Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 61 - l’Hurlegivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

20032012
MessageChapitre 61 - l’Hurlegivre

[Date originale : 25 Septembre 2011]
[Date correctif : 11 Novembre 2014]
Terre 7243 – À proximité du point d’insertion deinone

Après plus de 24 heures détenu par la coalition humains – alphas sur la Terre 3012, le groupe de Westwood avait été relâché à l’issue d’un interrogatoire mené par un certains Connors. L’homme savait manifestement que ceux que la force de frappe Oblivion pourchassait n’étaient pas de ce monde. Westwood l’avait donc joué finement en prétendant faire partie du même corps expéditionnaire que Frédéric Vaubois. Il inventa une histoire d’incident sur une Terre parallèle qui les avait séparés et depuis lui et son groupe tentaient de le retrouver. Ayant tous passé une batterie de tests, Connors ne put faire autrement que de les croire, surtout étant donné la biologie de toute évidence non humaine de l’un d’eux. Ainsi le groupe avait récupéré son équipement mais également quelques informations. A son intrusion dans cette dimension, Vaubois était accompagné de deux individus nommés Miles et Jeremiah et qu’ils étaient repartis accompagnés de deux cyborgs, un Alpha Gear et une Epsilon Gear … bien que les modèles des cyborgs ne leur dirent absolument rien.
Revenus sur la Terre 6354, Westwood fit rapidement son rapport à Ravenwork et mentionna le fait qu’ils étaient à moins d’une semaine derrière eux et qu’avec un peu de chance ils pourraient les rattraper sur la prochaine Terre.
C’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la Terre 7243. L’équipe d’ingénieurs assurant leurs transports interdimensionnels les avait prévenus que le climat qui régnait sur cette planète était de type polaire et les 24 membres d’équipe s’équipèrent en conséquence de parka auto-thermorégulée qui compensait automatiquement le froid qui régnait sans déperdition de chaleur externe.
Lambert signala que ce climat régnait sur la totalité du globe, que la pollution atmosphérique était nulle et qu’aucun signal analogique ou numérique n’était détectable dans les environs. De plus, il signala que la distorsion spatio-temporelle était de 1, ce qui signifiait que le temps s’écoulait dans cette dimension à la même vitesse que dans leur dimension.
De son côté, Dillon signala qu’il ne détectait aucun signal d’extraction. Passant à l’échelle globale, ils allaient devoir attendre une bonne heure avant d’avoir les prochains résultats. Mais ils n’auraient pas l’occasion de trouver le temps long. En effet, Lambert détecta des mouvements qui se rapprochaient d’eux.
_____________

Terre 7243 – Village inconnu

Face au groupe de cinq hommes et femmes se dressait une créature mythologique, une hydre à sept têtes. Chacune d’elles se situait au bout d’un long et musculeux cou. Elles étaient principalement constituées d’une gigantesque gueule sûrement capable d’avaler en une seule bouchée un homme de taille normale. De nombreux pics de glace hérissaient l’arrière du crâne et parcouraient de façon chaotique le cou. La glace qui constituait la créature était par endroits d’un blanc complètement opaque et à d’autres une glace parfaitement cristalline parcourue aléatoirement par des reflets d’énergie bleus.
Tous étaient comme pétrifiés devant le gigantisme de la bête.

« - Ça va être intéressant à tuer tiens ! » dit Frédéric.

« - On n’a qu’à faire comme d’habitude … On tape à tout va ! » répondit Miles.

Alors qu’il allait s’élancer sous sa forme démoniaque, l’hydre le coupa de court en créant un puissant souffle glacial. Cette fois, Frédéric fut le plus prompt à réagir. Il s’interposa entre le souffle et ses amis et s’enflamma. Il brûla autant qu’il le put et parvint à neutraliser le souffle.
Durant quelques secondes, un écran de vapeur sépara le groupe de la bête. Ni l’un, ni l’autre ne se voyait. La vapeur dissipée, la gueule qui avait craché ce souffle, la quatrième en partant de la gauche, eut l’air étonné de voir ses minuscules ennemis tous sains et saufs.
Toutefois la créature se reprit rapidement et la septième tête fondit sur le groupe. Tous esquivèrent sauf Reese. Le cyborg n’ayant plus l’usage de ses jambes fut pris dans la gueule de l’hydre. Dès lors, il exerça une force formidable sur le palais de la gueule dans laquelle il était pour ne pas être mâché ou pire, avalé. Alors que la septième gueule se relevait pour se mettre à la verticale et ainsi faciliter l’avalement de Reese, Io tira sur le cou de la créature avec un rayon d’énergie surpuissant qui le coupa en deux. Tandis que le cou de la septième gueule gigotait en l’air dans tous les sens, Io vint immédiatement délivrer Reese en écartant avec force les mâchoires de la gueule.
Pendant ce temps l’hydre attaquait par binômes de têtes les trois autres héros qui faisaient face avec leurs propres moyens.
Ainsi Frédéric opta pour sa forme lycanthrope et courait et bondissait dans tous les sens pour esquiver les têtes trois et quatre qui en avaient après lui.
Miles privilégia encore et toujours une réponse plus musclée. Il décochait de puissants coups de poings aux gueules cinq et six qui essayaient sans cesse de l’attraper et qu’il parvenait à repousser sans mal pour le moment.
De son côté Jeremiah esquivait au sol sans problèmes les têtes une et deux qui fondaient sans cesse sur lui. Toutefois il ne se risquait pas encore à les frapper quand soudain il vit une ouverture. La tête une fondit droit sur lui, Jeremiah fit un bond de côté. Il eut tout juste le temps de poser un pied au sol pour reprendre appui et rebondir en sens inverse et esquiver la seconde qui attaquait de la même façon avec un léger retard. Ainsi il sauta sur le cou de la première tête, y prit appui et bondit en direction du cou de la seconde qu’il frappa avec force de ses deux épées. Hormis un bruit sourd et une double entaille, l’attaque n’eut aucun effet sur la créature. Jeremiah bondit au loin pour éviter sa contre-attaque.

Voyant que la septième tête se reformait rapidement, Io allait repartir à la charge en ayant suffisamment éloigné Reese lorsque ce dernier la retint par le poignet.

« - Non, attends ! Seuls, nous ne pouvons rien mais ensemble … »

La jeune cyborg le regarda pensivement, ne faisant plus attention à la septième tête qui, complètement reformée, lui tombait dessus.
Jeremiah, inquiet de les voir aussi immobiles, jetait régulièrement des coups d’œil au couple de cyborgs. Vif, il s’interposa entre eux et la septième tête qu’il contra en créant une forte charge télékinésique diffuse, son premier bouclier télékinésique. Puis avec une attaque télékinésique concentrée, il explosa l’œil gauche de la septième tête, provoquant un trou béant qui traversait la tête de part en part.

« - Sacrebleu ! Que faites-vous ? Battez-vous ! » cria le vampire avant d’attirer l’attention de la septième tête en repartant vers les têtes une et deux qui se dirigeaient vers la nouvelle position de leur cible.

Bien qu’elles soient maintenant trois à l’assaillir, Jeremiah parvenait à esquiver sans grandes difficultés les assauts répétés. Toutefois les ouvertures pour tenter de les frapper se firent également plus rares.
Soudain la septième tête se tourna vers Miles qui semblait s’amuser comme un fou.

« - AH ! AH ! AH ! Je pourrais faire ça toute la journée ! »

Il continuait à marteler les deux têtes qui l’attaquaient et s’efforçait de les repousser toujours de plus en plus fort pour voir jusqu’où il pourrait les faire reculer.
Soudain une énorme masse le frappa dans le dos violemment et le projeta au sol, face contre terre. La septième tête venait de rejoindre ses sœurs siamoises cinq et six. S’appuyant sur ses coudes sur la terre verglacée, Miles vit la cinquième tête tenter de le happer. Il savait qu’il n’aurait jamais le temps pour la frapper et la repousser. Ainsi il choisit de s’éclipser pour réapparaître en l’air. La sixième tête sembla le repérer avant même qu’il ne réapparaisse et s’éleva pour tenter de l’attaquer. En chute libre, Miles la rabattit vers le sol d’un puissant coup de poing. Toutefois il ne put esquiver les têtes cinq et sept qui vinrent le chopper au niveau des bras. La sixième tête se redressa et fondit telle une lance droit sur Miles. Ce dernier eut la vie sauve grâce à Frédéric qui parvint à la faire fondre d’un puissant rayon de flammes.
Une fois reconstituée, la sixième tête se lança à l’attaque de Frédéric, se joignant aux têtes trois et quatre. Toutefois Miles n’était pas sorti d’affaire, toujours immobilisé par les têtes cinq et sept qui tentaient maintenant de l’écarteler.
Tandis qu’il esquivait les ruades de la tête trois qui tentait de l’avaler, Frédéric contrait les souffles cryogéniques de la tête quatre tandis que la six se contentait de suivre ses mouvementes la gueule ouverte … aspirant sa chaleur. Dès lors qu’il comprit le manège de la tête six, Frédéric sut qu’il n’allait pas tenir longtemps à ce rythme infernal.
Réduit à deux opposants, Jeremiah conservait le contrôle de la situation … toutefois ses coups d’épée répétés ne parvenaient pas à briser l’une ou l’autre. En analysant la situation dans laquelle il était tout en restant sur une position d’esquive, il comprit son erreur : sa concentration était partagée entre ses deux épées. Immédiatement il lança son épée de glace dans la gueule de la tête deux et se focalisa sur l’autre. Le froid de la gangue de glace entourant son épée devint soudainement bien plus intense, plus mordant. Avait-il atteint un froid suffisant ? Il allait de suite le savoir. La première tête fondit une énième fois sur lui. Jeremiah esquiva sans mal cette attaque trop lente pour lui et frappa son cou avec toute la puissance musculaire qu’il avait à disposition. A l’endroit où il avait frappé, son épée avait laissé une entaille plus profonde qu’auparavant. Rapidement de nombreuses fissures naquirent à partir de l’entaille et se propagèrent de façon foudroyante à tout le cou et la tête avant que l’ensemble ne s’écroule en petits morceaux … puis se reconstitue.

« - Morbleu ! Ce n’était donc pas la bonne ! » pesta le vampire.

« - De quoi tu parles ? » lui demanda Frédéric l’ayant à peine entendu.

« - C’est une hydre ! On combat une hydre ! » répondit Jeremiah comme pour en faire prendre conscience à Frédéric.

« - Et alors ? »

La discussion se poursuivit tout en évitant tant bien que mal les attaques des cinq têtes qui en avaient après eux.

« - Chaque hydre a une tête immortelle, si on la trouve et qu’on la coupe, elle ne pourra plus se régénérer ! »

« - Et comment on coupe une tête immortelle ? »

« - Elle est immortelle, pas invulnérable ».

« - Okay … et laquelle c’est ? »

« - C’est le problème, je n’en sais rien ! »

Bien décidé à déterminer quelle était cette fameuse tête immortelle, Jeremiah abattit son épée sur la tête deux. Tout comme pour la une, elle se craquela et tomba en morceaux avant de se régénérer, au grand dam de Jeremiah.
Afin de se donner un peu de répit, Jeremiah fracassa à nouveau les têtes une et deux avant de foncer vers Miles. D’un grand coup, il brisa la tête sept qui retenait l’un des bras de Miles.
Tandis que Jeremiah constatait avec frustration qu’elle se reformait, Miles empoignait la gueule de la cinq.

« - T’es gentil mais celle là, Io l’a déjà dézinguée une fois. En revanche, celle là ! »

Écartant la gueule de la cinq pour retirer son bras, il la lui referme violemment d’un uppercut. Puis il disparut et réapparut au dessus d’elle pour la frapper de ses deux poings réunis et la rabattre au sol. En pleine chute libre, Miles disparut une seconde fois pour réapparaître bien plus haut. Profitant de l’accélération de sa chute, il asséna un surpuissant coup de poing à la tête cinq de l’hydre en un terrible fracas. L’impact souleva un nuage de glace et de neige opaque masquant toute visibilité mais Miles était sûr de l’avoir littéralement explosée. L’hydre ne comptait pas attendre que le nuage retombe que déjà elle attaquait Jeremiah avec ses têtes une et deux tout juste reformées et Miles avec la sept à peine régénérée.
Esquivant les attaques du monstre, une fois le nuage retombé, ils virent la cinq se reformer peu à peu.

« - Frédéric ! C’est obligatoirement l’une des tiennes ! » cria Jeremiah.

Continuellement assailli par les trois têtes, Frédéric commençait à présenter des signes de fatigue. Lorsqu’il entendit Jeremiah, il choisit alors le tout pour le tout. Suffisamment éloigné de ses amis, il provoqua une gigantesque explosion et fit fondre les têtes trois, quatre et six.
Frédéric était éreinté et n’avait plus la force de se tenir debout. A genoux, il vit incrédule les trois têtes se reformer petit à petit. A bout de souffle, il savait fort bien qu’une fois totalement régénérées, elles allaient l’attaquer à nouveau. Il se releva difficilement et lentement, trop lentement. Les têtes régénérées l’attaquèrent en fonçant sur lui ... mais ratèrent leur cible. En effet, à la dernière seconde, Frédéric fut soulevé du sol et écarté à une vitesse fulgurante.
S’apprêtant à remercier Jeremiah, il fut stupéfait de reconnaître Io. La peau de la jeune cyborg était littéralement étincelante comme si Io était saturée d’énergie. Mais d’où pouvait bien provenir cette énergie. Cette question devrait trouver sa réponse plus tard car Io ne s’était pas replongée dans le combat sans un plan.
Elle ordonna à Jeremiah et Miles de la rejoindre et de se regrouper derrière elle tandis qu’elle déposait Frédéric. Sans se faire prier les deux hommes obéirent et se postèrent derrière la jeune cyborg sur la défensive, prêts à répliquer. Mais ils en n’auront pas l’occasion.
Alors que les sept têtes de l’hydre fonçaient sur le groupe, Io rapprocha ses bras l’un de l’autre. Ils se fondirent en un énorme canon duquel surgit une décharge d’énergie incommensurable. Le rayon d’énergie n’avait rien à voir avec les rayons foudroyants que la jeune cyborg avait put produire jusque-là, ni en intensité, ni même en diamètre. Frappées de plein fouet, les sept têtes furent vaporisées en un instant. Les cous retombèrent inertes sur le sol glacé.

« - Io, comment as-tu fais ça ? » demanda Frédéric, stupéfait.

Io se tourna alors vers lui, ses yeux brillaient d’une lumière turquoise comme jamais auparavant. Sa peau continuait d’étinceler de toutes parts.

« - Reese » dit simplement la jeune femme.

« - Quoi ? »

« - En capacité opérationnelle négative, Reese a transféré son énergie dans mon système pour permettre la réussite de notre survie » expliqua Io sur un ton encore plus détaché que d’habitude.

Alors que Frédéric, Jeremiah et Miles observaient la carcasse biométallique inerte de Reese avec tristesse, un éclair remonta leur colonne vertébrale lorsqu’ils entendirent l’hydre se remettre en mouvement.
Ils se retournèrent pour observer avec horreur les cous de la créatures se redresser, onduler et les têtes se reformer progressivement. Io observait, imperturbable, la régénération de l’hydre, recherchant un nouveau moyen pour tenter de la neutraliser.
Nos héros étaient complètement désemparés et ne savaient plus quoi faire pour venir à bout de cette gigantesque créature.
Toutes ses têtes régénérées, l’hydre poussa un nouveau hurlement chaotique lorsque soudain, une énorme colonne de lumière blanche aux contours enflammés s’abattit sur elle. Vaporisant les sept têtes et leur cou, la colonne s’enfonça dans le gouffre où se terrait le corps de l’animal pour lui faire subir le même sort. La neige et la glace recouvrant la place du village fondirent à vue d’œil. La nature commençait à peine à reprendre ses droits, fleurissant et verdoyant partout sur la zone d’impact de la colonne, qu'elle fut presque immédiatement carbonisée, réduite à l’état de cendres. Après quelques secondes, la colonne de lumière se dissipa. Tout autour de la zone d’impact, une fonte des glaces s’était amorcée et se propageait.

« - Veuillez excuser mon retard, mes amis ! » dit alors une voix que Frédéric, Miles et Jeremiah connaissaient.

Ils levèrent le regard vers le ciel et virent Daniel. L’homme, dont ils avaient fait la connaissance sur la Terre 8451, n’avait effectivement rien d’un humain, ni d’un démon, mais semblait plutôt appartenir aux anges de par la présence d’ailes blanches resplendissantes qui lui permettaient de voler en ce moment. Tout aussi intrigante était la créature qu’il portait sous son bras droit. Elle semblait avoir été également un ange mais son corps était brûlé, presque totalement carbonisé, ses ailes semblaient être constituées d’une matière plastique fondue totalement méconnaissable.

« - Il semblerait que des explications s’imposent ! » déclara Daniel face aux regards emplis d’incompréhension qui le dévisageaient.


Dernière édition par Jezekiel le Mar 11 Nov - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 61 - l’Hurlegivre :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 61 - l’Hurlegivre
Message le Mar 20 Mar - 14:27 par Shion
[Date originale : 26 Septembre 2011]
T'es le roi du suspense tongue

Bon, par contre, si Daniel avait pu arriver 5 minutes plus tôt, c'aurait été cool pour Reese...
 

Chapitre 61 - l’Hurlegivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 5 - un Monde Blanc-
Répondre au sujetSauter vers: