Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

29092013
MessageChapitre 166 - De sable et de sang, partie 2

Dimension 45026

Ce lieu si singulier, dirigé par les êtres synthétiques répondant au nom de Genetech, était en fait une gigantesque arène où des créatures venues de tout horizon et de toutes dimensions étaient forcées de s’affronter dans des combats barbares pour le plus grand plaisir des aficionados de ce genre de … "spectacle".
Tandis que des créatures aliens, aux physionomies diverses et variées, prenaient place dans les très vastes gradins, un puissant larsen se fit entendre. Les Genetech, de par leur nature, maîtrisaient parfaitement toute sorte de technologie et en temps normal, ils ne provoquaient aucun larsen du genre. Mais ils avaient découvert que c’était un moyen efficace d’attirer l’attention de leur public qui, en retour, savait parfaitement ce que cela signifiait : le début des jeux sur lesquels ils avaient parié de fortes sommes monétaires.
Contrairement à toutes les voix de Genetech entendues jusque-là, celle qui se fit entendre était plus sophistiquée, plus recherchée dans ses modulations si bien qu’elle se rapprochait grandement d’une voix d’un organique. Elle marquait des intonations qui retranscrivaient un sentiment artificiel d’engouement.

« - Bienvenue à toutes et à tous ! Que vous soyez Sluram, Malhic, Uruboes, Aendis, Welplin, Xricordien, Cmidan, Kéoliminac, Limias, Quilyriens ou encore Runs, vos devises sont également les bienvenues ! Veillez à rester dans vos gradins biosphériques propres et rappelez-vous que les seuls combats autorisés sont ceux qui se déroulent dans les arènes ! »

Après quoi il entreprit de présenter les jeux en eux-mêmes.

« - Pour cette 412ème édition, nous avons entendu vos demandes et avons donc mis l’accent sur cette race riche en possibilités et variations phénotypiques et génétiques : les homo sapiens, les humains. Ainsi nombreux seront les biogrammes qui seront humains ou des mutants humanoïdes. Pour les éminents membres du public qui nous rejoignent à cette édition, je rappelle le déroulement des jeux. Lors de la première phase, nous procéderons à des combats de mêlée générale opposant tous les biogrammes d’une même classe. Avant qu’ils ne se battent pour leur survie, la RandomWheel décidera du nombre d’entre eux qui auront le droit de survivre. Après quoi ils devront s’entre-tuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que le nombre exact de biogrammes valides désigné par la RandomWheel. Viendra ensuite le temps du tournoi et les matchs en un contre un où un seul sortira opérationnel de l’arène. Lors des affrontements, les règles sont simples : il n’y en a aucune. Maintenant que les règles sont exposées, que les jeux débutent ! »

Sur ce dernier mot, l’arène, plongée jusque-là dans le noir, s’illumina. Hormis les armatures en métal, elle faisait penser aux arènes antiques humaines avec le sol recouvert de sable.

« - Commençons par la première catégorie ! » déclara le Genetech Speaker.

Soudain des colonnes de lumières apparurent sur toute la circonférence de l’arène. Lorsqu'elles se dissipèrent, elles laissèrent place à une trentaine de créatures dont Frédéric et Rodan. Tous les autres concurrents étaient comme eux, des créatures mi-animales mi-humaines à différents stades. Malgré sa cécité, Frédéric restait calme et tentait de discerner chaque individu présent dans l’arène avec lui. De plus, sentir sur lui ses deux longues machettes et dans sa main l’étrange épée qui lui avait permis de libérer la valkyrie le rassurait un peu. Il n’était pas désarmé … néanmoins, il n’était pas le seul dans ce cas.

« - Sympa ton épée ! » lui adressa Rodan qui était juste à côté de lui.

« - T’approches pas trop si tu ne veux pas goûter à son tranchant ! » lui répondit Frédéric qui n’avait aucune confiance en lui et en ce qu’il lui avait confié … même si pour l’instant, cela s’était avéré vrai.

« - La RandomWheel s’est arrêtée sur le chiffre 8 ! Combattez ! » déclara alors Speaker.

C’est alors que les harnais de tous les biogrammes s’éteignirent, leur permettant de bouger comme ils le voulaient. Des grognements et autres hurlements se firent alors entendre lorsque la grande majorité des guerriers se transformèrent en leur alter ego animal.
Mais déjà une femme, se transformant en lapin humanoïde, mourut, embrochée sur la très longue lance d’un puissant Centaure.

« - ‘tain ! Change-toi ! » lui adressa Rodan qui s’était déjà métamorphosé en entendant sa voix devenue soudainement plus grave.

Le tintamarre était tel que Frédéric fut quelque peu désorienté. Alors qu’une sorte de gigantesque Minotaure le chargeait, Frédéric fut projeté et plaqué au sol violemment.

« - J’t’ai dit de te changer bordel ! » lui dit alors Rodan.

En effet son ancien adversaire venait de lui épargner la douloureuse expérience d’être frappé de plein fouet par plus d’une tonne lancée à toute vitesse. Rodan se releva pour s’en prendre à un homme rat qui venait les prendre en traître tandis qu’ils étaient encore vulnérables. Quant à Frédéric, il se releva quelque peu désorienté. Alors qu’il venait d’égorger le fameux homme rat, Rodan vit une espèce de lézard géant se précipiter vers Frédéric avec une hache à la main.

« - A ta droite, tire, MAINTENANT !!! » lui cira-t-il.

Plus par réaction qu’autre chose, Frédéric manifesta une puissante colonne de flammes rouges à sa droite ... et carbonisa son agresseur.
C’est alors que le Minotaure revint à la charge. Rodan tenta de l’intercepter mais un autre concurrent se dressa en travers de sa route, lacérant de ses griffes l’air juste devant son abdomen. Mais finalement, Frédéric n’eut pas besoin de lui. Se reprenant, il se retourna vers le Minotaure en furie qui lui fonçait dessus. En un clin d’œil il se métamorphosa et sauta sur le dos du Minotaure en lui enfonçant son épée étrange dans la nuque. Le Minotaure mourut avant même de s'affaler sur le sol quelques mètres plus loin emmené par son élan.
Après quoi, il fut rejoint par Rodan une fois qu'il en eut fini avec son lézard. Tous deux se battirent quasiment dos à dos, veillant l'un sur l'autre.
Dans l'arène, trois autres individus isolés n'étaient pas aussi véhéments que la masse et se contentaient de riposter à toutes attaques qui leur étaient adressées avec chacun un style bien particulier. Tout d'abord il y avait un homme-cerf. Sa physionomie leste le désignait comme cible privilégiée de toutes créatures sans scrupules qui pensaient pouvoir en venir à bout facilement. Mais l'homme possédait une dextérité hors du commun avec son gigantesque bô.
D'autre part, il y avait cette créature d'aspect grotesque à mi chemin entre l'homme et la tortue. Malgré son aspect, son agilité n'avait que peu d'équivalent dans l'arène et il maniait ses deux nunchakus avec une grâce sans pareille.
Enfin, le dernier de ces trois ovnis était un homme blanc à la chevelure mi-longue blanche argentée et vêtu d'un trench-coat rouge. L'homme n'avait pas pris la peine de se métamorphoser en son alter ego animal mais n'en semblait pas moins redoutable. Il cantonnait ses mouvements au strict nécessaire, sans superflu mais avec une rapidité et une force impressionnantes … comme aurait pu en témoigner l'homme hippopotame qui vit son larynx écrasé d'un unique et fulgurant coup de poing.
De leurs côtés Rodan et Frédéric s'en sortaient plutôt bien jusqu'à ce qu'un homme-rhinocéros leur fonce dessus et les oblige à s'éloigner l'un de l'autre. La créature était particulièrement grande et massive et, surtout, armée d'une gigantesque masse d'arme. A peine furent-ils séparés que Rodan eut affaire à un homme-crabe dont les puissantes pinces sifflaient à ses oreilles. Aussi acérées furent-elles, les griffes de Rodan ne semblaient pouvoir traverser la carapace de son ennemi. Quant à Frédéric, soudainement, il sortit de son obscurité. Il commença à voir une lumière éloignée, comme si elle était au bout d'un long couloir. Le don de la valkyrie agissait enfin. Néanmoins en l'état actuel, il ne pouvait encore compter sur elle et elle le gênait plus qu'autre chose. Il choisit donc de se forcer à fermer les yeux pour le reste du combat. En effet, à son ouïe, il ne devait rester guère beaucoup plus qu'une dizaine d'individus.
Autour de lui, il entendait le son des sabots du Centaure qui semblait guetter les combats afin de trouver une ouverture et réduire encore un peu plus le nombre d'adversaires. Soudain il fit son choix et sans s'approcher, il arma son bras et lança avec une force inouïe sa lance droit sur Frédéric qui se prit l'arme de jet en plein poumon droit. Frédéric laissa échapper un hurlement et posa le genou au sol. Hormis Rodan et l'homme-crabe, tous s'immobilisèrent. En effet ils n'étaient plus que neuf et tous pensaient qu'en laissant le Centaure agir et achever sa cible, cela mettrait un terme au cauchemar que tous étaient en train de vivre.
Voyant Frédéric à la merci du Centaure qui s'approchait de lui, Rodan enrageait d'être aux prises avec le crabe. Alors qu'il allait sortir sa Larme de Dana, la situation de Frédéric connut un rebondissement. Tentant d'ignorer la douleur autant que possible, Frédéric se concentra et s'enflamma, faisant fondre, évaporer le métal de la lance sous une flamme orangée. Tout en faisant cela, il se redressa, ouvrit les yeux et fit face au Centaure qui fut stupéfait par cette force de volonté.

« - Loup, tu as un véritable esprit guerrier ! C'est pourquoi je t'épargne pour cette fois ! »

Sur ces mots, le Centaure matérialisa une nouvelle lance et la lança sur un homme-caméléon qui s'était camouflé depuis le début du combat sans jamais affronter quiconque. La créature ayant rendu son dernier souffle, un son fut émis par les harnais, signe qu'ils s'étaient réactivés. Tous s'immobilisèrent sauf l'homme-crabe et Rodan. Ce dernier avait compris qu'ils étaient arrivés au chiffre que les Genetech avaient déterminé et tentait de s'éloigner de son adversaire. Mais celui-ci ne semblait pas vouloir s'arrêter là et poursuivit ses offensives jusqu'à ce que son collier ne lui assène une puissante décharge. La créature mordit la poussière. Néanmoins elle était encore vivante comme en témoignait sa poitrine qui se soulevait et s'abaissait régulièrement.
Frédéric tenta de voir quoi que ce fut autour de lui, mais sa vue continuait de lui donner l'impression d'être dans un tunnel.
Une petite voix synthétique fut émise du harnais qui leur indiqua de ne plus bouger. L'instant d'après, tous furent baignés par une puissante colonne de lumière qui les téléporta pour les ramener dans leurs batteries respective afin d'être désarmés et renfermés dans leurs cellules.

S'ensuivit la mêlée de deuxième catégorie, celle des golems. C'est ainsi que Miles vit le golem de pierre être emmené … pour ne plus jamais revenir. Semble-t-il que sa gouaille et sa férocité manifeste ne lui avaient pas suffi pour survivre à cette mêlée généralisée.

Après quoi, quatre nouvelles catégories disputèrent leurs mêlées sanglantes. La catégorie Homo Sapiens ne vit que trois individus survivre au carnage. L'un d'eux portait une curieuse armure. La catégorie Aliens parmi lesquels la RandomWheel avait déterminé qu'il devait en survivre douze. Suivirent les catégories Fantastique, avec dix survivants, et Cyborgs à dominante synthétique, avec quatre survivants.

Finalement vint la catégorie Cyborgs à dominante organique dans laquelle Wallace concourrait. Wade vit un Genetech le sortir de sa cellule et l'emmener vers la plate-forme d'envoi. L'homme avait été docile d'un bout à l'autre du chemin alors qu'ils avaient compris depuis longtemps ce qui se passait, depuis que leurs premiers compagnons d'infortune dans cette batterie n'étaient pas tous rentrés. Ceux qui avaient eu assez de force pour survivre, leur avait raconté ce qui se passait au-dessus de leurs têtes.
C'est ainsi que Wallace fut téléporté dans l'arène avec les armes qu'il avait en arrivant dans cette dimension. Toutefois, il remarqua avec un certains plaisir que toutes avaient été rechargées à bloc. Au moins il aurait plus de chance de survivre que si elles étaient restées vides.
Autour de lui, il vit de nombreux individus cybernétiquement améliorés à divers degrés. L'air de rien, Wallace les observa tous afin de déterminer lesquels seraient les plus dangereux afin de les éviter au possible. L'un d'eux ne semblait pas avoir sa place ici. Il était entièrement protégé par une armure cybernétique verdâtre avec une visière dorée qui ne laissait rien voir de son visage. Un autre dont il faudrait qu'il se méfie était un homme de haute stature, habillé avec un style motard et muni d'une gigantesque tronçonneuse en guise de bras gauche. La lame dépassait facilement le mètre de longueur. Au corps à corps, il devait être redoutable. Les passant tous en revue, il s'immobilisa en voyant une jeune femme aux cheveux bleus et au bras droit entièrement synthétique. Il la reconnut immédiatement comme celle qu'il avait vue lors de sa vision sur la Terre précédente. La femme qui devrait devenir sienne dans un avenir incertain … si cela devait arriver car ça avait l'air bien mal parti ainsi. C'est alors que la voix de Speaker retentit.

« - La RandomWheel a choisi de n'en laisser survivre que huit ! Que la mêlée commence !»

Les harnais s'éteignirent et sans attendre les plus violents d'entre eux commencèrent les hostilités. L'homme en armure verdâtre se saisit de son fusil d'assaut mais sans attaquer quiconque. Contrairement à celui à la tronçonneuse qui coupa en deux en un instant son voisin de gauche avant de se retourner vers celui de droite à qui il fit subir le même sort tout en rigolant. Dans cette foule de malade, Wallace était celui qui semblait le moins modifié, le plus inoffensif de tous … ce fut une erreur qu'ils ne comprirent que trop tard. De son fusil mitrailleur il descendit les deux premiers cyborgs qui se jetaient sur lui avant que des bandes métalliques animées ne s'en saisissent et ne le lui arrachent des mains. A l'autre bout se trouvait une créature entièrement recouverte de ces mêmes bandes et ressemblait ainsi à une momie. Immédiatement après lui avoir arraché l'arme, la momie lui lança d'autres bandes, aiguisées comme des rasoirs. Wallace esquiva de plusieurs roulades avant de se saisir d'une petite arme de poing et de lui envoyer plusieurs balles. Mais tous les projectiles s'écrasèrent sur ses bandes. De suite il changea d’arme et opta pour le lance-grenade. Dès le premier tir ce fut concluant : l’espèce de momie accusa le choc et resta assez longtemps au sol pour permettre à Wallace de s’éloigner d’elle en reculant prudemment. C'est alors qu'il se cogna le dos contre quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Il se retourna précipitamment pour faire face à cette nouvelle menace et se rendit compte que c'était la fille aux cheveux bleus. Cette dernière ne réfléchit pas et commença à armer son poing droit.

« - Hola ! On n'est pas obligés de s'entre-tuer ! « lui dit Wallace.

« - Je crois que tu n'as pas bien vu dans quelle merde on se trouvait mon gars ! »

« - Ah ? Tu crois ? Je viens de me coltiner une espèce de technomomie. Ce que je veux dire, c'est qu'on est sûrement ceux qui sont restés les plus humains de toute cette bande de malades. Autant se concentrer sur eux, d'abord, non ? »

« - Okay ! Ça me va ! »

« - Moi c'est Wallace, Drake ! »

« - Lilliana ! »

Tous deux s'entraidèrent à survivre à cette première épreuve des plus barbares jusqu'à ce qu'il ne reste plus que huit d'entre eux debout. Parmi eux se trouvaient le motard à la tronçonneuse, le mec en armure verte et la ''technomomie''.
Les huit survivants regagnèrent ainsi leurs batteries et firent place à la catégorie des Bêtes. Parmi toutes les monstruosités sans cervelle qui se trouvaient dans cette catégorie, seules cinq d'entre elles survécurent. Cette mêlée laissa derrière elle de nombreuses dépouilles littéralement pétrifiées.
Le Genetech Speaker annonça alors qu'il était temps de laisser la place à la catégorie des Revenants.

___________________________

A suivre dans le chapitre 167 : De sable et de sang, partie 3

___________________________

De nombreux guests sont déjà "apparus" dans ce chapitre. Saurez-vous les retrouver ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» HPI Baja 5B & 5T sur sable de plage [2ème Partie]
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7
» Twilight chapitre 5 : Révélation 2ème partie
» [2011] Twilight - Chapitre 4 : Révélation - 1ère Partie
» Vendredi 13 part 8: L'ultime retour
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2
Message le Dim 29 Sep - 16:15 par Shion
En guests, j'ai cru reconnaître Alice, et peut-être Busuzima de Bloody Roar.
avatar
Re: Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2
Message le Lun 30 Sep - 6:16 par Jezekiel
Alice était bien dans le chapitre ... ainsi qu'un autre personnage de Bloody Roar ... mais pas Busuzima ^^
avatar
Re: Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2
Message le Mer 4 Mai - 20:23 par Nyko
Faut que je relise un coup ce chapitre, j'ai reconnue Alice aussi et une tortue ninja.
 

Chapitre 166 - De sable et de sang, partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: