Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 213 - A l'origine d'une civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

23082014
MessageChapitre 213 - A l'origine d'une civilisation

Terre inconnue – Il y a plusieurs semaines.

Cela faisait plusieurs mois maintenant que Barbatos avait fait de cette planète son domaine. Lui et ses trois rois avaient exterminé les trois quarts de la population autochtone et réduit en esclavage le dernier. Le démon avait fait de l’ultime palais encore debout sa demeure et l’avait amélioré de nombreuses dorures en dépouillant les richesses du globe.
Au service du démon depuis des temps immémoriaux, Alejando Ouespec pénétra sans aucune difficulté dans le palais. Les humains que son maître avait asservis, avaient été modifiés pour remplir leur rôle de portiers et empêcher quiconque de pénétrer son havre pour l’importuner avec de quelconques offrandes futiles. A l’approche d’Ouespec, les gardes décroisèrent leurs armes d’hast et le laissèrent passer sans oser le regarder plus que nécessaire. Il accéda naturellement à la salle du trône où Barbatos était affalé sur un trône bien trop grand pour lui, se faisant servir des grains directement dans la bouche.

« - Aaaaah ! Alejando ! Ce n’est pas trop tôt ! »

Ouespec s’agenouilla à quelques mètres du trône sans dire un mot.

« - J’ai une nouvelle mission à te confier ! … Qui verra ta langue t’être utile ! »

Sur ces mots, il jeta un morceau de bois vaguement conique au sol, juste sous les yeux d’Alejando. L’homme hésita un instant avant de récupérer le morceau et de le placer dans sa bouche.

« - Merci seigneur ! » dit-il alors.

« - Tu vas te rendre sur la Terre 576 et rencontrer un petit homme haineux. Il m’amuse assez. Il se prend pour le roi d’une nouvelle race et n’a reculé devant rien pour la promouvoir. Tu vas lui proposer le quatrième pacte » déclara alors Barbatos dont les yeux brillaient d’une lumière jaune.
_____________

Terre 4950 – Bibliothèque d’Alexandrie – Hall d’entrée.

Frédéric et Demlos se faisaient face. Hormis leur poitrine qui se soulevait au rythme de leur respiration, aucun ne bougeait. Ils s’observaient mutuellement, se jaugeaient. Mais ce n’était pas le seul intérêt de Frédéric que de retarder le début du combat. En faisant cela, il permettait à ses compagnons de rechercher tranquillement l’accès au site alien sous la bibliothèque.

« - J’estime leur avoir laissé assez de temps ! Et si nous commencions ? » dit soudain Demlos.

Frédéric fut surpris qu’il devine la raison de son immobilisme … Surprise dont se servit son adversaire pour l’attaquer avec une nouvelle lame d’ébène qui filait droit vers son cœur. Frédéric tenta d’esquiver la lame. Bien qu’évitant une blessure mortelle, il ne put éviter une lacération qui courut du milieu de son pectoral gauche jusqu’à son épaule gauche. Du sang se mit à en couler.

« - Le premier sang est pour moi ! » dit le DeadOne, satisfait.

Frédéric le regarda en fronçant les sourcils.

« - Ce sera la dernière fois que tu le feras couler ! »

« - Je ne parierais pas là-dessus à ta place ! »

C’est alors qu’il fit un geste de sa main gauche. Frédéric vit du coin de l’œil des vrilles de bois se diriger vers lui. Il les esquiva sans peine d’un bond rapide. Se demandant d’où elles pouvaient bien provenir, Frédéric s’aperçut avec stupeur qu’elles s’étaient formées à partir d’un meuble bibliothèque en bois. Il jeta alors un rapide regard circulaire autour de lui et s’aperçut que la grande majorité, si ce n’est tous, étaient faits de bois.

« - On dirait que tu as entrevu ta fin prochaine ! » proclama alors Demlos avec un grand sourire.

D’un geste de la main gauche, Demlos créa de nouvelles vrilles par dizaines. Elles se jetèrent sur Frédéric telle une meute affamée. Comme pétrifié, Frédéric ne réagit pas face à cette attaque qui provenait de tous les angles. Pris dans un chaos de racines, on ne voyait plus grand-chose du corps de Frédéric. De son corps redevenu humain, seuls ses membres et sa tête étaient encore visibles, hors du nœud de racines duquel du sang s’écoulait goutte à goutte.

« - Avant que tu ne meures, il serait de bon ton que tu saches à qui tu avais affaire ! Je me présente en bonne et due forme donc. Demlos, Agent 5 de Corruption … ou, selon la hiérarchie en place, 4ème Chevalier de Corruption ! Maintenant tu peux mourir en sachant qui t’as envoyé en enfer ! »

« - Quatrième Chevalier, dis-tu ? J’imagine que c’est plus haut que Troisième valet » dit alors Frédéric.

« - BIEN ÉVIDEMMENT QUE C’EST PLUS HAUT, ESPÈCE DE DÉBILE ! » se mit à crier Demlos.

Puis le DeadOne se reprit.

« - Comment connais-tu ce rang ? » lui demanda-t-il.

« - Il se trouve que nous avons battu, il y a quelques heures de cela, le 3ème Valet d’Anarchie, un certains Faw’d’a » répondit Frédéric sans aucune difficulté.

« - Soit ! Mais un valet n’est en rien comparable à un chevalier ! » rétorqua Demlos non sans un sourire.

« - Je ne suis pas d’accord ! L’un comme l’autre est lâche ! Et l’un comme l’autre ne se rend pas compte lorsqu’il est déjà battu ! »

Sur ces mots, Frédéric s’enflamma avant de provoquer une explosion concentrée qui fit voler en éclats toutes les racines qui l’enserraient. Pieds à terre, son corps ne portait la trace que de coupures superficielles.

« - Comment est-ce possible ? Tu étais sensé avoir été … »

« - Transpercé par tes vrilles ? Je reconnais qu’il s’en est fallu de peu comme l’attestent toutes les coupures sur mon corps. Mais en reprenant ma forme humaine, mon corps fut moins volumineux et j’ai pu éviter plus facilement tes vrilles qui ciblaient, sous ton contrôle, une cible plus grosse ! »

Bien que contrarié, le visage de Demlos afficha de nouveau un sourire.

« - Il est vrai que mes vrilles sont quelque peu grossières dans leurs tâches … »

Soudain une profonde lacération s’ouvrit sur la joue droite de Frédéric sans qu’il n’ait vu d’où l’attaque provenait.

« - Voyons comment tu te débrouilles face à cela, maintenant ! »

De grands pétales blancs virevoltaient à toute vitesse tout autour de Demlos.
_____________

Terre inconnue – Royaume de Barbatos – quelques heures auparavant.

Une nouvelle fois, Alejando Ouespec se rendit au palais de Barbatos. Le démon avait une nouvelle mission à lui confier. A vrai dire, Barbatos lui confiait toutes les missions qui exigeaient un minimum de doigté. En effet, il ne pouvait compter sur aucun des trois autres rois à son service pour effectuer ce genre de mission.
Il trouva Barbatos convenablement assis sur son trône cette fois. Il tenait dans sa main gauche un crâne qui lui servait de coupe. De sa main droite il manipulait des visions du futur sous formes de brumes.

« - Alejando ! Tu vas te rendre sur la Terre 4950 ! Tu t’introduiras dans la bibliothèque de la ville d’Alexandrie et tu te feras malmener par un DeadOne jusqu’à ce qu’ils arrivent ».

« - Qui donc seigneur ? »

« - NE M’INTERROMPT PAS !! » cria Barbatos.

Dissipant les volutes de vision, il fit un geste rapide de sa main droite en direction d’Alejando. L’instant d’après, la langue du roi tomba au sol. Le démon la récupéra par télékinésie.

« - Ainsi, tu ne me couperas plus la parole ! Je parlais des quatre. Lorsqu’ils arriveront, le DeadOne ne fera plus attention à toi. Tu en profiteras pour kidnapper leur drone. Le vampire te poursuivra. La suite n’est pas lisible. Les visions autour du vampire sont obscures et ça ne me plait pas. Si tu en as l’occasion, tue-le ! »
_____________

Terre 4950 – Devant la Bibliothèque d’Alexandrie.

Enserrant Isaac dans sa main gauche, dont les doigts étaient devenus de gigantesques racines, Alejando sortit de la bibliothèque à vive allure. L’homme courait à une vitesse que son physique ne laissait pas deviner. Toutefois, quelle que soit sa vitesse de course, jamais il ne pourrait distancer Jeremiah. Le vampire le rattrapait à toute vitesse en volant par télékinésie. A quelques mètres derrière lui, il provoqua une violente poussée ciblée sur la jambe droite du ravisseur. Bien que déséquilibré, Alejando parvint à éviter la chute. Il laissa son genou droit frapper le sol et s’en servit comme pivot pour faire face à son poursuivant. En levant sa main droite vers le ciel, le roi déchu fit jaillir du sol une dizaine de racines épaisses créant un véritable rideau de bois à mi-chemin entre lui et le vampire. Voyant les racines se dresser, Jeremiah ne décéléra pas. Il se munit de son épée et trancha les racines en un seul mouvement de tranche.
Bien que stupéfait de la facilité avec laquelle son assaillant venait de se débarrasser de l’obstacle qu’il venait de dresser, Alejando exécuta un formidable bond en arrière et en hauteur au moment où Jeremiah arrivait sur lui. Ce dernier prit appui au sol et bondit à sa suite tout en rengainant sa lame. Il rattrapa Ouespec et le saisit par l’épaule droite et son avant-bras gauche.

« - Libère Isaac ! » lui dit-il sur un ton sinistre.

La créature de bois fut tétanisée en plongeant son regard dans celui du vampire. Sa détermination et le ton de sa voix lui rappelaient par bien des manières le démon Barbatos. Mais cette tétanie fut de courte durée. Il libéra son épaule d’un mouvement sec et alors qu’il allait le frapper avec une drille, le vampire relâcha également son emprise de son avant-bras gauche.

« - Isaac ! Électrocute-le encore une fois ! » dit-il.

Comprenant ce que Jeremiah venait de faire, le drone ne se fit pas prier. Tout son corps fut à nouveau parcouru par des milliers de volts. Mais, contrairement aux fois d’avant, Ouespec ressentit la décharge avec une douleur indicible. Le vampire avait gelé la surface de son avant-bras et avait profité pour enfoncer de minuscules pointes de glace en profondeur. Le froid de la glace lui avait fait ignorer la douleur jusque-là. Sous la chaleur provoquée par la décharge électrique, le gel et la glace se transformèrent en eau qui s’infiltra dans les tissus de Ouespec et servit de conducteur. En l’espace de quelques secondes, le bras du roi déchu explosa en brindilles, libérant Isaac. Le drone se réceptionna sans difficultés au sol.
Profitant des quelques instants durant lesquels Ouespec était à sa merci, Jeremiah revint au contact, l’empoigna avant de le projeter sur la gigantesque sculpture qui ornait la place face à la bibliothèque. Cette sculpture représentait une femme et un taureau entremêlés aux pieds de quatre gigantesques pointes de lance. Alejando Ouespec vint s’empaler sur la pointe principale. Comme tentant de retenir la pointe de le perforer plus, Ouespec la saisit de sa main droite encore valide durant quelques secondes. Puis, comme s’il fut résigné, toute tension quitta progressivement son corps. Sa main droite lâcha prise et son bras tout entier se déroula pour pendre mollement. Le roi déchu ne faisait plus penser qu’à un cadavre empalé.

Reposant pied à terre, Jeremiah se rendit soudain compte qu’il venait de combattre Ouespec devant une vingtaine de personnes. Une vingtaine de touristes venus attendre l’ouverture des portes de la bibliothèque. Le vampire s’éclipsa au plus vite à l’intérieur, suivi de près par Isaac qui avait déjà réactivé son hologramme.
_____________

Hall d’entrée de la Bibliothèque.

Ce que Frédéric avait devant les yeux aurait été presque poétique si sa propre vie n’était pas en jeu. Alors qu’il se demandait d’où pouvaient provenir ces pétales, une seconde coupure s’ouvrit sur son biceps gauche. Mais cette fois, il put voir quelle en avait été la cause. L’un de ces fameux pétales venait de le couper en venant de derrière lui. Il tourna alors la tête et comprit que Demlos n’était pas le seul à être entouré d’un tourbillon de ces pétales. Un second tourbillon les entourait tous les deux. Il ne s’en était pas immédiatement rendu compte du fait des nombreux meubles qui les entouraient et masquaient donc la majeur partie de ce tourbillon.

« - OoooOh ? Tu t’en es enfin rendu compte ? » s’esclaffa Demlos.

« - Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure ! » ajouta-t-il.

C’est alors que les pétales vinrent agresser Frédéric sans discontinuer. Dans les premières secondes, il ne put rien faire, son corps se couvrant de multiples coupures. Puis, il décela un schéma dans les attaques de Demlos. Petit à petit, il parvint à esquiver les attaques de ces pétales lorsque Demlos les stoppa.

« - Tu apprends vite à ce que je vois, mais ce ne sera pas suffisant, je le crains ».

A ces mots, Demlos envoya plusieurs pétales attaquer Frédéric en même, tout en prenant bien soin de ne pas répéter ses attaques. A nouveau, Frédéric ne réussissait plus à les esquiver. Ils arrivaient en trop grand nombre pour les éviter tous. Lorsqu’il en eut assez, Frédéric s’enflamma, carbonisant tout pétale qui tentait de le lacérer.

« - Crois-tu vraiment que cela suffira ? J’ai une réserve quasi illimitée en ces lieux ! » dit alors Demlos.

Soudain, Frédéric comprit ce qu’étaient ces "pétales". Il regarda plusieurs d’entre eux finissant de se consumer au sol et vit des inscriptions dessus. Il s’agissait de pages des livres de cette bibliothèque. Demlos étant capable de contrôler, ou plutôt de corrompre toute matière végétale, se retrouvait être sur son territoire en cette bibliothèque, comme s’il se trouvait au sein d’une gigantesque forêt.

« - Espèce d’enfoiré … » lâcha Frédéric.

« - Pardon ? »

« - Tu n’as donc que faire de la somme de connaissances qui se trouve en ce lieu ? »

« - En effet ! Je n’en ai rien à foutre de ce que des primates ont bien pu écrire sur ces feuilles ! Ils auraient pu se torcher avec et en faire des œuvres d’art, ça aurait été du pareil au même ! Mais cessons ces palabres ! J’ai un vampire et un bâtard de démon à corriger après toi ! »

C’est alors que des dizaines de livres sortirent des étagères autour d’eux pour tomber au sol et s’ouvrir. Tels des papillons emportés par le vent, les feuilles s’arrachèrent de la reliure et vinrent s’abattre sur Frédéric tel un essaim.
Révolté par le manque de respect envers ces textes anciens, Frédéric ne pouvait lui permettre de poursuivre ce combat plus longtemps. Il éteignit sa flamme et se métamorphosa en lycanthrope avant de s’élancer vers Demlos, ignorant la multitude de lacérations que les feuilles lui faisaient endurer. Le DeadOne fut surpris par cette action si soudaine si bien que Frédéric put l’atteindre au corps à corps. L’enserrant dans ses puissants bras, Frédéric fit un formidable bond vers le plafond du onzième étage tout en s’enflammant. Brûlant au contact de son adversaire, Demlos se mit à hurler de douleur. Propulsés par les flammes de Frédéric, ils traversèrent l’une des vitres du toit en oblique et sortirent en plein air. Là, Frédéric regarda Demlos une dernière fois dans les yeux avant de provoquer une surpuissante explosion. Tous les égyptiens qui virent la scène crurent voir un second soleil. Tout en chutant à la verticale, Frédéric aperçut les restes du corps carbonisé de Demlos tomber au loin dans une rue d’Alexandrie.
Alors qu’il s’apprêtait à effectuer un atterrissage fort douloureux, il aperçut Jeremiah en contre-bas qui freina sa chute en douceur. De retour sur le sol du hall, Frédéric vit Isaac aux côtés de son ami.

« - Et le roi ? » demanda-t-il.

« - Disons que j’ai dû être tout aussi discret que toi avec Demlos mais avec un résultat équivalent ».

« - Okay ! Allons retrouver les autres ! »

C’est alors que Miles les rejoignit via un bond spatial.

« - Ah ! Vous êtes là ! » dit-il.

« - Vous avez trouvé le site ? » demanda Frédéric.

« - Et comment ! Il y a même quelque chose qui devrait t’intéresser ! » assura-t-il à Frédéric.
_____________

Devant la Bibliothèque

Le corps d’Alejando Ouespec gisait, semble-t-il sans vie, empalé sur la sculpture qui faisait face à la bibliothèque. C’est alors que dans le ciel, une déchirure dans le tissu séparant les dimensions s’ouvrit, accompagnée d’un son équivoque. Plusieurs secondes durant, rien n’en sortit … jusqu’à ce qu’un colosse couvert des pieds à la tête d’or n’apparaisse. Il s’agissait du troisième roi de Barbatos : Vassili Romanov.
Sans s’occuper de la dimension où il avait atterri, le colosse descendit du ciel directement vers son compagnon de damnation. Sans ménagement, il empoigna le corps d’ Ouespec et le retira de la pointe sur laquelle il était. Ouespec laissa échapper un très léger gémissement et ouvrit les yeux. En reconnaissant Vassili, Ouespec sembla se résigner. Avant de refermer les yeux, son regard exprima de la tristesse un court instant.
Les deux rois quittèrent la dimension par la brèche, qui se referma derrière eux. Ils arrivèrent directement au palais de Barbatos, devant ce dernier.

« - Alejando, Alejando, Alejando ! Tu m’as énormément déçu ! Je t’ai vu combattre le vampire et nous savons tous les deux que tu ne t’es pas battu sérieusement contre lui. C’était comme si tu espérais qu’il te tue pour m’affaiblir en retour. Tu comprendras que je ne peux le tolérer ».

D’un mouvement sec, Barbatos arracha l’œil droit d’Ouespec par télékinésie. Le roi déchu se mit à hurler comme jamais.
_____________

Sous-sol de la Bibliothèque.

Miles avait amené Frédéric, Jeremiah et Isaac via un bond spatial. Une fois arrivés, Frédéric regarda tout autour de lui. S’il n’avait pas eu confiance en Miles, il aurait cru de prime abord qu’il l’avait emmené dans une nouvelle pyramide. Les murs étaient couverts de hiéroglyphes mais à bien y regarder, ils n’étaient pas ordinaires. Ou plutôt le matériau des murs sur lesquels ils avaient été gravés ne l’était pas. Hormis les inscriptions, la surface était parfaitement lisse et plane. Elle renvoyait un éclat métallique. A n’en pas douter, ces écritures n’avaient pas pu être faites par les égyptiens de l’époque. Malgré le parfait état des murs, on comprenait aisément qu’il s’agissait de ruines d’un ensemble plus vaste. Cet ensemble n’avait pas encore été totalement déterré, comme si les archéologues procédaient à sa découverte avec la plus grande minutie. Frédéric en eut la confirmation en voyant quelques fins pinceaux et plusieurs loupes trainer un peu partout tandis qu’un aspirateur industriel bridé trônait en plein milieu de la pièce, à la disposition de tous.

« - Vous avez pu en tirer quelque chose ? » demanda-t-il finalement.

« - Un peu plus et je prendrais cela pour un affront ! » répondit Cochran en se retournant le visage radieux.

« - Hey ! Faut pas nous vexer notre Gogole Trad maison ! » répliqua Stephen tout aussi souriant.

« - Vous me faites languir les gars ! » dit alors Frédéric.

« - Oui, oui. Aussi intéressant que cela puisse paraître, la majeure partie ne traite que de la vie commune des égyptiens. Un peu une sorte de manuel sur comment vivre sa vie sainement, comment ériger un obélisque, comment construire une pyramide dans la joie et la bonne humeur et comment se poiler à faire une authentique momie ».

« - Tu veux dire que si les égyptiens furent en avance sur toutes les autres civilisations c’était dû à un objet céleste crashé sur cette Terre ? » demanda Frédéric, étonné.

« - Il semblerait effectivement. D’ailleurs, l’Égypte ne semble pas avoir perdu sa position au-dessus de la mêlée dans cette dimension ».

« - Et pour ce qui nous intéresse ? » demanda alors Jeremiah.

« - Ah oui ! C’est le passage le plus frustrant, je dois admettre. C’est le plus court, un peu comme une note en bas de page. Il parle de deux pommes situées toutes les deux dans deux dimensions différentes mais toutes deux sur Terre » répondit Cochran.

« - Un véritable coup de bol ! » s’esclaffa Desmond.

« - Tu peux nous dire le nom de ces pommes ? » demanda Miles pour les trois retardataires.

« - La première se nomme la Pomme de Vie et la seconde la Pomme d’Eden » dit Cochran.

Le nom de la première fit tout de suite réagir Frédéric.

« - La Pomme de Vie ne se trouverait-elle pas sur la Terre 2663 ? » demanda-t-il, comme pour confirmer ses soupçons.

« - Tout à fait ! » répondit Cochran avec un sourire.

« - Tu vois, je t’avais dit que ça t’intéresserait ! » dit Miles à l’attention de Frédéric.

« - En effet ! » répondit-il en souriant.
_____________

FIN DE L'ARC 13
_____________

Note : Et une petite illustration pour se représenter correctement la sculpture sur laquelle Ouespec a fait la brochette !

_____________

La semaine prochaine, vous avez rendez-vous avec le second chapitre de Terre 530 ! A dans deux semaines donc pour la poursuite de la trame principale en compagnie du chapitre 215 !


Dernière édition par Jezekiel le Ven 14 Juil - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» le meilleur service pack pour HD2 rom orange d'origine
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 213 - A l'origine d'une civilisation :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 213 - A l'origine d'une civilisation
Message le Lun 25 Aoû - 5:42 par Shion
Décidemment, pauvre Ouespec :/

Bon, bah du coup, on ne devrait pas tarder à revoir Ponk et les faunanthropes Smile

Pour la Pomme d'Eden, c'est une référence à Assassin's Creed ?
avatar
Re: Chapitre 213 - A l'origine d'une civilisation
Message le Lun 25 Aoû - 7:44 par Jezekiel
Shion a écrit:
Pour la Pomme d'Eden, c'est une référence à Assassin's Creed ?

 scratch Hmmm ! De prime abord j'allais te donner la réponse.
Mais finalement, je me dis que ça sera plus ... amusant de te laisser le découvrir par la suite si cette fameuse "Pomme d'Eden" doit refaire surface.  Twisted Evil 
 

Chapitre 213 - A l'origine d'une civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 13 - un Monde de Sable-
Sauter vers: