie jusqu’ici et s’étaient joints à ceux de Reese.

« - Mon module de régénération a été endommagé. Je suis devenu une unité inopérante. Dépose-moi sur un toit et neutralise-les » lui dit calmement et de façon détachée Reese.

Io le regarda et l’analysa en profondeur. Il était vrai que son module de régénération était dans l’incapacité de produire de nouvelles nanites mais elle pourrait lui injecter un peu des siennes pour procéder à sa réparation une fois débarrassée de ces créatures. La cyborg déposa alors Reese sur un toit, à l’abri des villageois. Après quoi elle plongea vers la foule pour reprendre son éradication systémique.

Les villageois se rapprochaient de plus en plus de Frédéric dont il sentait la chaleur baisser notablement. Lorsqu’ils furent assez près, Frédéric releva la tête avec un sourire.

« - 114, il est vrai que ça aurait été un peu trop pour moi, mais une vingtaine … »

Il se releva en un éclair et produisit une surpuissante explosion qui ravagea toute la place. Les 22 villageois qui étaient là furent d’abord projetés en l’air par le souffle de l’explosion avant d’être vaporisés par les flammes ardentes de Frédéric.
Durant la ruse de Frédéric, Jeremiah était venu à bout du dernier de ses agresseurs. Tous les autres étaient répandus de-ci de-là à l’état de grêlons. En sentant la terrible explosion qu’avait provoquée Frédéric, il tourna la tête et se précipita à sa rencontre, craignant le pire.
De son côté, Miles avait fini également de charcuter les villageois à coups de stalag avec lequel il était bien embarrassé. Malgré les nombreuses fois qu’il le fracassait contre les maisons environnantes, il se reconstituait inlassablement. Toutefois il observa un léger ralentissement dans sa régénération, à croire que la bête commençait à se fatiguer.
Jeremiah rejoignit Frédéric sur la place du village qu’il retrouva à genoux sur le sol.

« - Frédéric ? »

« - Ça va ! Je suis juste encore complètement à poil » dit-il en rigolant.

« - Bon, ben si t’es en forme tu vas peut-être pouvoir m’aider » déclara Miles qui venait de les rejoindre sur la place en traînant le stalag par la queue derrière lui. Le monstre se débattait comme un beau diable pour s’échapper et laissait sur le sol de grandes griffures.

Miles l’expédia haut dans le ciel. Frédéric comprit son but. Il se releva et décocha un puissant tir de flammes sur la créature qui s’évapora.

« - Où sont Io et Reese ? » s’enquit-il.

Il trouvait en effet curieux qu’ils ne les aient pas déjà rejoints. Soudain un terrible tremblement de terre se fit sentir. Immédiatement, ils partirent à leur recherche tandis que le sol ne cessait de trembler sous leurs pieds.
Au détour d’une rue, ils virent la jeune cyborg toujours confrontée à des villageois. Io en avait débité cinq autres depuis qu’elle avait déposé Reese sur le toit mais il en restait encore une trentaine. Plusieurs d’entre eux essayaient d’escalader une des maisons de la rue, ignorant complètement Io. C’est alors qu’ils virent Reese en piteux état sur le toit.

« - Merde ! J’aurais mieux fait de garder mon stalag, moi ! »

Jeremiah fondit sur les villageois et les trancha à tours de bras. Frustré car estimant qu’il n’allait pas assez vite, il vit avec stupéfaction une épée de glace germer dans sa main gauche. Ne cherchant pas à comprendre, il se remit au travail.
Frédéric restait à l’écart, zébrant la rue de tirs enflammés de sa main droite et vaporisant les villageois que Miles s’amusait à expédier en l’air de sa main gauche.
Les derniers villageois succombèrent rapidement sous les efforts coordonnés des trois nouveaux venus.
Néanmoins, pendant tout ce temps, les tremblements de terre n’avaient pas cessé. Soudain une cacophonie de hurlements bestiaux retentit et d’horribles craquements se firent entendre. Tous semblaient provenir de la place du village. Frédéric bondit sur le toit récupérer Reese et tous se précipitèrent sur la place pour savoir ce qu’il arrivait.
La place était zébrée de fissures qui s’accentuaient de plus en plus au fur et à mesure que les craquements devenaient de plus en plus forts. A peine eurent-il le temps de poser le pied sur la place qu’une très grande partie de cette dernière se démantela. Les gigantesques parcelles de la place se soulevèrent comme des icebergs avant de sombrer dans une gigantesque faille creusée sous son sol. La cacophonie de cris retentit à nouveau, plus puissante que la première fois. Une créature sans nom, titanesque, entièrement faite de glace, apparut alors devant eux en sortant de la faille dans un grand nuage de neige et de glace.

« - L’Hurlegivre, je présume » dit alors Jeremiah.


Dernière édition par Jezekiel le Dim 21 Sep - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» REILLANETTE , le VILLAGE DE TIDOU , EXISTE
» Spoil Bleach chapitre 274
» construire son village de sylvanians
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 60 - Un Village à anéantir :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 60 - Un Village à anéantir
Message le Mar 20 Mar - 14:24 par Shion
[Date originale : 26 Septembre 2011]
Bon bah, grosse boucherie avant le boss, on dirait Smile
 

Chapitre 60 - Un Village à anéantir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 5 - un Monde Blanc-
Sauter vers: