Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 253 - le Phare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

31052015
MessageChapitre 253 - le Phare

Terre 539 – Royaume d’Espagne – Tarifa

Après une heure de route, c’est au beau milieu de la nuit que le groupe arriva aux abords de la ville de Tarifa. Située à l’extrémité sud du pays, Tarifa connaissait à la belle période un influx massif de sportifs en raison de ses côtes ventées, idéales pour le windsurf et tout autre sport basé sur le vent. Bien évidemment, ce n’était pas pour cette raison que le groupe amené par Rebecca venait en ce lieu. Ce qui les intéressait tout particulièrement était l’île, devenue presqu’île, nommée la Pointe de Tarifa, ou encore l’Île des Colombes. Autrefois, l’île abritait sur toute sa superficie une fortification dont il ne subsistait aujourd’hui plus que quelques ruines affleurantes. Néanmoins, le groupe apprit, de la bouche même de Nazario Ribera, qu’il existait encore une crypte souterraine qui renfermait l’objet de la convoitise des templiers. L’artefact qu’ils pensaient récupérer était d’une telle importance que leur Grand Maître s’était déplacé en personne.
L’évocation de ce dernier avait surpris les assassins. Jusque-là, ils n’avaient pas été capables de collecter la moindre bribe d’information à son sujet. Pendant un temps, ils pensaient que le Grand Maître de l’Ordre des Templiers était une personne si haut placée qu’elle avait les moyens nécessaires pour échapper à toute implication. Ils en étaient même venus à conclure que cela pouvait être le Roi d’Espagne en personne, Juan Carlos Ier. Mais après le scandale qui l’avait frappé et son abdication au profit de son fils, les soupçons s’étaient détournés de lui ... pour se porter sur son fils ... l’espace d’un temps très bref. Ne parvenant pas à le relier aux Templiers, les Assassins doutaient même de son existence, l’appelant le croquemitaine des assassins. Mais à l’aube de la découverte d’un nouveau fragment d’Eden, son nom surgissait à nouveau du néant. Qui pouvait-il bien être ? C’était aujourd’hui ou jamais qu’ils allaient le découvrir.
Roulant au pas, feux éteints, Rebecca traversât Tarifa sans problème jusqu’à atteindre le tombolo reliant l’île. Là, elle appuya un peu plus sur la pédale d’accélérateur, toutefois pas au point que le moteur alerte quiconque de leur venue. Par chance, ils bénéficièrent d’une nuit d’encre au profit de la nouvelle lune. Véhicule à la carrosserie noire, le van passa le tombolo inaperçu. Ne tentant pas davantage le diable, Rebecca tourna de suite à droite en arrivant sur la presqu’île et se gara derrière le premier bâtiment venu. Jusque-là, personne ne semblait avoir détecté leur arrivée.

« - Comment procède-t-on ? » demanda Frédéric à voix basse.

« - On se disperse pour couvrir un maximum de superficie et trouver un quelconque accès à un sous-terrain » répondit Jacinto.

Alors qu’ils allaient se disperser, une puissante détonation retentit au moment où l’épaule gauche de Jeremiah explosait sous l’impact d’un puissant projectile. Surpris par l’impact, le vampire se retrouva au sol.

« - JEREMIAH ! » cria alors Jacinto.

« - Ce n’est pas une alarme mais c’est tout comme ! » dit alors Wade.

« - Les templiers savent qu’on est là maintenant » ajouta Frédéric.

Jacinto fut stupéfait du détachement total que Frédéric et Wade avaient vis-à-vis de leur camarade tombé.

« - Qui a bien pu nous tirer dessus ? » demanda Cochran.

« - Felicidad Montoya » répondit Jacinto, quelque peu décontenancé.

« - Décidément, c’est une femme dangereuse, faut s’occuper d’elle » répliqua Frédéric.

« - Je m’en occupe » dit alors Jeremiah en se relevant.

Avant même que Jacinto ne puisse protester, le vampire se faufilait déjà à vive allure entre les quelques bâtiments de l’île.

« - Que compte-t-il faire dans cet état ? » demanda Jacinto.

« - Ne t’inquiètes pas pour lui mais plutôt pour cette Montoya quand il l’aura coincée » répondit Desmond.

« - Vous savez d’où elle a tiré ? »

« - Jette un coup d’œil rapide, à ton avis, où elle se serait postée ? » demanda Frédéric.

Jacinto se risqua à jeter un coup d’œil aux environs lorsqu’il vit un bâtiment qui se distinguait des autres.

« - En haut du phare ! » dit-il.

Au moment où il le prononça, Jacinto comprit que bon nombre d’entre eux l’avait déjà déduit.

« - Ce n’est pas tout ça mais les templiers ne vont pas tarder à se répandre sur toute l’île pour nous traquer ... préparons-nous à les accueillir ! » déclara Frédéric.
_____________

Se faufilant à toute vitesse entre les bâtiments, Jeremiah vit une porte s’ouvrir d’où sortirent trois templiers. Ne réfléchissant pas, il forma une épée de glace et fonça droit sur eux. Il trancha la gorge du premier, fracassa le second contre un mur en le repoussant avec sa télékinésie avant de planter son épée droit dans le cœur du troisième. Il se débarrassa de ces trois-là en une poignée de secondes avant de reprendre sa course. Au même moment, une balle traversa le mur de briques et vint frapper le sol là où il était encore à l’instant. Felicidad Montoya avait donc toujours avec elle son fusil à vision radioscopique. Derrière le vampire, des cris retentirent, ceux des templiers dont il venait de tuer les collègues. Sans se retourner, il dressa un bouclier pour qu’aucune balle ne le blesse avant qu’il ne fasse face à Montoya.
Cette dernière suivait parfaitement sa course et tenta à deux autres reprises de lui tirer dessus. Mais les balles se fichèrent dans le sol. Néanmoins cela ne découragea pas la tireuse qui multiplia les tirs au gré de l’avancée du vampire. Très rapidement, elle se mit à tirer en rafale mais rien n’y fit, aucune balle n’atteignit sa cible. Au bout d’une minute de cavalcade, Jeremiah se trouvait au pied du phare. Se doutant qu’un comité d’accueil l’attendait dans l’escalier de l’édifice, il choisit de l’escalader.

..oO( Au diable la discrétion) se dit-il.

D’un puissant bond, il franchit le tiers de la hauteur. Après quoi il escalada le phare comme si de rien n’était. Après quelques secondes il posa le pied sur la plateforme d’où Montoya avait tiré. Son fusil imposant était encore fixé à la balustrade. Le vampire mit tous ses sens en éveil pour trouver sa cible. Ayant fait le tour de la plateforme, il entreprit de pénétrer dans le phare à proprement parler. C’est alors que le système d’éclairage fut mis en marche et l’aveugla. Montoya en profita pour sortir de sa cachette et lui tirer dessus à bout portant une demi-douzaine de balles dans la poitrine. Le vampire accusa le coup et tomba à la renverse, inerte. Durant plusieurs secondes, Montoya resta là, sans bouger, pointant son adversaire de son arme, prête à lui tirer dessus à nouveau. Voyant que sa poitrine ne bougeait plus, elle s’approcha d’un pas. Elle regarda alors l’épaule gauche de Jeremiah qui s’était entièrement régénérée.

« - Intacte ? » laissa-t-elle échapper sous le coup de la surprise.

C’est alors que Jeremiah rouvrit les yeux et arracha l’arme des mains de Montoya via une puissante rafale télékinésique avant de se relever.

« - J’ai une santé de fer ! » dit-il.

« - Voyons comment tu vas réagir à ça, alors ! » dit Montoya en sortant une minuscule télécommande sur laquelle il n’y avait qu’un seul bouton.

Le vampire n’eut pas le temps de se demander ce qu’elle faisait que les balles fichées dans son corps explosèrent et libérèrent du césium. Hautement réactif à l’eau ou à l’air à température ambiante, le produit chimique s’enflamma dans le corps de Jeremiah, lui causant d’atroces souffrances au point de le faire hurler de douleur. Face à lui, la jeune femme au masque de squelette semblait sourire, satisfaite de l’effet produit par ses balles. Cela prit près d’une minute avant que le produit chimique ne soit entièrement consumé. Une fois les flammes étouffées, Jeremiah se maintint debout en s’agrippant sur la rambarde de la plateforme. Sa poitrine et son visage étaient affreusement brûlés. Voyant qu’il était encore vivant, Montoya sortit un second pistolet tout en avançant lentement vers le vampire. Alors qu’elle visait sa tête, elle ne se rendit pas compte de la formation accélérée d’une épée de glace dans la main droite de sa cible. Elle en apprit l’existence lorsque la lame de glace vint lui trancher la main porteuse de l’arme en un éclair. Le temps sembla s’arrêter aux yeux de Montoya lorsqu’elle vit sa main voler en l’air. Face à elle, le vampire se redressa et disparut comme en une explosion de fumée. Transmuté en brume, le vampire réapparut dans le dos de Montoya et lui planta profondément ses crocs dans la jugulaire. La femme était comme paralysée et finit par tomber au sol, totalement dépourvue de forces. Après avoir essuyé sa bouche, Jeremiah retourna Montoya sur le dos et lui ôta son masque. Le visage qu’il découvrit était celui d’une splendide espagnole au teint devenu blanc. Celle-ci vit avec stupéfaction les chairs du vampire se régénérer à vue d’œil. Elle se mit à sourire.

« - Je ... n’avais ... aucune chance » dit-elle avec difficulté.

« - En effet » répondit froidement Jeremiah.

Felicidad Montoya rendit alors son dernier souffle.

Après quoi, Jeremiah descendit les escaliers du phare en abattant avec l’arme de Montoya tout templier qu’il rencontrait. Arrivé au rez-de-chaussée, il remarqua que l’escalier continuait de descendre vers un niveau sous-terrain. Cela ne pouvait être une coïncidence, il s’agissait à coup sûr de l’accès à la fameuse crypte. Avant d’alerter ses compagnons, Jeremiah décida de vérifier sa découverte. Il descendit l’équivalent de deux étages avant d’arriver face à un long tunnel qui s’enfonçait vers le cœur de l’île et éclairé tout son long par de multiples torches. Comprenant qu’il avait eu raison, il remonta à la surface et partit avertir ses collègues. Il les aida à se débarrasser des derniers templiers avant de les amener au phare. Jeremiah leur ouvrit la porte en leur indiquant l’escalier qui s’enfonçait sous terre. Le dernier de ses compagnons entré, il referma la porte derrière lui et resta quelques secondes les mains appuyées sur la porte en bois.
Ils suivirent le tunnel sans faire de bruit sur plusieurs centaines de mètres, jusqu’à ce qu’il débouche sur une vaste pièce. Là, quatre templiers leur tournaient le dos, faisant face à une gigantesque dalle de pierre.

« - Messieurs, posez vos armes lentement ! » prononça alors Jacinto doucement.

Des quatre hommes, seuls trois d’entre eux se retournèrent. L’un semblait occuper un haut rang parmi les templiers étant donné la robe de cérémonie qu’il portait. Les deux autres étaient des commandos d’Abstergo Industries, les deux seuls templiers à porter des armes à feu. Lorsqu’ils virent les armes que Jacinto, Cochran, Frédéric et Jeremiah pointaient vers eux, les deux gardes du corps se résignèrent à poser leurs armes automatiques au sol. Quant au quatrième homme, il resta figé, leur tournant le dos.

« - Retournez-vous aussi, señor ! » lui adressa Jacinto.

L’homme finit par se retourner lentement, tenant l’épée Lobera du roi Ferdinand III dans la main droite.

« - Posez l’épée au sol ! »

L’homme orienta la pointe de l’épée vers le sol et posa ses deux mains sur le pommeau, se tenant tel un roi.

« - Qu’avez-vous donc à craindre d’une simple épée alors que vous êtes armés de fusils et de pistolets ? » répondit-il alors.

Jacinto observa l’homme. Il était également habillé d’une robe de cérémonie en tout point semblable à celle des templiers mais quelque chose dérangeait Jacinto. Il n’arrivait pas à déterminer ce que c’était. Il jeta un coup d’œil à la robe que portait son acolyte et finit par trouver la différence.

« - Les croix ... » laissa-t-il échapper à voix basse.

La croix qu’arborait le templier de haut rang était une étoile rouge à quatre branches qui s’évasaient vers l’extérieur. Celle que présentait le porteur de l’épée était tout aussi rouge mais ses quatre branches se divisaient chacune en deux pointes. C’était là la croix d’un autre ordre.
_____________

A suivre dans le chapitre 254 : Blasphème
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» phare
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 253 - le Phare :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 253 - le Phare
Message le Dim 31 Mai - 21:18 par Shion
La fin du chapitre est vraiment inattendue Smile

J'ai bien aimé le déroulement du combat de Jeremiah contre Felicidad. Si son issue était prévisible, on peut tout de même dire que Montoya s'est bien défendue...
 

Chapitre 253 - le Phare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 15 - un Monde d'Assassins-
Sauter vers: