Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

02092012
MessageChapitre 110 - la Montée du Hua Shan

Terre 504 – Hua Shan

Frédéric et Miles ouvrirent les portes de la grange et Ruh Tao en sortit le premier pour faire face au Pânî Lama accompagné d’un nombre conséquent de moines vêtus de leur tenue d’entraînement et munis d’armes blanches, essentiellement à lames courtes.

« - Que vous prend-il honorable Pânî Lama ? Vous voulez nous faire mourir par les flammes au sein du Hua Shan ? Quelle hérésie est-ce là ? » proclama Ruh Tao d’une voix calme et posée.

« - Silence ! Celui qui ne rend pas honneur à la Grande Source ne peut être considéré autrement que comme un traître ! »

Se décalant légèrement sur la droite, Frédéric aperçut celui avec qui Tao conversait. Il eut la surprise de reconnaître le ninja qui avait fait irruption dans la jungle indienne.

« - Moi, le droupla du Hua Shan, un traître ? Le traître ne serait pas plutôt celui qui a empoisonné la Grande Source et vous a tous corrompus ? »

« - Le seul corrompu ici se trouve sous mon regard ! » déclara le Pânî Lama en se mettant en position, prêt à se battre.

C’est alors que Fûbaï sortit des rangs des assiégeants et prit la parole :

« - Il n’est pas nécessaire que notre honorable Lama se salisse les mains avec ces nuisibles. Laissez-les nous je vous prie et restaurez votre sérénité au temple ».

Le lama le regarda pendant qu’il parlait et lorsqu’il eut finit, il se redressa et rangea ses kunaïs. Sans dire un mot, il fléchit sur ses genoux et fit un formidable bond jusque sur le toit de la grange avant d’en exécuter un second vers le sommet de la montagne qui le mit hors de vue.

« - Fûbaï ? Es-tu bien sûr de pouvoir réaliser ce que tu viens de promettre au Pânî Lama ? Tu es loin d’être l’un de nos meilleurs guerriers » dit calmement Ruh en fermant les yeux, confiant.

« - Eh bien on va le vérifier de suite ! » dit-il avec un grand sourire avant que Frédéric ne lui brise la mâchoire d’un puissant coup de poing asséné à l’issue d’un bond tout aussi fulgurant.

L’impact envoya Fûbaï s’écraser contre le mur d’une petite maisonnette. Tous furent étonnés par cette action tout aussi soudaine qu’imprévue.

« - Ne les tuez pas, je vous en prie, ils ne sont pas dans leur état normal ! » conjura Ruh.

« - Désolé mais s’ils veulent nous tuer, on ne peut pas se retenir ! » répondit Frédéric sans se retourner.

« - Ouais ! Bien dit ! Let’s Go !!! » s’esclaffa Miles qui s’élançait vers les moines guerriers face à lui.

Le combat fut extrêmement court surtout lorsque Jeremiah entra en scène et repoussa violemment tous les moines d’une puissante onde de choc télékinésique, privant Miles du bon défouloir dont il avait besoin.

« - Non mais oh ! La joue pas perso comme ça ! » s’écria-t-il.

« - On n’a pas de temps à perdre avec du menu fretin alors que des combats plus importants nous attendent. De plus vos frères, Droupla Tao, sont tous saints et saufs … du moins autant qu’ils puissent l’être ».

« - Plus importants ? Hé ! Hé ! Hé ! … Oui, on peut le voir ainsi … Ce seront surtout vos derniers combats ! » dit alors Fûbaï tout en se relevant.

Il changea alors de forme et reprit sa forme originelle d’un gigantesque ver blanc humanoïde. Le long de ses tentacules brachiaux couraient deux lignes noires.

« - Comptez sur moi pour avertir le Lama des ressources dont vous êtes capables ! »

Après quoi il s’enfouit sous terre à une vitesse telle que personne n’eut le temps de réagir que déjà il avait disparu.

« - En route ! » dit alors Jeremiah en s’élançant vers l’escalier interminable de la montagne.

Sans dire un mot, Frédéric s’élança à sa suite, désirant tout autant en finir au plus vite. Il fut suivi d’Isaac puis de Miles et Ruh Tao. Derrière, Wade avait observé leurs faits et gestes et leur dynamique de groupe quasi inexistante. Si pour un combat pareil cela ne posait aucun problème, Wade était inquiet pour les combats à venir qu’il devinait de plus en plus titanesque. Mais peut-être que maintenant qu’ils étaient au complet, cela allait changer. Du moins c’est qu’il espérait avant de s’élancer à son tour.

Tout en gravissant les innombrables marches du Hua Shan, Ruh Tao organisa leur plan d’action qui comportait trois objectifs : libérer Kamaitachi car sa force pourrait leur être utile ; préparer et verser un colorant dans la Grande Source pour dissuader les membres non encore corrompus du Wu Yue d’en boire ; et neutraliser le Pânî Lama avant qu’il ne provoque des ravages avec la quintessence du pouvoir du Hua Shan qu’il est sensé garder. Ces trois buts devaient être menés de front car si le Lama se rendait compte que la roue tournait, il pourrait provoquer une véritable catastrophe. Ainsi il fut décidé de se répartir en binômes. Miles accompagnerait Ruh Tao jusqu’aux prisons où est enfermé Kamaitachi. Connaissant déjà les lieux, Jeremiah, accompagné de Wade, se rendrait à la cellule de Ruh pour concocter le colorant et le déverser dans la Grande Source. Enfin Frédéric irait avec Isaac à l’encontre du Pânî Lama pour tenter de dialoguer et gagner du temps pour que leurs compagnons les rejoignent.

Arrivés au sommet du Hua Shan, ils se séparèrent comme convenu vers leurs objectifs.
Immédiatement, Ruh Tao obliqua vers l’Est en direction de l’escalier qui redescendait en serpentant à flanc de mont.

« - Non ? Vous allez me dire qu’on s’est coltiné cette grimpée pour déjà redescendre ? » râla Miles.

« - Les geôles ne sont pas incluses dans le trajet touristique et ne sont donc pas atteignables via l’escalier principal. Ceci dit, depuis que nous nous sommes rencontrés, vous manifestez un tempérament bien différent de ceux de vos amis. Un comportement de râleur et de je-m’en-foutiste ne cadrent pas avec votre mission. Est-ce un genre que vous vous donnez ? »

Descendant l’escalier côte à côte, Miles le regarda quelques secondes ne sachant quoi lui répondre.

« - Eh bien … euh … je … euh … il faut bien un râleur dans un groupe et c’est moi ! »

« - Pourquoi cela ? »

« - Parce que sinon nos virées seraient d’un ennui mortel entre le mec qui parle juste le stricte minimum et l’autre qui s’enflamme en deux temps trois mouvements. Et je ne parle pas du p’tit dernier qui semble complètement à l’ouest ! »

« - Je vois, vous avez donc chacun vos défauts ».

« - Mouais ! Certains plus que d’autres on va dire » rétorqua Miles comme si ses derniers mots avaient un goût amer.

« - Et beaucoup de qualités aussi, sinon vous ne seriez pas là à prendre part à une guerre qui ne vous concerne en rien ».

« - Ouais mais ça c’est pour le fun. En vrai on adore avoir mal. On se fait démonter la face à longueur de temps et on en redemande. De vrais sados masos qu’on est en fait ! »

Ce fut au tour de Ruh Tao d’observer Miles quelques secondes sans dire un mot.

« - Quoi qu’il en soit vous êtes là à aider alors que vous auriez pu repartir d’où vous veniez une fois réunis. Aucun d’entre vous n’a émis de réserve … pas même le râleur de service. En vérité vous êtes aussi valeureux que vos comparses ».

« - Mouais ! Pas sûr qu’ils pensent pareil que vous ! »

« - Je suis sûr que si. S’ils n’avaient pas confiance en vous, ils ne vous auraient pas laissé partir seul avec moi ».

Ces mots firent réfléchir Miles le reste du trajet … qui fut rapidement écourté par la venue d’un obstacle en la personne de Run Tao.

« - Partez devant Miles ! Je dois m’occuper en personne de mon petit-fils ! » dit-il avant que Miles ne puisse dire quoi que ce soit.

« - Vous êtes sûr ? »

Ruh ne dit mot et devant la détermination qu’exprimait son regard, Miles comprit qu’il n’avait pas sa place dans ce combat. Il poursuivit alors sa descente. Run Tao s’écarta pour le laisser passer volontiers.

« - A tout de suite ! » lui glissa-t-il au passage.

« - Tu es bien présomptueux ! » lui adressa Ruh.

« - C’est toi qui l’est papi si tu crois pouvoir me battre comme ce matin ! »

______________________

De leur côté, Jeremiah et Wade se faufilèrent entre les maisonnées comme les créatures de la nuit qu’ils étaient. Ils arrivèrent sans peine à la cellule de Ruh Tao dont Jeremiah connaissait maintenant parfaitement l’accès.
A l’intérieur, le vampire rechercha la recette nécessaire à la concoction du colorant. Pour que leur stratagème soit efficace, il fallait que cela soit fait dans les règles du Wu Yue. En effet, à de rares occasions par le passé, la Grande Source avait été impropre à la consommation suite à des pollutions accidentelles en amont du Huang He. Le règlement exigeait alors que le droupla du Hua Shan y déverse un colorant bien particulier pour alerter les autres montagnes sacrées. En tant que droupla, la recette se trouvait donc dans la case de Ruh Tao. Il la découvrit à l’endroit exact que Ruh lui avait indiqué.
Immédiatement Jeremiah se mit à la recherche des trois ingrédients nécessaires et se mit à l’œuvre sans perdre un instant.

_______________________

Pendant ce temps, Frédéric et Isaac se dirigeaient en direction du temple principal du Hua Shan. De par ses dimensions, on ne pouvait pas le manquer. Toutefois il était le plus retiré et le plus haut des temples de la montagne. Les deux individus ne rencontrèrent aucune résistance, comme si tous les guerriers s’étaient regroupés pour les accueillir à la grange. D’un côté ce n’était pas plus mal, ils allaient pouvoir accéder au Pânî Lama plus rapidement.
Une fois arrivés dans le temple, ils ralentirent l’allure, Frédéric faisant attention à la moindre information que ses sens pouvaient capter.
Il n’y eut personne dans le vestibule et purent ainsi gagner la salle de prière. La pièce était suffisamment vaste pour y accueillir tous les moines de la montagne sans qu’ils aient besoin de se serrer. Au centre du mur, faisant face à la porte d’entrée, se trouvait le tapis de sol attitré au lama avec ce dernier agenouillé dessus. De part et d’autres de la pièce se trouvaient les tribus de kappas qu’il avait sauvées et accueillies en son temple. D’ordinaire craintives, les kappas semblaient surveiller leurs faits et gestes non par crainte mais comme si elles attendaient le moindre signe de faiblesse de leur part pour se jeter sur eux. Manifestement elles avaient aussi été corrompues par Fûbaï.
Le Pânî Lama, qui avait jusque-là les yeux clos, les ouvrit et leur lança un regard empli de hargne.

_______________________

La mixture prête, Jeremiah et Wade se dirigèrent à grandes enjambées vers la Grande Source. Mais un obstacle imprévu se dressait en travers de leur route en la personne de Fûbaï, ayant conservé sa forme originelle.

« - Je m’en charge ! » dit alors d’une voix calme Wade.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» LA JOUEUSE DE GO de Shan Sa
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan
Message le Dim 2 Sep - 21:35 par Shion
Ah, ça va être la grosse baston dès la semaine prochaine ^^
avatar
Re: Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan
Message le Lun 3 Sep - 14:01 par Nyko
Quand Miles se fait clouer le bec, apparement ça ne dur pas longteps^^

Par contre je pige pas pourquoi Fubaï n'est pas humain.
avatar
Re: Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan
Message le Lun 3 Sep - 15:05 par Jezekiel
Peut-être parce qu'il n'a jamais été question qu'il en soit un Smile

Relis le premier paragraphe du chapitre 101 et tout deviendra clair Wink
avatar
Re: Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan
Message le Lun 3 Sep - 16:40 par Nyko
Ah oui, je l'avais oublié çe passage tongue
 

Chapitre 110 - la Montée du Hua Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: