Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 125 - Pertes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1012
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

16122012
MessageChapitre 125 - Pertes

Terre 504 – Song Shan – la Savane du Droupla

Jûtokuna observa quelques secondes le cadavre de son adversaire hissé à l’un des plus hauts arbres bordant sa savane.

« - Miles Gravsten ! … Je me souviendrais de ton nom ! »

Sur ce le droupla tourna les talons et se dirigea vers l’orée de la forêt. Il ne tarda pas à disparaître dans l’ombre des arbres.
Derrière lui, le corps de Miles n’avait pas encore repris sa forme humaine et son sang continuait de s’écouler par les nombreuses blessures infligées. Après de longues minutes, l’écoulement sembla se tarir comme si tout son sang eut quitté son organisme. Ses blessures commencèrent à se refermer et les os tranchés se reformaient progressivement. De façon simultanée de multiples et petites cornes naquirent un peu partout sur son corps. Miles redressa la tête les yeux entièrement blancs. Etait-il encore lui-même ?

__________________

Demlos et Jeremiah s’échangeaient depuis plusieurs minutes de nombreux coups d’épée qui restaient néanmoins assez classiques étant donné leur potentiel à tous deux. Un spectateur aurait rapidement compris que ni l’un ni l’autre ne tenait à passer au niveau supérieur le premier. Ils furent alors rejoints par Jûtokuna que seul Demlos détecta dans un premier temps.
Les tatouages du DeadOne s’illuminèrent alors de vert et Demlos repoussa son adversaire d’un grand coup. Jeremiah sourit d’avoir réussi à obliger son ennemi à user de ses pouvoirs.

« - S’il m’est donné de te voir, j’ose imaginer que tu as remporté ton combat, Jûtokuna ! » dit alors le DeadOne sans détacher son regard de Jeremiah.

« - En effet ! Miles Gravsten fut un adversaire honorable mais il est désormais mort ! »

Contrairement à son adversaire, le regard de Jeremiah s’était détourné et porté sur le droupla. Ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’il prononça ces mots.

« - Première erreur ! » prononça Demlos.

En même temps il envoya son épée d’ébène comme s’il fut agi d’une lance en plein sur Jeremiah. Bien qu’ayant saisi ce qui semblait être une ouverture, Demlos oubliait manifestement la vitesse dont son ennemi pouvait faire preuve. Son épée, aussi résistant que fut son bois, se brisa en mille éclats contre le bouclier télékinésique qu’avait dressé le vampire en réaction. Une colère sourde s’empara de Jeremiah, ses yeux furent envahis d’une énergie bleue comme ce fut le cas contre le Pânî Lama.

___________________

Plus profondément dans la jungle, Hikari continuait à jouer bien malgré elle au petit jeu de cache-cache instauré par Gokuwaru. Ses flèches de lumière transperçaient littéralement toutes les cibles sur lesquelles elle tirait mais sans jamais que ce fût ce satané lama.

« - Encore raté, Kirameku-chan ! » dit la voix de Gokuwaru suivie d’un petit rire.

Comme à chaque fois qu’elle ratait sa cible, Hikari fut frappée en un éclair par l’arme du lama : le Ruyi Jingu Bang. L’arme légendaire de Sun Wukong était transmise à chaque nouveau Lakarï Lama et était une arme redoutable pour qui savait maîtriser sa puissance … ce qui était manifestement le cas de Gokuwaru. Ce fabuleux bô était capable de s’allonger sur une distance phénoménale et sa vitesse dépendait essentiellement de la sérénité de celui qui le maniait. A chaque fois qu’Hikari manquait sa cible, Gokuwaru la frappait de son bâton et chaque fois à un endroit différent du corps. Cette fois ce fut dans la pliure du genou gauche. La frappe fut si puissante que la jeune femme crut dans un premier temps que sa rotule avait été éjectée. Fort heureusement il n’en était rien et ses réflexes l’avaient sauvée jusqu’ici de frappes mortelles. Après chaque frappe elle avait l’habitude de réagir promptement et de tirer là d’où elle pensait que le bâton venait. Mais cette fois elle se retint de le faire. Jusqu’à présent, elle jouait le jeu de son adversaire et bien évidemment cela ne lui avait pas vraiment réussi. Elle réfléchit un instant à la tactique qu’elle allait pouvoir adopter lorsqu’elle s’enveloppa de lumière. Rapidement elle décocha des séries de flèches avec une extrême vitesse. Étrangement, ses flèches ne furent point des traits de lumière qui zébraient la jungle mais de simples munitions de bois. Elle en tirait tout azimut, tout autour d’elle.

__________________

Tai Shan

Frédéric, Wade et Isaac suivirent le rikishi durant de longues minutes sur l’escalier taillé à même la roche qui menait au sommet du Tai Shan. De stature imposante, il leur masqua complètement la vue jusqu’au sommet. Le Tai Shan semblait être vierge, ou plutôt aride. Rien ne semblait pouvoir pousser dans ce désert de roches. Les seules installations qu’ils purent observer furent des puits creusés dans le sol. A son sommet il n’y avait strictement rien et surtout pas l’ombre d’un lama.

« - Il n’y a rien ici ! Où est votre lama ? » demanda Wade tandis que Frédéric surveillait les parages.

« - Mon lama n’est pas ici ! » répondit Orokana en se retournant tout souriant.

« - Pourquoi nous avoir fait monter jusqu’ici alors ? Tu nous as fait perdre du temps ! » rétorqua Frédéric manifestement en colère.

« - Pas fâché ! Pas fâché ! Mon lama n’est pas au sommet, il est dans sa demeure ! Hi hi ! » répliqua-t-il en agitant les mains devant lui.

« - Où est-elle ? »

« - Venez ! Venez ! C’est ici ! »

Le rikishi se dirigea alors vers l’un des nombreux puits au sein duquel un escalier descendait. Ces puits étaient en fait des cavernes creusées dans la roche qui servaient d’habitations. Orokana les invita à descendre les premiers. Ainsi, ils s’enfoncèrent à quelques mètres sous terre avant de voir de la lumière, celle prodiguée par des flambeaux.

« - Je n’aime pas ça ! » glissa Frédéric à voix basse à Wade.

Ce dernier hocha la tête comme pour lui dire que lui non plus. Arrivés dans une partie bien large de la grotte, ils virent de part et d’autres des barreaux d’acier noirs, comme s’il fut agi de cellules de prison … ce qui était le cas. Toutes les cellules étaient vides, sauf celle du fond. Assis en tailleur s’y trouvait une créature semblable à un minotaure fait d’une roche compacte et claire et habillé d’un simple pagne.

« - Qu’est-ce que ça signifie ? » demanda Wade.

« - C’est notre lama ! » répondit Orokana avec un grand sourire.

« - Pourquoi est-il emprisonné ? » demanda Frédéric.

« - Parce qu’il n’est pas comme nous ! Hi ! Hi ! »

____________________

Song Shan

Le corps de Jeremiah s’entoura d’une matière semi liquide. Ni tout à fait un liquide, ni tout à fait un solide mais une sorte de gel informe et hétérogène qui s’effondra rapidement et se dispersa. Cela surprit tout autant Demlos et Jûtokuna que Jeremiah lui-même. En effet ce n’était pas du tout ce qu’il avait voulu provoquer et semble-t-il qu’il ne maîtrisait plus autant son pouvoir élémental qu’au Hua Shan. Depuis son départ de cette montagne, il avait ressenti une sensation bizarre, semblable à de la fatigue, comme si depuis il n’avait jamais pu vraiment récupérer. Néanmoins, physiquement il se sentait bien, il avait l’impression de s’être vraiment remis. La ressentant maintenant bien plus clairement, il comprit que cette sensation de fatigue était imputée à son contrôle hydrique. Au Hua Shan, ses pouvoirs s’étaient accrus de façon phénoménale en très peu de temps. Lui qui n’avait pas l’habitude de repousser un peu plus ses limites à chaque utilisation, comme pouvait le faire Frédéric avec sa pyrokinésie, il s’était brûlé les ailes et aller devoir tout réapprendre … du moins s’il en avait le temps. En effet il aurait dû s’en inquiéter avant d’être mis au pied du mur en plein milieu d’un combat.

« - Qu’y a-t-il, vampire ? Tu as perdu tes petits pouvoirs ? » demanda Demlos.

« - C’est fort dommage pour toi, car je n’ai pas perdu les miens ! »

En un instant, trois brins d’herbe vinrent lacérer l’intérieur de l’avant-bras droit de Jeremiah, sectionnant ses tendons et lui faisant lâcher son arme.

« - Semble-t-il que tu as perdu ton arme également ! »

Demlos tendit son bras droit sur son côté et un amoncellement d’herbes vinrent former une nouvelle épée d’ébène juste sous sa main. Il se saisit de l’arme et se jeta sur Jeremiah lame en avant. Ce dernier savait fort bien qu’il devait se reprendre, qu’il devait remettre à plus tard son récent problème et se concentrer sur le combat présent avec les armes qui étaient les siennes à présent. Ainsi, il souleva par télékinésie la pointe de son épée tombée au sol et actionna sa détente qui vint lacérer la joue gauche de Demlos.

« - On dirait que j’ai raté mon coup ! Je visais plutôt l’œil à vrai dire ! » dit alors Jeremiah avec un sourire, satisfait de l’avoir surpris.

Demlos recula en deux petits bonds successifs.

« - Toujours aussi sournois à ce que je constate ! » dit-il en touchant sa plaie du bout de ses doigts de la main gauche.

Soudain, Jeremiah entendit un faible craquement derrière lui et un souffle d’air. Il eut tout juste le temps de se baisser pour éviter la gigantesque branche qui venait le frapper en traître.

« - Je ne suis pas le seul apparemment ! »

Sans dire un mot, Demlos fit pleuvoir sur Jeremiah une pluie de feuilles acérées. Les premières réussirent à lacérer superficiellement le vampire avant qu’il ne dresse un bouclier télékinésique sur lequel elles s’écrasaient inutilement … ou presque. Ce fut une parfaite diversion dont se servit le DeadOne pour frapper Jeremiah dans le dos avec une puissante branche. Le vampire se releva avec l’omoplate gauche le faisant atrocement souffrir. Néanmoins la blessure de son avant-bras droit s’était résorbée. C’était au moins ça de pris. A peine relevé, il ramena donc à sa main son épée. Immédiatement, Demlos réitéra la même attaque. D’abord une pluie de feuilles acérées, contrée par le bouclier de Jeremiah, puis une gigantesque branche venant le frapper de dos. Mais cette fois le vampire ne se laissa pas surprendre et contra la branche avec son épée. La branche ne se brisa pas et continua d’exercer une forte pression sur la lame de son arme, l’obligeant à conserver cette posture.
Jeremiah savait que ce n’était pas bon et que Demlos allait rapidement en tirer avantage. Prêt à réagir à tout moment, sa concentration fut troublée à la vue de la garde de son arme. En effet elle scintillait, comme recouverte de givre. Soudain des brins d’herbe vinrent lui lacérer le dos. La douleur fut telle qu’il ne put maintenir la tension sur son arme et la branche finit par le frapper de plein fouet. Projeté contre un arbre, il lâcha son arme avant de tomber à terre sur le ventre. Au sol, un sarment d’herbe vint l’enserrer et l’immobiliser. Parvenant tant bien que mal à tourner la tête, Jeremiah aperçut un gigantesque arbre en enserrer un autre dans ses branches et commencer à le déraciner. Il ne faisait aucun doute qu’il allait ensuite l’abattre sur lui. Il tenta de se dégager mais en vain, des brins d’herbe toujours plus nombreux venaient le plaquer au sol. C’est alors qu’il vit son épée. En un instant il la souleva par télékinésie et la projeta telle une flèche sur lui-même. La lame vint trancher la majorité des brins d’herbe. Jeremiah déchira les derniers avec sa propre force et se roula sur le côté au moment même où le tronc frappait l’endroit où il était une seconde plus tôt. Le vampire se releva, haletant mais souriant, satisfait de voir l’expression de frustration qu’affichait le visage de Demlos.

« - Qu’attends-tu ? Frappe-le ! » cria ce dernier.

Un éclair parcourut le dos de Jeremiah lorsqu’il comprit que Jûtokuna se tenait juste derrière lui. Le droupla esquissa un début de mouvement tandis que le vampire était toujours sous le coup de la surprise. Puis rien ! L’attaque cinglante qu’il s’apprêtait à recevoir ne vint pas. Le droupla s’était immobilisé. Soudain une coupure très fine apparut sur la circonférence de son cou de laquelle de fins filets de sang s’écoulèrent. Un disque noir sembla surgir de l’intérieur de son cou qui engouffra l’intégralité de la tête du droupla. Sa tête réapparut immédiatement à quelques centimètres au-dessus du sol et trois mètres devant son corps. Elle tomba au sol et roula trois fois.
Derrière le droupla se tenait une silhouette difficilement discernable et obscure. Il ne pouvait s’agir que de Miles. Jeremiah fut soulagé de le voir et se détendit, souriant même de savoir que son ami avait trompé la mort. Toutefois son sourire s’effaça lorsque Miles avança à la lumière. De puissantes cornes avaient poussé sur ses épaules, coudes et genoux et un arceau de quatre cornes entourait son buste. Son regard était toujours aussi blanc et la fumée noire habituellement restreinte à son crâne semblait recouvrir tout son dos. Ce n’était plus Miles mais la créature qui s’était échappée de la Prison d’Ebène d’Ansfrid le Perfide.
__________________

Note : Jûtokuna Awai signifie « Sérieux maladif » en japonais

__________________

A suivre dans Ami ou Ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 125 - Pertes :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 125 - Pertes
Message le Lun 17 Déc - 10:13 par Nyko
Je pensais qu'Hikari se ferait tuer dans ce chapitre, j'avais plus de doute concernent Miles.
avatar
Re: Chapitre 125 - Pertes
Message le Lun 17 Déc - 17:02 par Shion
Ca va être galère de ramener Miles ^^'

Hikari a l'air de nous préparer une petite tactique sympa, j'ai hâte de voir ce que ça va donner Smile
avatar
Re: Chapitre 125 - Pertes
Message le Lun 17 Déc - 23:55 par Jezekiel
@ Nyko : désolé, mais je ne pensais pas avoir laissé sous-entendre qu'elle perdrait la vie.

@ Shion : faudra que tu attendes un peu pour ça ^^

Sinon, ça fait vachement plaisir d'avoir vos commentaires aussi vite après la publication de ce chapitre, merci ^^
Re: Chapitre 125 - Pertes
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 125 - Pertes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: